Nous sommes le monde.
 

Partagez | 
 

 [Jour 3- Sur le pont]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Groenland
Kalaallit Nunaat
avatar


MessageSujet: [Jour 3- Sur le pont]   Mer 8 Aoû - 11:53

Très tard le soir, très tôt le matin, impossible de dire depuis quand minuit était passé, si ce n'était qu'à l'observation d'un ciel noir d'encre, lourd au dessus de l'eau à peine écrasée par cette céleste pesanteur. Et là, entre ciel et mer, entre ces deux forces qui pesaient l'une sur l'autre entre deux vagues, se tenait le paquebot, minuscule dans l'immensité aqueuse, énorme pour ceux qui y vivaient. Une fourmilière sous un pied humain. Les fourmis ? Elle devaient bien n'avoir rien à faire ce ce qui était immense, occupées à leurs minuscules soucis de petits insectes. Mais peut-être, dans tout le tas, en dessous de la reine et de sa progéniture, se trouvait, petite parmi les petits, un insecte qui sentait le poids de l'eau sous ses pattes, le poids du ciel sur ses épaules.

Thalia aurait pu être cette fourmi, bien qu'elle n'aimait pas tellement ce genre de bestioles, petites et vicieuses, qui s'engouffraient dans tes chaussures si par malheur tu avais dérangé leur petite course tranquille, et te piquaient à en faire jurer une dame de bonne naissance. Toujours était il que Thalia était là, sa fourrure pelée sur les épaules, le regard perdu à la lisière entre l'eau et l'air, à se demander comment ces forces cohabitaient, appuyée contre la rambarde. Le tout, à une heure de la nuit qui aurait fait peur aux enfants de la première classe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miss-friskies.deviantart.com/
Vatican
Admin à la bible ♫ Ossatueur de la mort qui tue qui fait très mal!
avatar


MessageSujet: Re: [Jour 3- Sur le pont]   Mer 8 Aoû - 22:28

    C'était pas que rôder dans les couloirs quand il n'y avait personne n'était pas passionnant, non, ce paquebot était immense, il y avait toujours un nouvel endroit à voir, mais franchement quand il y avait personne c'était un peu moins attrayant. L'entrée des escaliers menant à la première classe était interdite par des vigiles-pingouins avec un accent anglais parfait qui traquaient les premiers qui n'obéissaient pas à la description du parfait gentleman de première. C'était à dire de un : le costard qui faisait ressembler à un pingouin, là aussi ils devaient se reconnaître entre animaux de la même espèce. De deux : l'air méprisant. Franchement ça donnait envie de leur coller deux tartes. Troiiis.. trois femmes couinantes au bras ? Le genre de nanas en robes de soie de toutes les couleurs avec des plumes d'autruches sur la tête. Ouaiiis, celles là. Fabrizio en avait vu à l'embarquement, et il en avait croisé deux ou trois quand il avait cette fois là réussi à squatter impunément les couloirs plein de tapis de la première classe. (bon il passera sous silence la course poursuite pour éviter de se faire renvoyer dans son entrepont à coups de pied au cul). Bref les couloirs de la troisième étaient déserts à cette heure, peut-être un type ou deux qui passait mais c'était tout.

    Autant aller dehors, c'était mieux. Enfin moins pire plutôt. Y'avait de l'aiiiiir (parce que le deuxième problème des couloirs à part que y'avait rien à y faire c'était parce l'air circulait pas là dedans). Le jeune homme se dirigea donc vers la sortie la plus proche, direction le pont, désert entre autres à quelques rares exceptions. Exception vite repérée en fait, en la personne d'une jeune femme, seule, regardant l'horizon (seule chose à regarder en fait à cette distance de toute côte). Une femme seule.. personne d'autre.

    - Euh.. bonsoir ? Vous êtes perdue ? Qu'est-ce que vous faites là à ct'heure ?

    Heureusement qu'il y avait personne pour rigoler en fait.


_________________
« Le vrai moyen d'être trompé c'est de se croire plus fin que les autres. »
La Rochefoucauld


Dernière édition par Vatican le Jeu 9 Aoû - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Groenland
Kalaallit Nunaat
avatar


MessageSujet: Re: [Jour 3- Sur le pont]   Jeu 9 Aoû - 13:02

Il avait fallu, enfin, que quelqu'un brise sont insensible rêverie pour lui faire rappeler à quel point il faisait froid et humide dans cette soirée, et pourquoi autant de personnes étaient ainsi au chaud à l'intérieur, alors qu'elle ressassait des choses plus ou moins existentiels dans le but simple d'oublier tout ce qui a été dit précédemment. Vaste entreprise que de faire chier la personne qui souhaitait avant tout avoir la paix.

