Nous sommes le monde.
 

Partagez | 
 

 Lorraine || Française ou Allemande ? Là est la question ... [U.C.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Lorraine || Française ou Allemande ? Là est la question ... [U.C.]   Sam 10 Mar - 15:39

Et j'arrive! Fais place, Invité!

L'Histoire est une suite de mensonges sur lesquels on est d'accord. [Napoléon Bonaparte]


"Il y a des moi plus moi que d'autres."
Paul Valéry

Ils sont innombrables ceux qui me ressemblent, et moi, cependant, je demeure unique.
Vasyl Symonenko

    ♠♥ NOM HUMAIN: Aurore Malet (Voir Bonnefoy et Beilschmidt suivant les époques ...)
    ♠♥ NATION REPRÉSENTÉE: Je suis une Région, très chère. Je suis unique, je suis la Lorraine. Ohoh.
    ♠♥ SEXE: Féminin, et non, tu ne vérifieras point.
    ♠♥ FAMILLE: Je vivais très bien toute seule, moi. Mais bon, que voulez-vous ? France, mon frère, Allemagne, un gars que je qualifierai de frère adoptif par intermittence (c'était la garde alternée, vous savez), il y avait aussi Prusse qui trainait dans le coin. Et puis, vous savez bien, les autres régions là, ceux de l'Extérieur, j'crois que ce sont des membres de ma famille. Et Alsace, très important. Oh, et Belgique, qui fut ma sœur, pendant un temps, ainsi que Saint-Empire Romain Germanique, mais lui, il est plus là.
    ♠♥ LIEU D'HABITATION: Le Cézanne, en toute logique.
    ♠♥ RANG PERSONNALISE:
    Code:
    [center][i]Actuellement [b]française.[/b][/i][/center]




♠♥ CARACTERE:

Le caractère de Lorraine, enfin ! Probablement ce qui nous intéresse le plus chez une personne puisque c'est ce qui nous permet de définir si oui, ou non, on va l'apprécier à sa plus ou moins juste valeur. Un caractère, c'est ce qui fait que vous êtes ce que vous êtes. Et un caractère, ça se forge au fur et à mesure des expériences que l'on vit. Vous devez donc vous douter que pour une Nation, une Région dans notre cas, il y a maintes choses qui marquent puisqu'elles ont le temps d'en voir de toutes les couleurs dans leur vie si longue. Bien, donc, après ce paragraphe inutile sur la philosophie des Nations, suivez moi dans les pensées de Lorraine pour en savoir plus sur ce caractère qui lui est propre.

« J'aime pas ta coupe de cheveux, on dirait un poulpe. Si, j'aime les poulpes, mais pas toi. »

Elle est franche, pas méchante, franche, nuance ! Vous vous en doutez, Lorraine aime dire haut et fort ce qu'elle pense sans songer aux conséquences de ses paroles. En fait, elle se fout de ce que peuvent penser les autres de ce trait de caractère peu appréciable et ne fait que agir de sa propre volonté pour parler, sans se poser de questions existentielles à chaque fois qu'elle veut ouvrir la bouche. Ainsi, elle peut très bien vous balancer dans la gueule que vous ne ressemblez à rien, comme ça, un matin, sans raison. Et ça lui paraitra tout à fais normal.

« Je suis pas tombée, je me suis prise une porte. Eh, toi là-bas, je t'interdis de rigoler ! »

Il faut le dire, Lorraine est une véritable étourdie. Elle ne sait pas faire dix pas sans se ramasser par terre et découvre la maison d'un ami en se prenant le plus de porte possible. Et je n'exagère qu'à peine. Il n'est donc pas rare de la voir étendue face contre terre suite à une mauvaise évaluation de la distance qui séparée son pied du tapis. Sa peau est régulièrement sujette à des bleus qui ne partent pas tous très vite et qui font , suivant la puissance de l'impact tout de même, souvent mal. Mais bon, les habitués ne se préoccupent plus de ça depuis longtemps. Mais ne croyez pas qu'elle ne fait pas d'effort pour effacer ce défaut, au contraire ! Elle essaye tant bien que mal de faire attention, mais elle finit toujours par se daller alors à force, elle abandonne.

