Nous sommes le monde.
 

Partagez | 
 

 "T'es mon beau-frère, faut que tu sois à la mode !" || PV Floride.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: "T'es mon beau-frère, faut que tu sois à la mode !" || PV Floride.   Dim 5 Aoû - 21:58

Non. Il était pas tout à fait d’accord là. Pas du tout même. C’était même carrément la honte intersidérale, l’horreur suprême. Déjà qu’il aimait pas tellement le concept de shopping, parce que sortir pour aller s’enfermer dans des boutiques qui puent la naphtaline et s’admirer dans des fringues qu’il n’achèterait jamais faute d’envie, c’était pas du tout son truc. Par contre lâchez-le dans une librairie il vous y passe la journée. Franchement les livres c’est plus intéressant que les étoffes hein, puis ça sent meilleur et ça tient plus longtemps.

Tout ça pour dire qu’il aurait jamais pensé que Floride réussirait à le trainer dans une de ses expéditions réservées aux gonzesses dans son esprit. Non pas qu’il ait des préjugés ou quoi, et quand on fréquente des fashion victim comme Suède, on est plus étonné de rien, mais tout ça lui passait au-dessus. Nouvelle preuve que Nataníel était bel et bien un homme, malgré toute remarque sur sa virilité qui sautait pas nécessairement aux yeux. Notez que la joueuse a écrit ça sans avoir mal aux doigts, acceptatioooon.

Bref. L’islandais traînait la patte derrière Emily, donc, pas franchement motivé ni même particulièrement heureux d’avoir été sorti en plein mois d’août pour ça. C’est qu’il faisait chaud et qu’il avait déjà la nuque assez rouge pour la confondre avec une tomate espagnole. Il avait laissé le macareux à la baraque pour cette raison, en plus du fait qu’il avait pas franchement envie qu’il se foute de sa gueule, quoi. Un islandais cuit à l’étouffée, hein. Et qui râle comme un gamin à l’arrière d’une voiture sur la route des vacances. Vous savez, celui qui fait « C’est quand qu’on arrive ? Maman j’ai envie de pipi. Papa j’ai faiiiim. » ? Pareil.

« Emily….. C’est encore loin… ? Ou alors t’as décidé de faire tout l’tour de la ville ? »

Le tout dit avec la délicatesse d’un macareux mafioso complètement amorphe. A croire que Puffin déteignait sur lui. C’est d’une classe. En attendant il était bon pour avoir le coup de soleil du siècle, même après avoir passé trois couches de crème indice 50. Peau de nordique à la mord-moi-l’ nœud. Sauf qu'il avait pas de noeud, pour le cou. C'est chaud, alors t-shirt et pantacourt et roule ma poule. Fallait pas charier. Mais là, il pouvait carrément tester la tenue de son déodorant. Trop classe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "T'es mon beau-frère, faut que tu sois à la mode !" || PV Floride.   Dim 5 Aoû - 22:30

Emily manquait cruellement de fringues en ce moment. Enfin, de fringues, non. Elle manquait cruellement de moments shopping et de nouvelles acquisitions. Là, c’est déjà plus juste. Elle n’avait fait les boutiques que DEUX FOIS, le mois dernier. Vous vous rendez compte ? DEUX FOIS. Et elle n’avait même pas pu dévaliser les grandes enseignes ! Il fallait absolument rectifier ça.

Sauf que, eh, Camomille manquait à l’appel. Et après leur soirée pour le moins hum… arrosée et quelque peu holé-holé, la floridienne n’avait pas forcément envie de traîner la française dans ses petites aventures de fashion victim. Même si, un jour, il faudrait bien qu’elles recausent de tout ça, Emily la considérant un peu comme sa meilleure amie dans un sens. Bref, ça n’est pas le sujet.

Et puis, son frangin il était pas trop là. Et franchement, il sert à que dalle quand tu le sors en virée shopping lui. A part pour tenir les cintres et mettre les fringues que tu prends sur son bras droit et les fringues que tu prends pas sur son bras gauche, il est vachement inutile. Et la Svalbard, toute gentillette, à qui elle avait demandé, pouf, disparue.