- Euh.. bonsoir ? Vous êtes perdue ? Qu'est-ce que vous faites là à ct'heure ?

Thalia ne portait pas de plumes d'autruches sur la tête, seulement le châle dans lequel elle était drapée, une vaste pièce de tissu brodé, dont le bleu originel avait pris une teinte grise et usée, là où les fils des broderies se délogeaient de la trame du coton..Elle ne portait pas de soie colorée de la même manière. Du vieux lin récupéré, rafistolé un million de fois. Alors elle aurait du se douter, clairement, que derrière elle, le garçon qui la hélait sans aucune agressivité n'était pas un de ces petits pingouins pédants ou un de ces vicieux vigiles. Cependant, lorsqu'elle se retourna, une légère surprise fit en sorte que son sentiment d'insécurité se dissolve, remarquant la nature du dit-jeune homme. Une pauvre âme de 3éme classe. Cela ne l'empêcha néanmoins pas d'être légèrement froide. Voire ironique. Voire stupide, pensa-t-elle.

-Ca se voit pas, j'apprends à faire des claquettes comme les pingouins de là-bas

Elle jeta son bras dans le vide, d'un geste vague vers les lumières qui filtraient de la réception des premières, avec un minuscule sourire. Le garçon n'était pas un ennemi, ni quelqu'un pour l'empêcher de faire ce dont elle avait envie, ce qui était en soit pire que le précedent.

-mais bonsoir quand même

Un peu de politesse n'avait jamais fait de mal à personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miss-friskies.deviantart.com/
Vatican
Admin à la bible ♫ Ossatueur de la mort qui tue qui fait très mal!
avatar


MessageSujet: Re: [Jour 3- Sur le pont]   Ven 10 Aoû - 2:06

    - Je savais pas que les premières pouvaient danser avec leurs balais dans le cul.

    Il avait dit ça comme ça, aussi simplement que ce l'était permis. Non pas que la répartie soit particulièrement son fort, comme tout le monde il avait ses moments. Mais quand il s'agissait de critiquer les autres alors là, ça sortait tout seul. Et puis il n'y avait absolument rien de mieux pour briser la glace, c'était son point de vue personnel. Un peu de cynisme et de sarcasme, certains disaient que c'était l'apanage des faibles, il voyait plutôt ça comme la contre-attaque du sabre face aux canons.

    - mais bonsoir quand même

    - Bonsoir, j'espère que je vous dérange pas dans votre, euh.. Observation ?

    Il n'attendit cependant pas sa réponse pour s'approcher du rebord et poser ses mains sur la barrière, juste à côté de cette demoiselle qui ne lui était connue ni d'Eve ni d'Adam, même pas du serpent et de la pomme. Il avait vu tellement de visages et de langues ces derniers jours qu'il ne se posait même plus de questions sur où elle pouvait bien venir ou comment elle avait été élevée. Il savait juste qu'elle était de troisième classe, en même temps cette classe n'avait accès qu'à ce pont là et à cette heure ci les trois quarts du navire dormaient ou fêtaient leur joie d'être sur le navire... Ou tout un tas de choses diverses.

    Réfléchissant à cela, il s'assit sur le rebord, ne pensant même pas au fait que s'il tombait en arrière il plongerait dans l'Atlantique. Il ne pouvait pas penser à tout.

    - Il fait un peu froid pour sortir mademoiselle.. mademoiselle comment ?

_________________
« Le vrai moyen d'être trompé c'est de se croire plus fin que les autres. »
La Rochefoucauld
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Groenland
Kalaallit Nunaat
avatar


MessageSujet: Re: [Jour 3- Sur le pont]   Ven 10 Aoû - 9:50

- Bonsoir, j'espère que je vous dérange pas dans votre, euh.. Observation ?


Bien évidemment que non, il ne l'avait pas sortie de son observation en l'appelant et marmonnant quelques phrases bien senties sur le sujet. Ni même en s'asseyant sur la rambarde, risquant de se coller à l'eau. Non, surtout pas, il était aussi discret qu'un souffle de brise sur un pétale de fleur. Quel crétin. Elle ne répondit pas, haussant les épaules dans un geste passablement neutre. Ni oui, ni non. Rien de mieux pour éviter le regard ou les assertions étranges d'un garçon un peu trop envahissant. D'autant plus qu'elle n'avait rien demandé, mis à part rester tranquillement à attendre un lever de soleil sur l'océan, sans avoir à douter.

- Il fait un peu froid pour sortir mademoiselle.. mademoiselle comment ?