« Entrée : Pâté Lorrain ; Plat Principal : Quiche Lorraine ; Dessert : Tarte à la Mirabelle ; Boisson : Liqueur de Mirabelle. »

Un véritable cordon bleu ? Peut être pas non plus. Lorraine sait cuisiner ce qui viens de chez elle, et uniquement ça. C'est d'ailleurs pour ça que ses invités vont diner avec elle seulement s'ils sont sur qu'ils vont au restaurant. En effet, comme elle ne fait que ce qu'elle connait, et qu'elle n'a pas envie d'en apprendre plus, il est courant d'entendre parmi les Nations « Tiens, ce soir, je vais diner chez Lorraine, j'ai envie de manger lorrain. » Certes, ce n'est pas si étonnant puisque ce sont des spécialités de sa région, mais tout de même, elle pourrait apprendre à cuisiner autre chose, vu qu'elle semble avoir du talent pour ça ! Si l'on reste dans les quiches, elle aime également les utiliser pour les mettre dans la tête de France, lorsqu'il l'embête. De même pour les tartes, en fait.

« Ah oui ? Moi, hier, j'ai mangé une pomme. »

Du je-m'en-foutisme pur, une activité pratiquée régulièrement par notre amie Lorraine. Elle n'a strictement rien à faire du monde qui l'entour, et ça vire presque à l'égocentrisme. Elle n'écoute pas lorsqu'on lui parle et ne tire aucune leçon des autres. Lorsqu'elle daigne vous écouter, c'est pour ensuite vous remballer ou alors elle fait semblant, et sitôt votre discours finit, elle s'en ira sans demander son reste. Ce trait de caractère la rend très lunatique et dans son monde et on a parfois l'impression qu'elle se fout de vous, mais ce n'est pas forcément le cas.

« France, le mec là-bas qui se prend pour un héros, il me fait peur. »

Lorraine à souvent peur de tout pour rien. Non, en fait, c'est tout le temps. Ça n'a pas toujours été comme ça, mais elle est devenue tellement méfiante, que cette méfiance s'est transformée en crainte continuelle envers le monde qui l'entour. Elle ne supporte pas le changement et est très attachée à ses origines et à sa place actuelle dans la société. Bien sur, elle ne le montre pas, mais à tendance à s'éclipser discrètement pour éviter la présence de quelqu'un qui la fait flipper. Et lorsqu'on la prend en flagrant délit de crise de panique, elle se défend en harcelant le voyeur de jurons et de propos méchants pour le faire fuir rapidement. Ah ça, non, elle ne reconnaitra jamais qu'elle est peureuse, jamais !

« Non, c'est pas ça, et ne cherche pas d'arguments, de toute façon, j'ai toujours raison. »

Une véritable petite peste, cette Lorraine ! Elle veut toujours avoir raison, et quand on est pas d'accord avec elle, elle vous tient tête pendant des heures durant ! Ah ce qu'elle peut être chiante, quand elle veut. Aucun doute, Aurore est une championne du débat toutes catégories, et elle n'admettra jamais avoir tort durant l'un d'eux. Tout ce qui sort de sa bouche est la vérité vraie, d'après elle. Et quand elle se trompe, elle vous balance un « Je vous l'avez bien dit ! » même si elle n'avait rien dit du tout.

« Mon dialecte de l'est t'embête, très cher. »

Ouais, parce qu'en plus de faire chier son monde, Lorraine n'aime pas qu'on l'ennuie elle. Elle est tellement susceptible que la moindre petite blague peut très mal se prendre. Elle ne supporte pas qu'on se moque d'elle et réagit généralement au quart de tour en vous envoyant une superbe tarte, ou bien quiche, c'est au choix, dans la tête tout en vous criant dessus. Bien qu'elle essaye de se contrôler, à force de répétition, elle explose. Elle se vexe très très facilement, et si elle ne crie pas, elle boude dans son coin pendant une journée entière sans parler à personnes. Généralement, on évite de discuter de sujets qui fâchent en sa présence, mais si vous voulez vous amuser à l'énerver, allez-y, c'est gratuit et pas cher !

« -C'est Moi Lorraine, c'est moi la Reine, du peuple des Français ! ♪
-A-t-on déjà vu une Nation, avec si peu d'habitants ?
-Eyh, le piaf, révise ta culture générale. Ça te parle, « Micro-Nations » ? »


Le plus grand rêve de d'Aurore, c'est de prendre la place de son frère et de devenir une Nation à part entière pour se venger de toutes les saloperies qu'on lui a fait. Étrange pour une Région, n'est-ce pas ? Prenons la mégalomanie et l'égocentrisme d'un certain albinos, rajoutez-ça à l'intelligence suprême de France, vous avez une Lorraine super ambitieuse qui s'y croit trop et qui manigance dans l'ombre pour rejoindre la ligue des micro-nations et dominer le monde à sa façon. Aurore dans toute sa splendeur de petit fille simplette. Un vrai numéro c'te gamine, c'moi qui vous le dit ! En effet, malgré son tempérament fort, dans sa tête, pour se protéger, Lorraine a toujours eut tendance à penser comme une enfant, ce qui la rend souvent complètement à côté de la plaque. Mais, écoutez, c'est ça qui fait tout son charme, non ?

