Nous sommes le monde.
 

Partagez | 
 

 Pêcheuse de morues (et de morons)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Pêcheuse de morues (et de morons)   Jeu 1 Nov - 16:11

Ôte toé de dla, Invité!

"L'Histoire est une suite de mensonges sur lesquels on est d'accord." [Napoléon Bonaparte]


Spoiler:
 

"Il y a des moi plus moi que d'autres."
Paul Valéry

Ils sont innombrables ceux qui me ressemblent, et moi, cependant, je demeure unique.
Vasyl Symonenko

    ♠♥ NOM HUMAIN: Évangéline Béliveau
    ♠♥ NATION REPRESENTEE: Acadie
    ♠♥ SEXE: Féminin
    ♠♥ FAMILLE: Canada, Québec, France et Grande-Bretagne
    ♠♥ LIEU D'HABITATION: Daisy Town
    ♠♥ RANG PERSONNALISE:Espère-moi su'l'corner, j'traverse le chmin et j'viens right back!


...............................................................................................................


♠♥ CARACTERE:

Durant toute sa vie, Évangéline a eu les pieds et les mains dans l'eau. C'est pourquoi elle se passionne pour les récits de pirates et de marins aventureux. Elle et la mer ne font qu'un. Elle ne pourrais jamais s'imaginer une seule journée sans voir les vagues mousseuses de la plage de Moncton. Cette jeune fille s'entend très bien avec des pays ou des régions à tendance maritime, puisqu’elle est relativement bavarde et naturellement sympathique.

Cependant, elle n’aime pas du tout parler d’elle. Évangéline devient embarrassée dès que quelqu’un lui pose des questions a propos d’elle-même. Le plus souvent, elle détournera le sujet et tentera de parler d’autre chose. D’ailleurs, l’entendre parler peut être un vrai charme ou un désastre total. Son pire défaut de ne pas mâcher ses mots avance de les prononcer, ce qui pourra en froisser certains. À moins que vous ne lui demandiez des excuses, elle ne vous en donnera pas, puisqu’elle ne se rendra probablement pas compte qu’elle vous a vexez. Elle a un franc-parler bien à elle et ne dilue jamais se qu’elle pense de se qu’elle dit. Son accent particulier lui donne un air de petite paysanne venu d’un taudis miséreux. L’écoutez parler est un exercice comique pour l’auditeur qui constatera bien vite qu’elle a un opinion sur absolument tout en n’importe quoi. Les perles (énormités) qui sortent de sa bouche passe parfois inaperçu à ses yeux. Bien qu’elle s’avoue elle-même ne pas être au courant de tout ce qui se passe dans le monde, qu’elle n’a pas la science infuse, elle est loin, TRÈS LOIN d’être naive. En fait, il n’y a pas grand-chose qui l’impressionne. Elle vous fera un grand sourire mais roulera des yeux dès que vous serez parti. Son sang n'est pas aussi chaud que ses ancêtres latins, c'est pourquoi elle ne se fâche pas souvent. Qu'elle ai tort ou raison, elle s'en fiche. Du moment qu'elle donne son opinion....

En effet, Acadie est quelqu’un de sérieux et énormément travaillant. Si elle n’est pas au bord de la mer, elle est devant son seau remplis d’eau et de savon. Une serpillère à la main, un chiffon souillé de crasse et éponge dans son jupon, Évangéline ne craint pas la saleté (elle ne craint d’ailleurs pas grande chose. Mais ça c’est plutôt de l’inconscience que du courage). Présentez-vous dans une tenue propre lorsque vous songez à la rencontrer, car elle n’aime pas beaucoup les petits saligauds qui saliront sont beau plancher de bois-franc. Elle ne dit pas non aux fêtes et festivals,mais reste toujours très discrète. Son énorme manque de confiance en soi l'empêche de créer des liens durables avec les gens autours d'elle. Évangéline a peine à se croire capable de réaliser de grande chose, pour elle les rêves et les espoirs d'une grande nation se son éteinte il y a longtemps, avec la Déportations des Acadiens par les anglais. Son estime d'elle-même est au plus bas, s'en voulant encore de n'avoir rien pu faire lors de la disparition de la moitié de sa population.