Intrusion dans sa vie privée en plus. Qu'est ce qu'il en savait lui, si elle avait froid, sous sa fourrure, son châle, les épaisseurs de laine et de lin de ses vêtements. Qu'en savait-il, si elle avait sous le tissus et les trames, un simple nom, patronyme, sobriquet. Elle soupira. Elle parla ainsi, lentement, avec un ton rauque et monotone qui en avait déjà fait fuir plus un. En espérant qu'il s'ennuie d'elle et parte s'enivrer avec les autres dans la salle des 3éme classe.

-Il ne fait pas si froid. L'habitude, peut-être.

Et elle se tut sur son prénom, espérant qu'il ne reviendrait à la charge que si il avait quelque chose à dire. Ce qui semblait être le cas, à la vue de son sourire et de ses paroles assurées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miss-friskies.deviantart.com/
Vatican
Admin à la bible ♫ Ossatueur de la mort qui tue qui fait très mal!
avatar


MessageSujet: Re: [Jour 3- Sur le pont]   Dim 12 Aoû - 17:55

    Pas très loquace, la demoiselle, réalisa Fabrizio en écoutant le peu qu'elle avait à dire. Ainsi elle n'avait pas si froid, ce qui confortait son idée précaire qu'elle vienne d'un peu plus au nord que lui (au nord du sud.... allez, ça réduisait le champ des possibles, déjà elle était pas africaine !). Il avait sûrement occulté qu'elle était chaudement habillé, plus que lui déjà qui avait également oublié qu'il faisait quelques degrés de moins entre l'intérieur et l'extérieur du navire. Il ne resterait peut-être pas longtemps mais une chose lui était sûre ; plus la discussion était intéressante, plus elle réchauffait l'âme.

    - Vous venez d'un coin où il fait froid ? Et où les gens parlent pas beaucoup à ce que je vois.

    Ah. Spotted, la question qui ne finissait pas par à point d'interrogation, pour changer. Disant cela, il s'était encore un peu plus rapproché d'elle, et penché sur sa rambarde pour regarder de plus près son visage. De jolis traits, peut-être pas aussi fins et sophistiqués que les pimbêches de première classe mais pas désagréables. Elle avait quelque chose qui ne faisait pas européen.

    - Je comprend que vous ayez pas envie de parler, c'est courant les gens qui aiment pas parler.. Mais bon c'est un peu déprimant ! Tout le monde a toujours quelque chose à dire ! Vous m'avez pas dit comment vous vous apelliez au fait, moi c'est Fabrizio. Peut-être que vous voulez pas répondre à ça non plus...

    Il avait bien envie de avoir son nom, à la demoiselle, rien que ça. Pour pouvoir ensuite continuer la conversation, évidemment.

    - Pis vous êtes venue seule ? C'est triste de se balader tout seul !


_________________
« Le vrai moyen d'être trompé c'est de se croire plus fin que les autres. »
La Rochefoucauld
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Groenland
Kalaallit Nunaat
avatar


MessageSujet: Re: [Jour 3- Sur le pont]   Dim 12 Aoû - 19:05

Il restait à côté d'elle, s'intéressait à elle. Il lui avait demandé si elle venait d'un endroit où il faisait froid. Puis son nom encore. Il s'intéressait à elle. Il pensait probablement qu'elle avait des choses à dire. Elle eut un léger sursaut, quand il s'approcha. Mais elle restait flattée par ce qu'il avait à dire, par son sourire également. Et par son entrain aussi. Elle décida ainsi de lui répondre. Il n'allait pas la traîner dans un coin pour la tuer de toute façon. Et puis elle savait bien assommer des phoques, elle pourrait bien mettre sous silence pour quelques minutes un latin un poil trop entreprenant.

- Pis vous êtes venue seule ? C'est triste de se balader tout seul !

-...je..euh... Je viens d'une île tout au Nord. Il y fait..très froid. Puis je suis descendue. Et je suis arrivée là. En travaillant dans des fermes. Pour m'occuper des chiens. Nourrir les poules, plumer les coqs..et..il faisait très froid l'hiver.

La vérité, c'était qu'on l'avait très tôt habituée à vivre dans ces environnements, là où on ne voyait pas d'autres maisons que celles du trappeur un peu fou, qui l'emmenait parfois se balader et qu'elle aidait pour tanner des peaux et s'occuper de sa meute de chiens. C'était pareil au Sud, elle n'avait jamais côtoyé plus de 10 personnes à la fois. Chiens non-compris. Elle avait voyagé longtemps, avant d'entendre parler du Titanic. Ses économies y étaient passées. Même la petite pièce crasseuse qui sentaient encore le cuivre et la graisse de phoque qui brûle.