♠♥ PHYSIQUE:

« Je suis unique, je suis splendide, je suis superbe, je suis géniale, je suis moi, et seulement moi. Je suis Lorraine et Prusse n'a aucun rapport avec ça !»


Une bouille d'ange avec des yeux à faire tomber par terre tellement ils sont innocents ? Je crois pas non. Lorraine n'est pas ce type de personnes qu'on peut savoir respirer le bonheur rien qu'en regardant leur visage. Qu'elle soit triste, heureuse, en colère ou de très bonne humeur, généralement, ça ne se voit pas. A part si vous la fixé pendant cinq bonnes minutes sans détourner votre regard et en vous concentrant particulièrement, chose que personne n'a tenté de faire jusqu'à ce jour. Soit, mais alors, que dire d'intéressant sur son physique ?

Déjà, il est bon à savoir que c'est une femme. Il est vrai qu'il serait difficile de se tromper puisqu'elle possède les atouts, et les inconvénients, du genre féminin, mais allez savoir ! Jusqu'il y a peu, j'étais persuadée que Kugel' était une fille ! Alors pourquoi pas Lorraine en homme ? Mais, non, c'est une femme, fière de l'être, et qui sait se mettre en valeur quand elle en a l'envie. Mais pour que vous la visualisiez bien dès le départ, je vais devoir détailler des trucs inutiles, même si je suis sur que ça pourrait vous intéresser, commençons donc, par la vue d'ensemble.

Il serait difficile de repérer Lorraine dans une foule en se basant sur sa couleur de cheveux ou tout autre trait de physique remarquant car elle n'en possède pas, du moins pas tout à fais, mais c'est encore une autre histoire que je vous conterez tout à l'heure. Cette jeune femme possède vraiment un physique ordinaire, pour ne pas dire banal et il serait très simple que je vous la définisse en deux trois mots peu recherchés. Mais comme ce n'est pas mon but, et bah je vais vous embêter avec de la description.

Lorraine est bel et bien brune et non violette ou bleue. Ses cheveux son bruns, voir noir, point barre. Ne vous fiez pas à ce soleil traître qui lui donne ces reflets extravagant qu'elle ne désire pas. Aurore est brune, et quiconque dira le contraire ira voir ailleurs parce que j'ai pas envie de m'occuper de vous. Cette chevelure foncée, elle la néglige un peu, voir beaucoup, mais chut, et généralement, elle part dans tous les sens. Des pics se forment facilement et lorsqu'on la voit pour la première fois sans la connaître, elle fait presque peur, ressemblant plus à une sorcière qu'à une région. De plus, comme elle ne s'en occupe vraiment pas souvent, ils pendent mollement dans son dos jusqu'à atteindre à peu près ses hanches. Bien qu'ils soient tirés en arrière, voir même attachés suivant le temps qu'il fait, elle laisse deux mèches reposer sur ses épaules qui s'étendent jusqu'à sa poitrine.

Sa poitrine ? Non, messieurs, désolé de vous décevoir, Lorraine ne fait pas du 95E. Elle possède une poitrine normale pour le reste de son corps, ni trop encombrante, ni trop peu voyante. Le juste milieu de l'atout féminin, si je puis dire. Surtout qu'elle est toujours enfermée derrière le tissu collant qui compose son T-Shirt. Un haut simple, dirons-nous, colle montant et sans manche, se finit en V pour s'arrêter au ras de son bassin. D'une couleur violette, il s'allie bien avec le pantalon large et noir qu'elle porte en guise de bas. Le tout accompagné d'une mitraillette lui donne l'air d'un kamikaze. C'est bien pour ça qu'elle ne met pas que cette tenue là non plus, elle reste une fille, et la garde robe qui va avec, rappelons-le.

Passons maintenant à son visage. Ce visage qui vous semblait jusqu'alors si peu expressif, vous vous souvenez ? Pour commencer, il est bon de savoir que Lorraine est très pâle de peau ce qui la fait ressembler un peu à un cadavre, mais ne vous méprenez pas, en ce moment elle va très bien. Sur ce visage laiteux, il est très facile de deviner une bouche fine qui s'entrouvre facilement pour laisser échapper un rire moqueur ou un soupir d'exaspération. Au meilleurs moments de sa vie, l'étirement complet des muscles de son visage et la formation de légères fossettes de chaque côté de ses lèvres peut arriver, révélant ainsi un sourire splendide et des dents presque blanches. Au plus mauvais moments de sa vie, ses lèvres qui semblent douces se rétractent et s'effondre presque pour exprimer al colère et la tristesse. C'est dans ce genre de moments que les yeux deviennent très intéressants.