Évangéline en veux beaucoup à France de l'avoir laissé aux anglais. Ces derniers ne lui ont fait aucun cadeaux et c'est avec brutalité qu'il ont déportés les habitants. Canada n'est d'ailleurs plus que le résultat d'une union déficiente entre des peuples si différents. Elle ne s'entent pas toujours bien avec les autres provinces, qui ont selon elle d'autres intérêts que les siens. Évangéline à plus de points commun avec la province de Québec qu'aucune autre dans son pays, avec qui elle partage la langue français et sa haine pour les anglais.

♠♥ PHYSIQUE:

Acadie ne possède pas un grand territoire. Ce qui fait d'elle quelqu'un d'assez petit. Environ dans les 154m (5.1 pieds) sans talons-hauts. Elle a un corps svelte et noueux comme une mini-boxeuse! Depuis la Déportation des Acadiens, son bras droit est atrophié, ce qui en fait d'elle une gauchère. Sa condition est dû a un accident entre elle et un anglais. Maintenant, de l'épaule jusque sur le dessus de sa mains et striés de lignes et de cicatrices blanche, un peu comme une déchirure. Son bras ne lui permet plus de se battre comme elle le faisait avant. Et pour cela, Évangéline se trouve monstrueuse. Mais elle est plutôt jolie.
Passons maintenant au niveau du visage.
Elle possède les traits de visage de quelqu'un appartenant à la tranche d'âge des 16-20 ans sans allez plus haut, un visage rond encadrant le tout. Son air et sérieux et son regard calme mais fuyant, les yeux du même bleu que ceux du golfe du Saint-Laurent. Un bleu royal, mais très expressif. Ses cheveux sont coupés courts, son toupet retenu par un serre-tête rouge aux rebord en dentelle fripée. Ils sont très doux car elle en prend soin. Sa fierté est la seule chose qui lui reste. Sans être très ondulés, ses mèches d'un blond cendrés forme de petites vaguelettes aux pointes. Elle a toujours les pommettes rougies par le travail, par le vent de la mer... Autrement, Acadie à la peau pâle. La neige tombe beaucoup et l'hiver est humide et désagréablement enrhumante, se qui explique la pâleur de sa peau.
Son sourire est charmant, doux et serein à la fois. Ses lèvres roses sont chez elle sa porte sur ses expressions. Souriantes lorsqu'elle est heureuse, serrées quand elle est contrarié,etc.
Elle se vêt toujours et presque exclusivement de bleu. D'ailleurs, se n'est pas par choix; sa garde-robe ne comporte pas grand chose ormis des tenues de ménage (une chemise d'un blanc ancien,un tablier bleu, un jupon froissé, des bas et des moccasins) et quelques habits du dimanche. Et de la lingerie bien sûr, qu'elle ne montre jamais a personne. Elle n'a pas d'objets de valeur, sauf son chiffon.
Évangéline a une voix bien particulière. Bien qu'elle n'ai pas un gabarit très imposant, sa voix est puissante et grave, ce qui reste suprenant pour quelqu'un s'attendant à entendre une petite voix d'enfant. Son accent chiac lui fait rouler ses ''R'' mais prononcer ses ''A'' de la façon française , mélangeant des mots anglophones et francophone,encore plus que le québécois ne la fait déjà. Ce qui rend parfois la compréhension difficile entre des vieux mots français, des mots anglais moderne et des expression québécoises. Mais ne vous inquiété pas, Évangéline a à coeur de se faire comprendre et elle ne verra aucun problème à parler plus lentement ou a ''perler'' bien.

♠♥ HISTOIRE:

VIKING FELLOWS - 1000

Acadie était cachée dans un buisson. Dissimulée à la vue de tous. Elle observait, ou plutôt espionnait, les nouveaux arrivants. C'était la première fois qu'elle en voyaient des comme ça. Leur cheveux étaient de la couleur du maïs. Et leur yeux étaient toutes sorte de couleurs. Ayant vécu toute sa jeune vie avec les indiens, Évangéline n'avaient pu voir que des hommes et des femmes aux cheveux et aux yeux noirs ou du moins sombres... Ces étrangers lui ressemblaient. Elle avait les cheveux blonds comme eux, et ses yeux bleus n'étaient pas ceux d'une amérindienne.
Toujours caché dans les buissons,elle examinait ce qu'elle voyait. La plupart étaient des hommes, quelques unes des femmes. Quelques enfants également. Mais ils ne devaient pas être plus d'une trentaine. Mais ils avaient judicieusement choisi leur endroit pour s'établir, car l'Anse-aux-Meadows avait une terre riche et une vue des plus belle sur l'océan.