- Je m'appelle Thalia. Et je suis venue seule.... Il n'y a pas grand monde là où je vivais. Mais je ne peux pas dire...vraiment... que ça me déplaisait

Elle lui adressa un petit sourire d'excuse. C'étaient de bien maigres réponses. D'autant plus qu'il n'avait pas l'air désagréable. Débrouillard, tout au plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miss-friskies.deviantart.com/
Vatican
Admin à la bible ♫ Ossatueur de la mort qui tue qui fait très mal!
avatar


MessageSujet: Re: [Jour 3- Sur le pont]   Dim 12 Aoû - 20:31

    Bingo, c'était bien le nord. Comme quoi il avait toujours raison, ça, ça changeait pas ! (ou si peu). Mais lus satisfaisait encore; elle parlait ! Et plutôt bien, plutôt deux fois qu'une, pas qu'un simple bonjour en fait.

    - ...je..euh... Je viens d'une île tout au Nord. Il y fait..très froid. Puis je suis descendue. Et je suis arrivée là. En travaillant dans des fermes. Pour m'occuper des chiens. Nourrir les poules, plumer les coqs..et..il faisait très froid l'hiver.

    ... C'était une autre culture.

    - Du nord, dans le genre.. vraiment tout au nord ? Dans le genre Islande ? Pourquoi tu serais descendue, justement quand y'a pas de monde c'est sympa aussi, non ?

    Elle poursuivit, donna même son nom. Thalia. Joli même si ça sonnait pas trop nordique -ça il allait le garder pour lui quand même hein, question de respect. Il la regarda, leva les yeux vers le ciel sans intention particulière, souriant un peu. La discussion était bien partie qu'il pensait. Il laissa filer quelques secondes, regardant les étoiles , en profitant pour se demander pourquoi est-ce qu'on les voyait toujours mieux dans les endroits où on ne restait pas plutôt que dans ceux où on vivait. Une question en plus à ajouter à ses préoccupations journalières.

    - Tu comptes faire quoi une fois arrivée en Amérique ? Te trouver un travail, un mari et tout ?

_________________
« Le vrai moyen d'être trompé c'est de se croire plus fin que les autres. »
La Rochefoucauld
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Groenland
Kalaallit Nunaat
avatar


MessageSujet: Re: [Jour 3- Sur le pont]   Dim 12 Aoû - 20:52

- Du nord, dans le genre.. vraiment tout au nord ? Dans le genre Islande ? Pourquoi tu serais descendue, justement quand y'a pas de monde c'est sympa aussi, non ?

Sa question était curieuse. Il avait l'air sincèrement intéressé par ce qu'elle avait à dire, et posait questions sur question avec un air passablement..Adorable. Celui d'un enfant qui se demande d'où vient la dame qui prend le café chez ses parents. Malgré son agacement à ces questions innocentes, lorsque sa cousine venait à lui coller le mioche entre les pattes, c'était différent avec Fabrizio. Peut-être moins de "pourquoi, pourquoi, pourquoi ?" intensif.


- Tu comptes faire quoi une fois arrivée en Amérique ? Te trouver un travail, un mari et tout ?

Elle étouffa un rire.

-Groenland.Tout en haut. Mais mon père est danois, lança-t-elle en retirant le châle de sa tête. Trouver un métier, oui. Mais un mari ? A quoi ça me servirait, un homme dans mes pattes ?

Elle trouvait le mot bien ironique. Elle serra le châle contre son cou, l'air se rafraichissait. Mais la noirceur du ciel restait complète. Nuée d'étoiles, rien d'autre, dispersées comme des abeilles en perdition. Elle jeta un oeil aux prunelles vertes du garçon. Bien étrange couleur.

-Et toi ? T'es venu ici seul ? ...Et tu compte faire quoi, là-bas ?

Quitte à être curieuse, autant se débrouiller pour que rien ne soit trop intrusif. Et il n'avait même pas répondu à ses propres questions, au milieu de son baratin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miss-friskies.deviantart.com/
Vatican
Admin à la bible ♫ Ossatueur de la mort qui tue qui fait très mal!
avatar


MessageSujet: Re: [Jour 3- Sur le pont]   Dim 12 Aoû - 21:07

    Maintenant elle rigolait. Lui même trouvait l'atmosphère détendue, tout au contraire de ce qu'elle avait pu être un peu plus tpot. Non pas qu'elle ait pu être quelque peu stressante mais il avait bien eu peur à un moment de se montrer opressant et complètement collant. C'était souvent son genre d'ailleurs. "Salut toi, je veut tout savoir sur toi, même ta date de naissance et ton poids à cette date aussi, s'te plaît. merci tu seras gentil aussi de me supporter". Ca devait à peu près être son attitude près des gens qu'il ne connaissait pas. Et il se disait "plutôt ça que d'être timide". C'était plus simple d'être timide mais si deux personnes qui se rencontraient l'étaient c'était bête et la discussion n'avançait pas. Si la timidité était simple, c'était une retenue. Parler c'était plus.. naturel, voila.