Lorraine et ses yeux, ah, toute une histoire qui mériterait plus qu'un simple paragraphe dans la rubrique description. Mais soit, je ne m'éterniserai pas trop sur le symbolisme, si vous me le demandez si gentiment.

Il fut un temps où Aurore avait deux orbes identiques d'une très belle couleur violette. Oui, oui, violette, cette fois, c'est pour de vrai. Des yeux fins, pleins de malice et de gaieté pareils à ceux d'un enfant. Ils reflétaient une étrange lueur de bonheur qui semblait destinée à contaminer les autres. Mais qui aurait put penser qu'ils changeraient ? Ces yeux là, ils en ont vu, des guerres, des paix, des envahisseurs, des alliés, et encore des guerres. Et à force de voir les autre se battre chez soi, on finit par en oublier qui on est. Ces yeux si joyeux perdirent peu à peu leur lueur d'innocence enfantine. Et le comble fut quand un des deux s'en alla carrément. Certes, il n'était pas partie, comme ça en disant « j'en ai ma claque, je m'en vais » mais le choc engendrait avait été le même. Cet œil, c'était une partie de Lorraine qu'on avait facilement cédé sans demander son avis. Cet œil, il représenté ce morceau de Moselle qui fut annexé durant une certaine époque. Oui, bien sur, ce n'est plus le cas aujourd'hui, et c'est bien pour ça que beaucoup se demandent si derrière ce cache-œil, ne se trouve pas une bille violette plutôt qu'un orbite vide. Mais personne n'a jamais tenté de le savoir, et c'est mieux ainsi. Pour les formalités, le cache œil et noir et semblable à un bandeau, rien de plus.

Voilà comment j'aurais décrit Lorraine sous une forme humaine. Maintenant, c'est à vous de voir, ou de vous adapter ~

♠♥ HISTOIRE:

« -Et bah, moi, d'abord, Belgique, c'est mon arrière-grand-mère, Austrasie, mon grand-père et Germanie mon papa ! Alors c'est moi la plus forte ! » avait fièrement affirmé Lorraine à son grand frère France lorsqu'il lui avait dit qu'il était bien plus puissant qu'elle. Ses arguments n'en étaient pas puisque c'était plus une famille recomposée qu'autre chose, mais elle était sure d'avoir raison. N'avaient-ils pas été de grandes puissances économiques, à l'époque ? Pourquoi n'en aurait-elle pas hérité, elle ? Sa théorie tenait tout à fais debout.

« -Et puis, d'abord, moi, j'suis née en 959 ! Alors même si t'es plus vieux que moi, je suis quand même la plus forte !
-Lo', tu n'est qu'un duché, alors que moi je suis déjà un royaume.
-Blablabla, ça change rien, j'suis la plus forte ! J'suis indépendante depuis 1048 !
-Je sais que c'est difficile de jongler entre deux langues, mais tu ne voudrais pas parler correctement, pour une fois ? »

Leur petite conversation se stoppa là. Aurore n'aimait pas qu'on lui dise que son accent était incompréhensible. C'était toujours la même chose, avec lui ou avec les autres, on le lui reprochait tout le temps. Il n'y avait vraiment qu'avec Gérard d'Alsace qu'elle pouvait avoir un conversation intéressante et sans remarque quand à son dialecte, puisqu'ils parlaient le même.


1473, sa première « vraie » guerre. Elle n'avait pas imaginé ça comme ça. Certes, elle n'était plus la gamine qui courait dans les pattes de René Ier, dit le Bon, c'est vrai qu'il était sympa, mais tout de même, ce spectacle avait de quoi la choquer. Bourgogne était pourtant leur frère, à elle et France, alors pourquoi vouloir l'annexer ainsi ? Elle s'était retrouvée face à Charles le Téméraire, épée à la main, les troupes du roi de France, Louis XI et celles de René II, son duc, autour d'elle. Elle lui devait une fière chandelle, à Francis, pour une fois.

« -Ça va Lorie ? T'es toute pâle. Je t'avais dis que c'était pas fais pour les petites filles.
-C'est bon, France, j'suis plus une enfant, j'ai grandi depuis la dernière fois, tu sais ?! Je suis tout à fais capable de surmonter ça.
-Comme tu voudras. »

Elle le regarda s'éloigner tranquillement, parmi les corps étendus sur le sol maculé de sang. Quel horrible tableau. Elle ne pensait pas voir pire. Mais elle devait contrôler ses émotions et surmonter son dégout. Elle devait prouver à son demi-frère qu'elle en était capable. N'oublions pas qu'elle est la plus forte.