Évangéline, quand elle n'était pas occupée à chasser ou à cueillir des petits fruits en compagnies des amérindiens, ne faisait plus qu'espionner les nouveaux arrivants. Et cela durant encore quelques saisons. Évangéline fut là quand ils décidèrent de partir de leur village. Ils possédaient des bateaux immenses,des drakkars, pour qui Évangéline avait un faible. Elle les trouvaient sublime et terrifiant à la fois. Puis, les Vikings partir vers le l'Est. Et c'est à ce moment là qu'elle su qu'il avait sans doute quelque chose par delà l'océan.

C'est pourquoi elle ne fut guère surprise lorsqu'un certain homme au cheveux blond afflué d'un chapeau extravagant débarqua sur ses terre et y planta son drapeau bleu blanc et rouge. En fait, elle se dit que cela avait été bien long comme attente!

FRENCH NEUTRALS - 1699

Acadie était attablée dans sa résidence. Faisant face à Membertou, le chef Micmacs de l'époque. Ils se regardaient droit dans les yeux, sachant qu'ils avaient fait une bêtise énorme. Évangéline lâcha un soupir. Depuis toute petite, elle connaissait les indiens. Elle avait été pratiquement élévée par eux jusqu'a l'arrivée dans français sur le territoire. Pourtant, elle avait eu affaire avec les européens bien avant l'arrivées des français. Les vikings avaient déjà essayer de coloniser ici. Mais rien à faire. L'hiver était trop impitoyable. Les indiens,eux,ne le craignait plus. Évangéline non plus d'ailleurs. Elle craignait bien d'autres chose.

La jeune femme repoussa sa chaise en bois et alla se poster devant une fenêtre. Membertou la regarda faire, scrutant les yeux bleus tourmentés d'Évangéline dans l'espoir de trouvé se à quoi elle pensait. Le micmac brisa le silence.

-Bientôt, se sera autour du Québec. Les anglais goberont tout sur leur passage. Il sont trop puissant pour nous et tu le sait.

Évangéline soupira.

-Oui. Peut-être. Mais tu sra d'accord que ce n'est pas avec l'indifférence des ostis français que nous seront libres Member! Depuis leur arrivée ici, leurs colonies ne sont que des échecs... Il se câlisse de nous. Ils ne nous ont même pas défendu lorsque les écossais ont attaqué!

Membertou se massa les tempes. Il avait oublié qu'Évangéline était encore sensible aux sujet des écossais. Elle n'avait jamais encore pardonner à la France.

-Je sais tout cela,dit-il, mais nous avons pas le choix. Il nous faut nous battre à leur côté contre les anglais.

-C'est out of question!

-Éva, on ne peux pas se battre contre les anglais seul!

Évangéline se retourna et fit face à l'indien. Ses yeux brillaient de milles feux et son sourire était malicieux.

-Pourquoi pas?

Membertou la regarde, bouche bé.

-Est-tu folle? Tu n'as aucune,AUCUNE armée.

- Member, je veux mon indépendence. Voilà tout. Je ne me battrai jamais contre les anglais. Ni contre les français. Je reste neutre. Les anglais doivent êtres aussi newfies que les français. Ils nous oublierons bien assez tôt. Cte gang de pas de classe la ne m'auront jamais vivante!

Les Acadiens sont dès lors surnommés les French neutrals.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

DÉRANGEMENT - 1755

Évangéline se réveilla avec un gros mal de crâne. « Ou suis-je?» se demandai-t-elle en reprenant conscience. Puis elle se souvenu, on l'avait battu! Il regarda autour d'elle, réalisant qu'elle était dans un cabriolet tiret par des chevaux. En face d'elle se trouvai un homme, un anglais déduit-elle, par sa tête carrée.
Soudainement, elle fut prise d'une douleur au bras. C'était insoutenable! En baissant la tête sur son bras, elle constata que plusieurs centimètres de chair avait été arraché de son bras. Le muscle était entrain de saigner. En voyant cela, elle perdit des couleurs et manqua de s'évanouir encore. Puis l'anglais la retint. Sans chaleur, il l'assit devant lui, puis commença a parler.

-Voilà plus de 60 ans que vous appartenez à la Grande-Bretagne. Et vous trouvez toujours des excuse pour ne jamais contribuer aux efforts financier que les sujet britanniques ont le devoir de s'aquitter. Votre neutralité est une vrai plaie.