    - Ah oui, vraiment tout en haut.. pas mal quoi. Ça va, tu survis, tu fonds pas là ? Au pire je te balance à la mer hein, je crois que c'est assez froid !

    Humour, humouuur.. un peu douteux, même.. très.

    - Et toi ? T'es venu ici seul ? ...Et tu compte faire quoi, là-bas ?

    - Eeeet beeeein...

    Avant de répondre, il s'étira, donnant un dernier regard sur le ciel, et se cambra en arrière. Ses jambes fermement accrochées aux barres lui permettaient de tenir alors qu'il se tendait sans risques (ou presque) dans le vide.

    - Bah je suis venu avec ma famille, tout le monde doit encore faire la fête "choueeette, on repart ! On est arrivés y'a un mois mais on repaaart !". Pis moi je sait pas.. J'aimerais bien me trouver un boulot, tout ça.. ça a l'air sympa New York, c'est le genre de coin où on patauge pas dans la merde à condition de savoir nager je pense. En Angleterre on peut pas gagner d'argent parce qu'il y en a plus, un peu comme un filon épuisé peut-être.. Ouais je pense que c'est ça, un filon un peu.

_________________
« Le vrai moyen d'être trompé c'est de se croire plus fin que les autres. »
La Rochefoucauld
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Groenland
Kalaallit Nunaat
avatar


MessageSujet: Re: [Jour 3- Sur le pont]   Lun 13 Aoû - 17:37


- Bah je suis venu avec ma famille, tout le monde doit encore faire la fête "choueeette, on repart ! On est arrivés y'a un mois mais on repaaart !". Pis moi je sait pas.. J'aimerais bien me trouver un boulot, tout ça.. ça a l'air sympa New York, c'est le genre de coin où on patauge pas dans la merde à condition de savoir nager je pense. En Angleterre on peut pas gagner d'argent parce qu'il y en a plus, un peu comme un filon épuisé peut-être.. Ouais je pense que c'est ça, un filon un peu.


Bavard ? Absolument pas. Il avait débité le tout avec un naturel impeccable, hésitations en prime, le tout en se penchant au dessus de l'eau, en blaguant. Elle lui enviait parfois cette aisance, alors qu'elle n'avait lancé que quelques mots, détachés au dessus de sa voix rauque. Alors qu'il se penchait tranquillement, de plus en plus vers l'étendue de l'eau, elle fronça les sourcils, tendit la main vers lui sans le toucher

-...Tu peux pas...Redescendre ? Tu risques de tomber là. L'eau doit être froide. Abiah disait qu'un homme à la mer ne se repêche jamais....sans rien avoir... Tu devrais pas te pencher tant.....Et puis...ben..t'es trop grand comme ça.

Pas faux. Elle devait lever la tête comme une plante qui cherche le soleil, et commençait à avoir mal à la nuque, malgré l'amoncellement de tissus qui la couvraient. D'autant plus qu'il n'avait pas l'air petit d'origine, comparé à la nordique qui n'avait jamais atteint une taille impressionnante, comme habituellement dans son peuple. Le Groenland n'était pas réputé pour être un pays d'hommes et de femmes élancés.

- Enfin...reste si tu veux...j'vais pas t'obliger

Elle lui tenta un sourire qui devait sembler aussi vrai qu'un oasis pour celui qui marchait dans le désert depuis deux semaines sans en avoir rencontré un seul. Aussi vrai qu'un dromadaire sur la glace du pôle nord, aussi vrai qu'un pingouin dans un palais du Sud. Bref, raté, forcé et curieusement hors de propos.

De toute façon, là n'était pas la question. La question était de voir si le jeune homme allait se vautrer généreusement et finir comme ces plats que l'on conserve dans la glace, ou si il allait avoir la galanterie d'écouter son interlocutrice, qui se tordait les mains avec anxiété.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miss-friskies.deviantart.com/
Vatican
Admin à la bible ♫ Ossatueur de la mort qui tue qui fait très mal!
avatar


MessageSujet: Re: [Jour 3- Sur le pont]   Mer 15 Aoû - 0:31

    -...Tu peux pas...Redescendre ? Tu risques de tomber là. L'eau doit être froide. Abiah disait qu'un homme à la mer ne se repêche jamais....sans rien avoir... Tu devrais pas te pencher tant.....Et puis...ben..t'es trop grand comme ça.