« -Francis ! l'interpella-t-elle avant qu'il ne soit trop loin pour l'entendre.
-Hm ?
-Merci d'être venu.
-Aucun problème, chérie. »


Elle n'aurait jamais dû le remercier. C'était le roi des enfoirés, ce type. Bien sur, il lui avait été d'une aide indispensable, les bourguignons étaient tombés, Charles le Téméraire, mort en 1477, n'était plus qu'un mauvais souvenir et la paix était revenue entre elle et Bourgogne. Mais voilà, que ce soit Henri II ou Louis XIII, ils s'étaient emparés de ses quatre petits trésors, dont trois d'entre eux formaient les Trois-Evêchés, sa lace forte principale, dès 1552. Et le plus génial, c'est que lorsque Nancy est tombé en 1633, c'est Suède qui s'est ramené et qui a massacré son pauvre peuple. Et elle n'avait rien pu faire pour se défendre.

Même si le traité des Pyrénées de 1659 lui permit de revenir auprès de Charles IV, et donc de retrouver son provisoirement autonomie, elle lui en voulait encore. Et ça ne s'arrangea pas lorsqu'elle le vit s'installer tranquillement chez lui en 1670.

« -Tu compte rester longtemps ?
-Je ne sais pas encore, il faudra voir avec Louis XIV. »

Louis XIV. Un type qui la dégoutait. Qui laissait son peuple mourir pendant que lui même passé son temps dans son palais. Versailles. Elle ne savait même pas comment imaginer une chose pareille.


« -Tu t'es incrusté 27ans, j'pense que c'est amplement suffisant. » avait-elle dit à France en 1697 lorsqu'elle retrouva enfin son indépendance grâce au traité de Ryswick.
Elle put alors vivre un peu moins d'un siècle de paix et d'autonomie auprès du duc Léopold, puis de son fils François III. Elle fit même la connaissance d'Autriche, qu'elle avait seulement vu de loin, étant plus jeune, lorsque Marie-Thérèse d'Autriche se maria avec François III, fondant ainsi la maison des Habsbourg-Lorraine en 1736.
Enfin, elle vit arriver Stanislas Leszczynski. Un homme intelligent qui fit d'elle un duché prospère économiquement, industriellement et surtout culturellement. Un bien belle époque, si disait-elle parfois.


« -Comme on se retrouve, soeurette !
-Oui, tiens, comme on se retrouve ... »
Française, elle était française. Elle venait de perdre son indépendance à cause d'un mariage. Celui de Louis XV, roi de France, à la fille de Stanislas, qui prit toute sa signification à la mort de ce dernier, justement. Au début, elle vivait encore seule, voir avec Metz ou Nancy. Et puis, bientôt, elle vit arriver quatre départements : Meuse, Vosges, Moselle et Meurthe. Ils faisaient parti d'elle désormais, et même si en 1790, lorsqu'ils débarquèrent, ce fut dure à accepter, elle finit par s'y faire et s'attacha même à eux.

Encore un petit siècle de paix et de prospérité industrielle. Lorraine aimait beaucoup la famille Wendel qui permit à sa sidérurgie de se hisser au premier plan. Elle n'avait pas de gros problèmes en vu, et ses relations avec France s'étaient même un peu améliorés. Mais encore une fois, et pour changer, ça ne dura pas indéfiniment.


« -Comment ça, « avec Allemagne » ?!
-Tu vas vivre avec Allemagne.
-Mais, enfin, pourquoi ?!
-On a perdu la bataille, Lo'.
-Et parce que tu as perdu la bataille, rectifia-t-elle, c'est moi qui déménage ?! »

Aurore n'en revenait pas. Voilà que comme ça, d'un coup, en cette année 1871, elle, et son très cher frère Alsace, allaient devenir allemands. Elle ne savait pas si elle devait en vouloir à France d'avoir perdu, ou en vouloir à Allemagne d'avoir gagné. Si bien qu'elle partit sans un mot d'adieu à son demi-frère, et arriva sans aucun mot non plus chez Ludwig. Elle se rendit bien vite compte que beaucoup de monde tournait autour de lui, comme un albinos particulièrement bruyant qui se disait authentiquement génial. Elle fut assez étonnée de découvrir qu'il s'agissait du Royaume de Prusse mais finit par se faire à l'idée qu'il n'était pas du tout comme elle se l'était imaginée.