L'anglais la giffla si fort qu'Évangéline que sa tête s'écrasa violemment contre la porte du cabriolet. La porte s'ouvrit, ne laissant aucun rempart entre le sol boueux de la route de campagne et le visage ensanglantés d'Évangéline. Ses joues couverts de boue et le nez qui pissait le sang, la jeune femme tenta de se relever, mais sans succès. L'anglais dessendit du véhicule et se pencha sur le corps meutrie de la jeune femme. Ces vêtements étaient en hardes et souillés de son propre sang. Mais cela n'émut pas l'anglais qui aggripa Évangéline par les cheveux et la traina jusqu'a la plage à quelque mètre de là.

La douleur sourdaient dans chaque parti de son corps. Et puis,le paysage se mit à tanguer en comprenant ce qui arrivait.
On pouvait voir un village en cendres. Les flammes léchant encore les murs de l'église ou des corps étaient calcinées jusqu'à l'os. Une odeur de mort flotait dans l'air. Et plus près, la jeune femme vit les survivants de l’incendie descendre la côté maritime jusqu'à d'immenses négrier. Évangéline trouva étrange de ne voir que des femmes,des vieillards et des enfants parmis les survivants de l'incendit provoqué par les anglais. Elle compris bien vite que les hommes avaient été enfermés dans l'Église, puis brûlés vivants...
Sa population se faisait déporter. Et ce n'était que par ça faute. La jeune femme émit un gémissement de désespoir. Si sa population partait,elle n'aurait plus aucun raison de vivre. L'anglais lui lâcha les cheveux pour mieux l'empoigner par le cou.

-Vos terres,vos maisons votre bétails et vos troupeaux de toute sortes sont confisqués au profit de la couronne, avec tous vos autres effets. Et que vous même vous soyez transportée hors de cette province.

Évangéline ne puis regardez que l'anglais d'un air interdit.

- Je ne quwiterai jamais ma province, bâtard. Toé mon ptit maudit j'te jure que-

Sa phrase fut coupé par son propre cris de douleur. L'anglais venait de lui pressé le bras droit, qui était désormais presque complètement déchiré. La forçant à regarder ses habitants se faire déporter avec autant de violence, l'anglais lui répétait qu'elle devait se soumettre à la couronne. Mais Évangéline ne voulait rien entendre. Les déportations durèrent huit ans. Les acadiens furent transportés dans l'empire britannique, dont beaucoup dans les treizes colonies, qui deviendraient les États-Unis. La religion catholique et leur langue française les excluent de la population américaine, qui se méfiait beaucoup de personne d'origine française...

Après huit ans de déportation, en 1763, le Traité de Paris fut signé qui réconcilia la France et l'Angleterre. Le Québec et l'Acadie furent cédé à l'Angleterre, bien que cette dernière fut déjà sujette anglaise, il n'y avait plus aucune place à la discussion . Des Acadiens se réfugient à Saint-Pierre-et-Miquelon, mais sont presque tous à nouveau déportés en 1778. Plus de la moitié des Acadiens moureront durant cette période. Au termes des déportations, il ne reste plus que 120 acadiens. La paix relative revenue et plusieurs exportés retournèrent en Acadie. Évangéline, toujours encore meutrie par la perte de tout ses efforts, n'eut plus jamais la force de se battre contre la couronne. Et signa le serment d’allégeance à la reine.

---------------------------------------------------------------------------------------

CANADA? CANADA! - 1867

Évangéline rencontra pour la première fois son nouveau supérieur. Elle avait mis sa plus jolie tenue: une robe bleu, des galoches noires et une pièce de tissu qui lui recouvrait les cheveux. Elle avait aussi sa longue cape, car il faisait froid. L'hiver est toujours froid. Sa bouteille de scotch à la main (une mauvaise habitude venu des écossais) , elle observait d'un oeil morne l'homme en face d'elle.
Il était blond et avait des cheveux de la même longueur que ceux de France. Il n'avait pas n'ont plus les traits de l'anglais, ce qui la rassura beaucoup. Mais il ne parlait pas beaucoup... Alors c'est lui qui allait s'occupé de la Confédération? Elle haussa les épaules. Faisons confiance! Elle lui tendit sa bouteille de scotch, mais il refusa poliment.
Elle abaissa le bras, puis sourit à Matthew.

-J'te bet t'es pas game de faire une parti de neige...

-P-Pardon?... dit-il d'un air mi-figue mi-raisin

-Enwoye! J'suis y'in qu'une estropiée. J'te gage que t'a des chance de m'battre! T'as jamais joué dans neige?