    Même si la phrase avait étée quelque peu obligeante, elle l'avait tout de suite ponctué par une diminution, "si tu veux". Il pouvait donc même se jeter du navire si cela lui chantait. Mais ça ne le chantait pas car à cet instant il n'avait plus envie d'être ailleurs. Pas qu'il l'ait eue, cette envie, avant à vrai dire car dès qu'il avait croisé cette Thalia il n'avait plus eu envie de la lâcher, pas qu'il eut quelque envie de la coller mais il s'était dit que la discussion pouvait être intéressante. Il n'avait pas eu tort.

    - C'est déprimant comme point de vue mais.. un peu vrai quand même, pas que dans le fond d'ailleurs. C'est pas quelque chose que je compte expérimenter un jour.

    Il disait cela pour les deux parties de la phrase et débarqua. Pas qu'il se jetât à la mer mais qu'il retourna gentiment sur le pont, hors de tout équilibre instable. Trop grand pour ça ? Qu'elle disait.. Hm, ça se réfléchissait, aussi, il haussa les épaules et s'arracha de la contemplation des étoiles.

    - T'as quel âge, en parlant de ça ?

    C'était pas du détour de sujet c'était du.. heum, tournant à 180 degrés de sujet, disons cela comme ça.

_________________
« Le vrai moyen d'être trompé c'est de se croire plus fin que les autres. »
La Rochefoucauld
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Groenland
Kalaallit Nunaat
avatar


MessageSujet: Re: [Jour 3- Sur le pont]   Mer 15 Aoû - 18:29

Et il était descendu de la manière la plus naturelle qu'il soit, comme si il n'avait fait qu'un geste anondin, du genre ouvrir une porte ou monter la première marche d'un escalier. Cela devait montrer soit un courage inaccessible au commun des mortels, de gérer un danger comme si il s'agissait d'un choix basique d'accompagnement pour une pièce de gibier, ou particulièrement stupide. N'étant pas sûre de la nature de son interlocuteur, elle laissa la question de côté, espérant ne jamais avoir vraiment à y répondre. Au final, un abus de courage était aussi un abus de stupidité, car parfois, face à une peur ou un monstre tenace, la course avait clairement le dessus de toutes les situations envisageables.

- T'as quel âge, en parlant de ça ?

Comment ça, l'âge ? Pourquoi pas lui demander son poids, la consistance de ses mollets ou la longueur de ses pieds. Après tout, il devait bien le voir, qu'elle n'avait pas soixante printemps, non ?...Elle répondit sans entrain, avec un léger mouvement d'épaule.

-La vingtaine. Toi ?

De toute façon, au bout d'un moment il fallait bien arrêter de compter ses années, de perdre le temps de compter les secondes qui s'égrainaient. C'était la même chose avec ceux qui avaient de l'argent. De peur de le perdre trop vite, probablement, ils les comptaient jusqu'au dernier centimes. Thalia ne voyait pas la vieillesse comme une injure. Les anciens, dans son lieu de naissance, jugeaient eux-même le moment où ils devenaient un poids, et allaient s'allonger paisiblement dans le froid, là où ils trouvaient le salut sans la douleur. Elle était jeune, en bonne santé, et cela semblait lui venir dans des siècles. Pourquoi alors compter jusqu'à ce moment, où l'on rejoint l'iceberg, où on prie celui que l'on évitait jadis de venir à notre rencontre ? C'était stupide.

Alors, autant ne pas chercher à retenir le temps. L'agitation faisait passer les secondes plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miss-friskies.deviantart.com/
Vatican
Admin à la bible ♫ Ossatueur de la mort qui tue qui fait très mal!
avatar


MessageSujet: Re: [Jour 3- Sur le pont]   Jeu 16 Aoû - 21:13

    - T'es gonflée de me dire que je suis trop grand alors que t'as juste vingt ans !

    C'était sorti tout seul et il ne s'en excuserait pas, c'était vrai, c'était de mauvais genre mais c'était de la faute de Thalia ! Quand même, ça faisait..... oh, quand même quelques années de différences oui (elle en faisait moins.. et à la fois plus c'était assez étrange, tellement que Fabrizio se confondit d'ailleurs... c'était bien ou mal qu'elle lui ait dit ça ? Sachant qu'elle était plus âgée, qu'elle lui disait qu'il était trop vieux. Oui c'était une remontrance assurément mais, euh..). Trois, quatre.. Il laissa passer quelques précieuses secondes, le temps de regarder ailleurs, de réarranger sa veste ou ses cheveux malmenés par le vent de cette foutue pleine mer.