Les années passèrent, vivre dans la même maison que des étrangers, qui ne le furent bientôt plus, ne lui posa presque plus aucuns problèmes. Sauf peut-être encore celui de la langue et de son foutu accent. Mais elle avait toujours autant de mal à supporter l'idée qu'elle n'était plus indépendante. Ça, c'était une pensée qu'elle avait depuis 1766, pourtant ça ne disparaissait pas.


« -Bon retour à la maison, Aurore.
-Ça n'a jamais été ma maison, ici, pas plus que chez Allemagne. »

Hautaine et vexée pour une raison que France ignorait. Elle était redevenue française, non ? Soit, un an après l'armistice de 1918 et donc la fin de la guerre, n'empêche qu'elle était là. Saine et sauve.

« -On a tous souffert, tu sais ?
-Je sais. Et j'ai pas besoin de ta pitié, je te remercie. Tu ne pourrais pas comprendre, de toute façon. »

Non, il ne pouvait pas comprendre ce que c'était de voir deux pays se battre à mort sur ses propres terres. De voir deux frères se livrer une guerre pour la récupérer elle, comme si elle n'était qu'un objet. Elle avait eu tellement mal, toutes ces nuits à se tordre de douleur pendant que le sang coulait à flot sur les champs de batailles. En réalité, elle n'était qu'en partie allemande, mais pour une raison qu'elle ignorait, elle restait avec Allemagne, contrainte de regarder ses habitants se vêtir d'uniformes différents suivant l'endroit où ils habitaient. Des personnes vivant sur la même terre, la sienne, qu'elle vit s'entre tuer pendant quatre ans.

Cet épisode fut un véritable traumatisme pour elle, le pire fut quand elle y perdit son œil. Était-ce simplement symbolique ? Peut-être. Mais la Moselle, elle, elle était vraiment partie et son cache-oeil, lui, était bien présent. La création de la ligne Maginot finit de l'achever moralement quand à ce qu'elle ressentait à son retour en France. Elle haïssait la guerre.


Deuxième guerre mondiale. Retour chez Allemagne. Moselle annexée, le reste, un simple colonie. Elle parle allemand, elle n'a pas le droit au français. Le régime Nazi lui fait peur, on l’enrôle de force pour lui mettre les armes dans les mains, malgré son handicap. Elle a du mal à supporter ces massacres. Le sentiment qu'elle tire sur son propre frère la hante constamment. C'est trop horrible, et ça dur six ans. Le sang, la terre, les armes, les cris, les pleurs, la peur, la guerre en un sens. Tout ce que les lorrains éprouvent, elle l'éprouve aussi. Elle déteste Pétain pour avoir collaborer. Pour l'avoir forcé à se monter contre sa propre nation, contre son propre peuple. Pour avoir accepté ça si facilement. France ou Allemagne, pour elle, ça ne changeait rien, c'était tous les deux des imbéciles. Elle était complètement bouleversée.

Celui qui la tira de ce gouffre, ce fut Amérique. Certes, il n'était pas seul, elle le savait. Mais elle lui en était éternellement reconnaissante, même encore maintenant, elle possède ainsi le plus grand cimetière américain d'Europe. Bien que les derniers combats furent particulièrement violent, n'étant totalement libre qu'en 1945. Elle se dit qu'elle avait souffert jusqu'au bout. Hitler avait décidé de défendre Metz jusqu'à la dernière extrémité. France accueillit une Aurore déchirée, blessée et épuisée lorsqu'elle redevînt française par la force.


La suite serait vous parler d'un futur que je ne connais pas. Alors avant d'inventer quoi que ce soit, il vaut mieux d'abord bien comprendre le passé. On apprend de nos erreurs, il paraît.


[Sources : Wikipedia et ce site, pour les dates et autres.]

♠♥ TEST RP:


Bienvenue au conseil international, Lorraine.

Dans notre assemblée divine, pétrie de bonne intentions, nous invitions les nations autour d'un sujet, d'une tasse de thé (ou verre de kirsch, chacun sa croix) pour ainsi les confronter au point de vue de leurs petits camarades autour du monde. Ainsi, tu es invitée à débattre autour de la question des territoires pris pendant la guerre, avec Allemagne, Pologne et France.

Nous te souhaitons de bonnes négociations.


Ce matin était un matin comme tous les autres matins pour Lorraine. Il faisait gris, il faisait moche, il pleuvait. Bref, un temps qu'elle avait l'habitude de voir et dont elle s'était accommodée, à force de patience et de persévérance. Et surtout à grands renforts d'insultes envers cette météo pourrie et le réchauffement climatique. Mais que foutez l'UE ? Ah, si elle avait été une Nation, elle, c'est sur qu'elle aurait depuis longtemps réglé le problème de cette calotte glacière fondante. Voilà comment elle en revenait souvent à ce sujet, avant de penser à autre chose et de faire des quiches pour se réchauffer. Nous disions donc, une matinée comme toutes les autres. Ou pas.