-Euh..si. Mais-

Il n'eut pas le temps de répondre qu'il reçut une boule de neige en plein de la poitrine. Elle lui sourit en éclata de rire. Finalement, ce Canada valait peut-être la peine...Il ne semblait pas méchant, et la jeune femme songea qu'il ferait surement un patron des plus..correct. Matthew s'en reparti apparement vexé. Ce qui fait bien rire la jeune femme.
-----------------------------------------------------------------------------------------

TITANIC MON AMOUR! -1912

Plus…


Le sang d'Évangéline se glaça en entandant le signal le son sortant du radio émetteur. Elle se rapprocha de celui-ci et attendit une nouvelle fois le bruit, pour être bien certaine de ne pas avoir divagué. Mais la réponse ne se fit pas attendre. Le signal se fit entendre un nouvelle fois. Ses yeux agrandis par la lumière orange de sa lampe à huile et la peur, elle leva la tête et se mise à fixer l'océan. Quelqu'un la bas était en détresse. Elle reconnaitrait entre mille le signal morse le plus connu du monde '' ...---...'' en morse. SOS en alphabet latin.

En moins de temps qu'il ne faut pour dire ouf, la jeune femme descendait déjà les escaliers du phare dans lequel elle remplaça un marins d'un petit village de Terre-Neuve. Trébuchant plusieurs fois des les marches, elle parvient à son bateau de pêche qui puaient encore le hareng. Arrivée dans la cabine, elle se jeta sur le télémétreur et enclencha le microphone.

-Ici Acadie-Bathurst. Nous avons reçu votre signal de détresse. Je vous demande vos positions. À vous.

Évangéline attendu quelques quelques secondes. Mais aucune réponse le son de la radio.

-Je répète, ici Acadie-Bathurst. Le Canada à reçu votre SOS. Je vous demande vos positions. À vous!

Mais encore là, toujours rien. Elle serra les lèvres. Que faire? Pas de nouvelles, donc cela devait être grave. Elle n'avait aucune idée des positions dans lequel les marins en détresse étaient, mais elle se refusa à restée inactive. La jeune femme appela des renforts, sachant qu'elle ne pourrait jamais fait tout cela seule. Puis, une fois toutes les instances appelée, elle sauta de sa chaise et fit démarrer le moteur.

Évangéline parcouru les kilomètres la séparant du lieu de détresse. Mais elle n'avait aucune idée d'où le bateau se trouvait. Elle naviguait à l'aveugle. Sa raison lui fit parcourir les étendu d'iceberg car elle avait souvent entendu parler des récits de marins qui avaient eu de la difficultés avec ce genre de situations... Puis,elle aperçu enfin quelque chose. Un bateau était la. En parfait état. Avait-elle rêvé?...Elle se dirigea plus près. Le bateau en question était le Carpathia, un transatlantique britannique. Il semblait immobile. Évangile cru ensuite apercevoir des petits canots de sauvetage.
Alors elle compris que ce bateau venait en aide a ceux dans les canots. Alors le réel navire en détresse était ailleurs. Elle pu souffler un peu. Son message s'était rendu.
Les rescapés purent indiqué l'endroit ou le navire avaient coulé. Certains avaient l'air encore sous le choc, et beaucoup pleuraient. Évangéline ne perdit pas de temps et fonça sur l'océan une nouvelle fois.
Mais dû ralentir, pour ne pas heurté les cadavres qui flotait un peu partout qui commençait doucement a apparaître. Un cerveau non averti n'aurais jamais pu interprété en quelques secondes se qui se trouvait devant lui. La jeune femme senti sa vue se brouiller.
Des centaines de cadavres. Des hommes, des femmes, enfants. En voyant tout cela, Évangéline eu un haut-le-coeur. Après s'être administrée une bonne gifle, elle sorti de sa cabine et appela les survivants.

Mais elle su qu'il était trop tard pour un grand nombre d'entre eux. Elle ne retrouva que dix rescapés, dont mouru dans les 600 km du retour vers les côtes de Terre-Neuve. Évangéline avaient encore un sentiment amer envers les anglais, mais cette nuit là, elle ne pu qu'avoir de la pitié pour eux.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

BI...CULTURALISME - 1981

Comme toujours au bar, la photo du premier ministre tait accroché juste à côté de celle de la Reine. Les deux servaient de cible lorsque quelqu'un voulait jouer aux dards. Mais ce soir la, personne ne regardaient les deux photos troués de fléchettes. Le bar était silencieux. Évangéline parlait avec un anglais. Walter qu'il s'appelait. Elle fit apporter 10 verres de rhum. Elle choisit de parler dans un français compréhensible.