    - Seize, depuis février. C'est pas encore si vieux que ça, je peut encore me permettre de pas ressasser mes souvenirs de guerre, déjà que j'en ai pas assez, tu vas pas m'interdire d'encore me comporter comme un gosse !

    Il disait un peu ce qui lui passait par la tête... Non, il n'avait pas envie de s'arrêter sur le sujet de la différence d'âge. Parlons de la Question Romaine ? Parce que ça faisait... 42 ans ? Que à Rome ça craignait un peu. Y'avait rien à dire dessus en plus. Et puis son attitude en plus c'était pas un sujet plaisant non plus, en tous cas qui ne lui plaisait pas à lui tout d'abord.... Il soupira, longuement.

    - Naan mais.. sans parler de ça.. si je t'ennuies tu le dis ! Parce que t'as l'air un peu dans la vague j'ai l'impression, ça va ? Le mal de mer peut-être ?

_________________
« Le vrai moyen d'être trompé c'est de se croire plus fin que les autres. »
La Rochefoucauld
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Groenland
Kalaallit Nunaat
avatar


MessageSujet: Re: [Jour 3- Sur le pont]   Ven 17 Aoû - 12:18

Et voilà que maintenant il l'engueulait pour sa remarque, sans la moindre hésitation ! Le tutoiement direct, les sourcils froncés, il lui avait renvoyé à la tronche ses quelques années en plus. Cela eut pour effet de refroidir l'attitude légèrement détachée qu'elle avait eu auparavant. Autrement dit, le ton de Fabrizio eut tôt fait de faire en sorte que la nordique se reboule comme un pâté de chenilles. Rien de plus irritant pour elle que de se faire rembarrer par quelqu'un qu'elle ne connaissait pas, sous prétexte qu'elle était plus vieille qu'elle. Naturellement susceptible, Thalia se vexa. Elle croisa les bras, et dans un mouvement parfaitement ridicule, décida qu'elle n'adresserait plus la parole à l'italien, qui avait selon elle le tact d'un bulot.

C'était la poêle qui se foutait du chaudron.

- Naan mais.. sans parler de ça.. si je t'ennuies tu le dis ! Parce que t'as l'air un peu dans la vague j'ai l'impression, ça va ? Le mal de mer peut-être ?

Et puis de quoi se mêlait-il d'abord ? Si elle n'aimait pas l'eau c'était bien son affaire. Et si elle ne voulait pas répondre à ses questions intrusives, c'était aussi son choix, en toute mauvaise foi certes. Elle n'allait pas non plus lui sortir le pedigree de la famille, comme tout ces pédants de première classe qui déballaient titres et noms à rallonge pour montrer à quel point leur grande famille de crétins était noble depuis des millénaires qu'avant même que les romains ne construisent les routes pavées, ne se déplaçaient qu'en dehors de la boue et des moins bien lotis qu'eux.

Ainsi, elle choisit de ne pas répondre et de bouder, prouvant d'une certaine façon que les plus âgés ne sont pas forcément les plus sages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miss-friskies.deviantart.com/
Vatican
Admin à la bible ♫ Ossatueur de la mort qui tue qui fait très mal!
avatar


MessageSujet: Re: [Jour 3- Sur le pont]   Mar 21 Aoû - 10:32

    Une seconde, deux secondes...

    Oups.

    De tout évidence Thalia n'avait plus l'air de bonne humeur, et plus évident encore : c'était de sa faute. Que faire, non mais que faiiire ? C'était plutôt sérieux ; en quelques minutes la situation avait plutôt bien dégénéré.. (secondes, même.) Fabrizio essaya de trouver une solution, et une solution viable. Essayer de lui parler était bien la première chose à tenter dans ce genre de situation.

    - Euh.. Thalia ? Tu sais je voulais pas te vexer hein ! Je plaisantais ! Tu sais quand je parle je réfléchis jamais, c'est bête de ma part ! Dis quelque chose au moins !

    ... Il était vraiment con par moments et même lui le trouvait, c'est que c'était officiel. Il la regarda, et elle croisait les bras, n'ayant sans doute pas l'intention de lui répondre..Cette attitude le déconcerta. Elle était bel et bien plus âgée non ? .... Et cette manière de faire barrage aux réponses était.. enfin, voilà quoi ! Il trouvait ça idiot ! Tant qu'on pouvait parler, bein autant parler !