Aurore n'avait vraiment pas l'habitude de recevoir du courrier. C'était presque tout le temps des publicités et les rares fois ou elle avait reçu une lettre, c'était pour lui demander de payer encore plus de taxe. Ce auquel elle avait répondu à France de gérer ses problèmes seul. Ah, il y avait juste quelques rares lettres de Luxembourg pour le commerce, et parfois d'Alsace. Et elle s'était aussi persuadée que si un jour elle recevait une lettre d'Allemagne, ça aurait voulu dire qu'elle était e nouveau annexée. Parano ? Mais non ! Où allez vous chercher pareille idiotie ?

Revenons à nos moutons, euh, nos lettres. Elle en avait reçu une, cette fois là, qui n'était ni une demande d'impôt, ni une publicité et qui ne venait pas d'Allemagne mais du Conseil International. La première chose qu'elle se demanda, c'est si ça se mangeait. Mais elle se souvînt finalement que c'était un lieu ou se rassemblaient souvent les Nations … Ils la reconnaissaient enfin ? Victoire ! Elle ne prit même pas la peine de lire la suite du papier qu'elle jeta en l'air avant de se précipiter chez France, surexcitée. C'est ainsi qu'elle ne lut pas que c'était avant tout pour débattre d'une question très importante sur les territoires annexés pendant la guerre et que, non, elle n'avait pas été promu au rang de Nation.

    « -FRANCE ! FRANCE ! J'AI EU MON INDEPENDANCE ! » S'exclama-t-elle à tue-tête dans la maison du précédemment cité tout en le cherchant dans toutes les pièces du bâtiment. Elle aperçu enfin la touffe de cheveux blonde qui caractérisait si bien le français. Vu la tête qu'il avait, il devait s'attendre à cette réaction.
    « -Désolé de te décevoir, mais tu es juste conviée à une réunion.
    -Quoi ?! Mais, attends, mais c'est pas possible !
    -Et si chérie ! »
    Et sans lui laisser le temps de répliquer, il l'embarqua dans un superbe mouvement digne d'un athlète pour la transporter tel un sac à patate en pleine transaction.
    « -Lâche moi ! Lâche moi j'te dis ! J'sais marcher, tout de même ! » pesta-elle en lui tambourinant le dos tout le long du trajet jusqu'à la voiture.


Le voyage se fit en silence parce que Lorraine boudait et qu'elle n'avait plus envie de parler à son frère pour la simple et bonne raison qu'il lui avait gâché tout son petit plaisir personnel. Elle aurait dut se douter que c'était trop beau pour être vrai. Après tout, elle n'était qu'une région, hein, fallait pas pousser le bouchon trop loin. Ils arrivèrent enfin à destination.

« -Dieu que c'est moche ! » s'écria-t-elle en voyant la façade blanche, plate, morne du bâtiment dans lequel elle entra bientôt. Le couloir aurait put rivaliser avec le mur tellement il n'y avait rien. Aucune couleur et un blanc et noir de dépressif recouvrait la totalité des lieux. Le tout donnait une étrange envie de se pendre. Lorraine songea à demander à France qui avait fait le design du bâtiment, mais elle n'en n'eut pas le temps car ils venaient d'entrer dans la salle -sur demande /PAON/- où se trouvaient déjà deux autres nations dont une ne rappelait rien à Aurore et l'autre lui était bien trop connue.

    « -France, qu'est-ce qu'ils foutent là, eux ? C'est quoi le sujet ? Pourquoi tu m'as rien dit ? »


Il ne répondit pas. Lorraine commençait vraiment à flipper, qu'est-ce que ça voulait dire ? Pourquoi était-elle présente à cette réunion ? Elle s'assit pourtant sans broncher à la place que France lui indiqua mais elle n'osait pas regarder les autres en face, surtout pas Allemagne lorsqu'il se leva pour annoncer le sujet sur lequel ils allaient débattre.

    « -Nous allons donc parler des territoires occupés pendant la guerre …
    -Laquelle ? »


Cette réaction jeta un blanc. Logique puisque personne n'y avait pensé. Mais c'était vrai, quoi ! Il fallait savoir : celle de 14-18 ou celle de 39-45 ? Et pourquoi pas carrément le traité de 1871 ? Même s'il n'était pas question de guerre, ça aurait put le faire, puisqu'Allemagne était la.

    « -Ah, non, c'est genre, totalement évident ! Parce que je suis genre, trop concerné par la WW2 !»