- 10 verres. Qui représente 10 provinces. Tu me suis Walt?, demanda t'elle avant que celui-ci est hoché la tête. Au Canada tout est un problème de politique. On vas fait le tour des provinces tu veux? Alors... Colombie-Britanique: Tout va bien, super paysage, les oiseaux chantes, pas de quoi s'inquiéter.

Elle cala le premier verre.

-Alberta: ils ont du pétrole, d'excellent footballeurs, tout va très bien la bas. No problèmo!

Deuxième verre.

-Saskatchewan: Des champs à perte de vue, hiver froid, un apport important en céréales. Numéro uno!

Troisième verre.

- Manitoba: Tous le monde s'en fou.

Quatrième verre.

-Ontario: Ils sont riches, le gouvernement est tranquille. Et tout le monde est couché à 20h00.

Cinquième verre.

-Québec: Tu parle d'une bande de drôle! Tu a regarde le référendum qu'ils ont perdu. Pauvre eux, je n'aurais pas aimer etre à leur place! What a shame!... Mais je dois leurs accorder une chose. Leur poutine est...mmmh! Je n'ai pas de mot. Et ils ont les plus beaux hommes du Canada si tu veux mon avis..après ceux d'ici bien sur!

Sixème verre.

-Île-du-Prince-Édouard: Il ont des champs de patates, je n'ai rien à dire sur le sujet.

Septième verre.

-Terre-Neuve-et-Labrador: Drôle de nom pour une province pas vrai?...Mais eux sont très peinards, aucun problème chez eux. Des gens très cool.

Huitième verre.

-Nouvelle-Écosse: Une bande de Newfies qui donne mauvaise réputations aux Maritimes! Conservateur jusqu'à l'os en plus! Tu devrait les voir quand la Rien est venu visitée. Pâmés comme ça, je n'avais jamais vu cela.

Neuvième verre.

- Et finalement, Nouveau-Brunswick: Ça, c'est comme cela qu'ils appelent l'Acadie maintenant. Nouveau-Brunswick. Est-ce qu'il y a seulement un ancien Brunswick? J'en sais absolument rien! Et pour être tout à fait sincère, je m'en fou. N'empêche..je me suis souvent demandez pourquoi les anglais avaient une haine envers les français à l'époque. Pourtant aujourd'hui, la France et l'Angleterre s'entende bien. Enfin... je crois bien! Le seul côté positif de notre déportation à probablement été le fait qu'un type écrive la chanson '' Évangéline''. Parce que sinon, je n'en vois aucun. L'histoire d'une femme qui cherche son grand amour,perdu durant la déportation,durant toute sa vie. Et il meure dans ses bras en plus, le salaud de Gabriel... D'ailleurs, sa me fait un peu pensait à moi. À la différence que je cherche encore, pas un homme, mais un pays. Et j'y passerai sûrement tout ma vie.

Dixième verre. Évangéline ne parlait plus. Sortant du bar pour laisser Walter seul, elle se rendit à pieds à L'Anse-Aux-Meadows. Les ruines vikings venaient d'être mis à jour. En se demandant s'il n'aurait pas mieux fallu qu'elles parte avec eux, en l'an 1000, elle rentra chez elle, pris la serpillère et commença à laver son plancher.


♠♥ TEST RP:
Acadie= Écume de mer
Canada= Rouge
France= Bleu
Grande-Bretagne= Vert

Bienvenue au conseil international, Acadie.

Nous te convions dans cette assemblée avec un but bien précis, celui de faire partager points de vue et opinions divergentes sur divers sujets rattachés à l'actualité, à la culture ou encore à différents aspects qui concernent des groupes de pays plus ou moins importants. Nous t'invitons donc à te confier sur la problématique du langage et de sa conservation en temps que patrimoine, en compagnie de Canada, France et Angleterre.

Nous te souhaitons de bonnes négociations.


-Ah ben tarbarnak!

Canada sursauta. Il jeta un oeil à Acadie, juste à côté de lui dans l'ascenceur. Elle était entrain de relire la lettre qui lui avait été envoyer.

- Faisont moi pas de joke! C'est out of question que je rencontrons M.Squarehead à matin. Eul français passe toujours mais osti,pas l'anglais,dit-elle en se tourna vers Canada,sur un ton apeurer.