    - Tu veut rentrer ?

    Si ça se trouvait elle avait vraiment le mal de mer, sans blagues !

_________________
« Le vrai moyen d'être trompé c'est de se croire plus fin que les autres. »
La Rochefoucauld
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Groenland
Kalaallit Nunaat
avatar


MessageSujet: Re: [Jour 3- Sur le pont]   Jeu 23 Aoû - 21:10

- Euh.. Thalia ? Tu sais je voulais pas te vexer hein ! Je plaisantais ! Tu sais quand je parle je réfléchis jamais, c'est bête de ma part ! Dis quelque chose au moins !

Cause toujours, tu m'intéresses. Néanmoins, malgré cette mauvaise foi que l'on pouvait applaudir avec joie et bonne humeur. Mesdames, messieurs, ladies, gentlemen and in-between, voici la palme d'or de la personne qui se vexe le plus vite. Autant dire qu'elle avait déjà gagné l'édition inter-continentale. Et celle de toutes les galaxies.

- Tu veux rentrer ?

Bien évidemment que non elle ne voulait plus rentrer, elle aurait eu l'air con comme un manche de poêle à ne pas savoir ce qu'elle voulait, là, bras croisés avec le sourire le plus sinistre du monde. De toute façon, elle voulait voir un joli coucher de soleil. Et en plus de ça, elle ne voulait pas qu'il ait l'impression qu'elle ait froid. Ah stupide, oui, on a jamais dit le contraire. Ou bornée, peut-être, têtue.

Comme la vieille mule du voisin d'à côté.

-Pas la peine de hurler, je suis pas en train de mourir gelée. Et puis de toute façon je suis bien partie pour y passer la soirée, ici. Tu as froid toi ? Je ne t'empêche pas d'aller au chaud. Moi je reste ici.

C'était donc le secret nordique pour la longévité. Se comporter comme un hérisson, et se coller en boule dès le moindre cas de travers. Quelle jeunesse... Cependant, son air avait perdu son côté agressif, et elle avait déblatéré sa phrase sans aucun assentiment.

Ce n'était ni une menace, ni une remarque, ni quelque chose de désobligeant.
C'était une affirmation., tout simplement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miss-friskies.deviantart.com/
Vatican
Admin à la bible ♫ Ossatueur de la mort qui tue qui fait très mal!
avatar


MessageSujet: Re: [Jour 3- Sur le pont]   Mar 4 Sep - 23:16

    - Mais c'est un peu déprimant de rester toute seule dehors, tu trouves pas ?

    Une question supplémentaire. Et sortie presque immédiatement après l'affirmation implacable de la demoiselle Thalia. C'était sûrement en fait pour compenser ce léger blanc un peu incommodant qui commençait juste à s'éloigner dans l'historique de la conversation. Fabrizio n'aimait pas ça, les blancs, pour le dire encore une fois.

    Ah oui, pour parler de souvenirs champêtres, quand il était gosse (bon, il l'était toujours un peu c'est sûr mais.. pire que ça) le voisin avait un âne dans son pré. Une saloperie. Lascif la journée (même pas la peine d'essayer de lui grimper dessus sous peine de coups de sabot) et qui se mettait à brailler la nuit comme si on venait l'étrangler. Délicat, un âne... En fait, tout ce qu'il fallait faire c'était lui foutre la paix, mais c'était chiant... L'italien, encore sous le choc d'avoir vu son propre frère se faire balancer dans la paille alors qu'il essayait de se refaire la croisade contre le mal (ainsi que toute personne approchant la bête) s'était dit qu'il ne fallait pas l'approcher. ... Oui mais là, c'était pas pareil. Cette jeune femme, fallait en tous points la laisser tranquille, ruminer sa rancoeur. Mais... Maiiis, non ! C'était triste ! Un âne, ct'un âne.

    - Franchement, j'ai pas envie de te laisser là moi, t'as pas envie de rentrer, t'es sûre ?

    Il appuya sa phrase d'un regard aussi apitoyé qu'une bestiole affamée ou qu'un gamin ayant explosé le vase de la grande tante Gilliola qui venait une fois tous les... Ah nan elle était morte y'avait ses cendres dedans. Le genre de regard du pitié, réponds mais me frappe pas.

_________________
« Le vrai moyen d'être trompé c'est de se croire plus fin que les autres. »
La Rochefoucauld
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Jour 3- Sur le pont]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Jour 3- Sur le pont]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku Hetalia :: Corbeille RP :: Nearer my god, to thee [Titanic] :: Première partie.-