Et là, c’était plus un besoin émotionnel que dépensier. Mademoiselle avait en effet très mal au cœur ces jours-ci (ce qui explique qu’elle se soit retrouvée dans le lit d’une certaine française) et donc, il lui fallait un anti-dépresseur. La réponse était évidente : Shopping. Mais avec qui.

Elle avait finalement traîné dehors son cher beau-frère, qui ne paraissait d’ailleurs pas très habitué à la chaleur, pour l’accompagner faire le tour des boutiques. Et puis, ça lui ferait pas de mal à lui aussi, vous avez vu comment il se fringue ? Une ho-rreur. Ce gamin ne doit jamais avoir entendu les mots « harmonie des couleurs », parce que y’en a PAS de couleurs, c’est neutre, TROP NEUTRE. Où elle est, la touche de fantaisie, dans son ensemble, blanc-gris-marron ? Séééérieusement ?! Non, non, il fallait remédier à ça. C’était son beau-frère, il fallait ABSOLUMENT qu’il soit à la mode, FASHION, quoi. On ne déconne pas avec ça chez Flo.

C’était donc habillée d’un mini-short et d’un débardeur moulant qui laissait entrevoir son nombril qu’elle marchait dans la rue, suivie de Nat. Elle portait des lunettes de soleil et ses cheveux étaient ramenés en une queue-de-cheval haute. Elle soupira en l’entendant se plaindre.

« On a même pas fait dix mètres et tu commences déjà ! Un peu de résistance tout de même ! Les premiers magasins sont au bout de la rue. »

Elle se mit à sa hauteur.

« Et puis, va falloir t’habituer, je dis pas qu’il fait cette chaleur mais il fait pas très froid à Hong Kong. »

Elle lui sourit doucement.

Son frère a bon goût.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "T'es mon beau-frère, faut que tu sois à la mode !" || PV Floride.   Lun 6 Aoû - 20:41

Loin d’être feignasse, l’islandais n’aimait pas vraiment à être sorti de son antre pour rien. Et pour lui, le shopping, ça faisait partie de ce « rien » en question. Elle était bien gentille, la belle-sœur, mais ça changerait pas que c’est chiant quand même de faire les boutiques, hein. C’est pas qu’il y mettait de la mauvaise volonté, non, c’est qu’il n’avait aucune volonté en fait. Surtout pour ça. Normal qu’il use le talon de ses baskets à racler le sol tellement il traîne la patte.

« Elle est longue ta rue. » fit-il avec tout le sarcasme dont il était capable

Nataníel frotta ses mains moites de sueur sur son pantacourt, et piqua un fard qui n’avait rien à voir avec un quelconque coup de soleil. Disons que les remarques floridiennes font mouche. Ca c’est dit. Mais bon, il préféra continuer à marcher en adoptant l’air détaché que celui qui n’en a rien à foutre. Ouais ou pas. Failé en beauté. Comme d’hab.

« C’est… Pas faux. Mais j’vois pas pourquoi j’m’y habituerais. »

C’était vrai ça. Certes il était avec Fai, et alors ? Ca voulait pas dire qu’il allait devoir supporter le climat hongkongais 365 jours par an. Il ferait become one avec la clim les dits jours là et voilà. Puisqu’il avait plus le droit au frigo et que le congélateur l’inspirait moyen dans le genre. Bref. Tout ça pour dire que c’était tant pis ça.

« T’sais déjà ce que tu veux ou … ? »

Oui parce que si elle y allait avec une idée précise en tête, ça serait peut-être plus rapide que si elle avait simplement décidé de passer toutes les boutiques au peigne fin. Un petit espoir d’aller se coller la tronche devant un ventilateur un peu plus tôt. En attendant, ils étaient arrivés au bout de la rue et l’islandais s’avouait vaincu d’avance.

Il suivrait Emily. Sinon il allait se paumer dans tout ce barda de boutiques à la devanture qui l’attirait pas du tout, mais alors, du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "T'es mon beau-frère, faut que tu sois à la mode !" || PV Floride.   

Revenir en haut Aller en bas
 

"T'es mon beau-frère, faut que tu sois à la mode !" || PV Floride.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku Hetalia :: Corbeille RP-