-Grande-Bretagne ne peu pas de déporter deux fois,d'accord? Il a beaucoup changer depuis le temps...Et-et peux-tu parler dans un français plus..international? S'il te plait...

Pas vraiment rassurée, elle se tortilla les mains dans son éternelle robe bleu, songeant qu'elle aurait préférer que quelqu'un d'autres prenne sa place. Comme Québec par exemple. Il n'aimai pas l'anglais beaucoup lui non plus mais...c'était différent. Mais elle faisait confiance à Matthew. Elle le supporterais toujours.

Sortant de l'ascenceur, ils prirent le chemin de la salle du Conseil et y entrèrent. Ils étaient seuls pour le moment. Elle se rua sur la chaise la plus proche de celle de Canada. Si jamais elle ne pouvais supporter la vue de l'Angleterre, il ira se cacher derrière Matthew. France arriva le premier. Elle le reconnu par ses cheveux blonds. Il était vraiment très beau. Elle lui sourit d'un air gênée. Probablement qu'il ne se rapellait plus d'elle...

-Ça faisait une escousse que je ne vous avait pas vu M.France.

Incertain de se qu'elle venait de dire, il ne pu que répondre:

- Hein quoi?..Vous m'êtes familière. Qui êtes vous déjà?...Une province?

- Euh. Oui. Parsonne de grande d'importance.

Puis finalement, l'anglais arriva dans la pièce. Elle ne l'avait pas vu souvent, mais eu une douleur intense à son bras atrophié. Cela faisait longtemps qu'elle ne l,avait pas vu. Et encore,elle l'avait vu seulement de très loin. Mais elle songea qu'elle aurait pu reconnaître ses sourcils imposants n'importe où. Après les quelques salutations, et un regard en direction d'Évangéline, Arthur s'assit. Bien que les discutions commencèrent déjà, Évangéline n'entendait plus rien. Son regard était fixé sur l'anglais. Du début jusqu'à la fin de la période de discution, elle ne souffla presque rien. Son ton était détaché, calme, et même serein. Elle habituellement tellement bavarde. Mais elle ne pu rien faire d'autre que d'observer l'anglais avec un drôle d'air.

À la fin du Conseil, c'est Canada qui tira Évangéline de sa rêverie. Elle sursauta et regarda Canada d'un air étonnée.

- Qu'est happening?

-Euh. Et bien... On a terminé. Tu as très bien fait cela! Alors, il est pas si méchant England non?

Évangéline papillona des paupières et regarda dans la pièce. Ils étaient de nouveau seuls. Elle bondit de sa chaise et s'excusa à Canada. Elle parti en courant de la salle et sorti dans le couloir. Anglettre n'était pas très loin. Elle couru pour le ratrapper.

- M.Angleterre. Thank god vous êtes encore là!

-Plait-il?

- Ben c'est que j'ai oublié de vous demandez.. Euh c'est un peu gênant.. En fait, je voulais savoir si vous auriez pas une photo de vous, que je puisse l'avoir?

Surpris, mais apparemment flaté, le squarehead lui sourit et fouilla un moment. Il lui fit un commentaire comme quoi il était heureux que Acadie l'apprécie enfin (sur ce quoi Acadie ne fit aucun commentaire), puis s'en reparti après avoir donner une photo de lui à Évangéline. Elle, tout heureuse, s'en allant du Conseil et s'en retourna chez elle. Dans ça petite maison, elle fit accroché la photo de l'anglais sur son mur de chambre, puis s'amusa à lui jeter des fléchettes à la figure.

- 5 points pour les cheveux, 10 points pour le nez, 50 points pour les yeux et 100 point dans le front! Quin mon osti!

♠♥ AIME: Les planchers propres, le crabe,la mer, les balades sur la plage,les festivals du homard
♠♥ N'AIME PAS: Les anglais,les français,les canadiens, les gens qui rient de son accent, les contes de Disney, les histoires de princesse, qu'on se moque de son bras et qu'on salisse son plancher


♠♥ AVATAR: Alice Margatroid de Touhou

♠♥ AVOIR UN GRAND FRERE?: [x ]OUI [ ]NON
♠♥ TEINTE SOUHAITÉE: Mediumseagreen

♠♥ ET AUTRES:
On va amarrer ça d'même pour faire sûr que ça tchenne. Mais appart de ça y est ben amanché vot fowrum!
( Désoler d'avance pour mon français massacré, mais on parle chiac ou on ne le parle pas! Donc je fais ça pour la fiche seulement mais dans les dialogues, je vais dilué l'accent. Question que tout le monde comprenne! )


Dernière édition par Acadie le Dim 4 Nov - 3:38, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Etats-Unis
Le vrai superman c'est moi ! Pas Clark !
avatar


MessageSujet: Re: Pêcheuse de morues (et de morons)   Jeu 1 Nov - 17:43

Oooh ! Une sis du bro' ! Very Happy Bienvenue !

_________________
<< Tu n'existe pas vraiment à Hollywood tant que personne ne veut ta mort. >>


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pêcheuse de morues (et de morons)   Jeu 1 Nov - 17:47

Aaaaaaaaaacadie. Le truc à l'honneur de l'Interceltique cette année ! *Ouijesaisqueça.*

Bienvenuuuue.

(Moruuuuuues. Kopine.)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pêcheuse de morues (et de morons)   Jeu 1 Nov - 18:00

Yo ma soeur! Bienvenue

P.S : ALIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIICEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE ♥♥♥ Rien que pour ça je t'aime! [/joueuse]
Revenir en haut Aller en bas
Vatican
Admin à la bible ♫ Ossatueur de la mort qui tue qui fait très mal!
avatar


MessageSujet: Re: Pêcheuse de morues (et de morons)   Jeu 1 Nov - 20:04

Il me semble qu'une règle était passée comme quoi les régions n'étaient plus autorisées, parce que prenons par exemple la bataille de Trois-Rivières. Canada devrait y participer, mais Acadie serait la plus normale à tout faire. Elle prendrait le rôle de Canada (enfin, je prends Trois-Rivières comme ça, au débotté j'ai aucune assurance que le contexte sois opé) Ca me fiche relativement les boules, les glandes et touuut ce que tu veux parce que la fiche est simplement géniale....

Et je pense que j'ai envie de te demander un rp.

Pour moi c'est ok, et pis Trois-Rivières, c'était l'Acadie, le Canada, Québec et tout, hein...... 8D osef ! Osons ! Bienvenue !

Et je file mettre de ce pas une annonce comme quoi les régions sont plus préhensibles. T'es passée avant la fermeture de la Porte Nouare, l'asti d'admin locke tout maintenant !

_________________
« Le vrai moyen d'être trompé c'est de se croire plus fin que les autres. »
La Rochefoucauld
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Québec

avatar


MessageSujet: Re: Pêcheuse de morues (et de morons)   Jeu 1 Nov - 21:17

JACUZZI!
TOÉ CH'T'AIME.
Et sérieux ta fiche est sublime!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pêcheuse de morues (et de morons)   Ven 2 Nov - 18:51

Je crois bien avoir terminer ma fiche ! Merci pour le super accueil aussi, je vous adore déjà!! Mais ne venez pas salir mon plancher espèce de petits voyous Razz

EDIT: Arf. Je crois que je vais revenir sur ce que j'ai dis. Je vais allonger mon histoire. Je la trouve un peu courte. Et je vais retravailler le test rp également.Je veux que tout sois parfait mais ça ne devrais pas être très long o/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pêcheuse de morues (et de morons)   Sam 3 Nov - 15:23

Désoler d'avance du double post. Mais la j'ai vraiment terminé! : D
Revenir en haut Aller en bas
Grèce
Admin aux chats ~ Zzz...
avatar


MessageSujet: Re: Pêcheuse de morues (et de morons)   Dim 4 Nov - 18:37

*en retaaard*
Bienvenuuuuuue =D
Et donc et donc baaah...ta fiche est nickel, je te valide sans plus attendre, axoloto ;D

_________________
"Si tu as de la chance, traverse. Si tu as de la destinée, avance." Proverbe grec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pêcheuse de morues (et de morons)   Lun 12 Nov - 16:31

*encore plus en retard*

Bienvenue parmi nous =3

Lankou
Revenir en haut Aller en bas
Fonda




MessageSujet: Re: Pêcheuse de morues (et de morons)   Lun 19 Nov - 18:11

Être plus en retard que Grèce, ça craint.

Bienvenue =)

_________________
&lt;img src=&quot;http://i20.servimg.com/u/f20/12/90/57/81/0066-110.png&quot;&gt;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bokuhetalia.tonempire.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pêcheuse de morues (et de morons)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pêcheuse de morues (et de morons)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku Hetalia :: Corbeille Fiche-