Lorraine le regarda arborer un air de supériorité insupportable les yeux grands ouverts. Non, vraiment, ce type ne lui revenait pas, mais alors pas du tout. Il lui faisait même presque peur, c'était possible d'être aussi fière de sa personne au point de se croire centre du monde ? Il n'avait vraiment rien dans son physique qui pouvait justifier ce comportement, d'après elle, et la jeune femme se demandait franchement s'il n'avait pas été sorti d'un asile récemment. Elle tourna la tête vers Allemagne en ignorant dédaigneusement le polonais.

    « -Nous disions donc ?
    -Euh … »


Ainsi fut l'ambiance de la réunion jusqu'à sa fin. Dans l'ensemble, ça ne se passa pas trop mal, on évita les lancés de tartes et autres quiches, les chaises ne volèrent pas à travers la pièce, et il n'eut pas de mort d'homme, ni de matériel. Restait simplement la petite Lorraine, qui ne supportait pas de parler de ce sujet si délicat, Allemagne était réellement masochiste, et qui aurait voulait partir le plus tôt possible. Surtout à cause de l'autre polonais qui l'insupportait à grande échelle avec ses tics de langage qu'elle n'appréciait guère. Mais malgré ça, Aurore défendit sa cause avec efforts et convictions, elle souligna d'ailleurs que si elle avait eu son indépendance plus tôt, tous ses allés et retours n'auraient pas eut lieu, et elle ne serait pas là à débattre de cette histoire avec les principaux concernés et elle n'aurait pas à porter ce cache-œil handicapant. Elle conclut en disant que tout ça, c'était de la faute de l'autre boulet de roi de France qui avait lâchement cédé ses terres à elle sans lui demander son avis, et que de toute façon, son frère lui-même était un incapable.

Bref, ce matin était un matin comme tous les autres matins pour Lorraine.

♠♥ AIME:

France, c'est son frère, alors au fond, c'est sur, elle l'aime. Allemagne ? C'est dur à définir, vraiment, juste un tout petit peu, elle n'oublie pas qu'il était son frère durant un moment. America, oui, certainement, il l'a sortit du pétrin, elle lui en est reconnaissante. Et sinon ... eh bien écoutez, la quiche ! Bien sur ! Et toute la bonne cuisine en générale. Elle est aussi très attachée à ses origines et tout ce qui les concerne.

♠♥ N'AIME PAS:

France et Allemagne et même tous ces idiots qui ont participé à la guerre et qui se sont battus sur ses terres à elle. Une sorte de haine-amitié envers ces deux là, en quelque sorte. Elle n'aime pas, ou plus, la guerre et tout ce qui s'en rapporte. Après, des choses disons "futiles", du genre les araignées ...

♠♥ AVATAR: Uryuu Minene - Mirai Nikki

♠♥ AVOIR UN GRAND FRERE?: [X]OUI [ ]NON
♠♥ TEINTE SOUHAITÉE: #6B9CB3 si possible o/

♠♥ ET AUTRES: Il y en a des qui qui m'ont ramené de force, genre ! D: *Look Kugel et Wy* Non, sérieux, j'suis contente d'être là.


Dernière édition par Lorraine le Sam 2 Juin - 19:30, édité 30 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fonda




MessageSujet: Re: Lorraine || Française ou Allemande ? Là est la question ... [U.C.]   Sam 10 Mar - 17:04

Bienvenue !
Et Lorraine est ni française, ni allemande, elle est russe lorraine. ça résout le problème. 8D

_________________
<img src="http://i20.servimg.com/u/f20/12/90/57/81/0066-110.png">
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bokuhetalia.tonempire.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lorraine || Française ou Allemande ? Là est la question ... [U.C.]   Sam 10 Mar - 17:07

Ahah, pas faux, Russie, pas faux x)
De toute façon, je demanderai mon indépendance, un jour, bwahahah ! /PAON/
Par contre, si un jour elle devient Russe hm, ça voudra dire que l'Europe va mal, ohoh. 8D
Revenir en haut Aller en bas
Grèce
Admin aux chats ~ Zzz...
avatar


MessageSujet: Re: Lorraine || Française ou Allemande ? Là est la question ... [U.C.]   Sam 10 Mar - 17:14

L'Europe va déjà mal, après, savoir si la Lorraine deviendra russe, ça dépend. Peut-être que les chinois seront plus rapides 8D

Bienvenuuuuuue =D

_________________
"Si tu as de la chance, traverse. Si tu as de la destinée, avance." Proverbe grec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vatican
Admin à la bible ♫ Ossatueur de la mort qui tue qui fait très mal!
avatar


MessageSujet: Re: Lorraine || Française ou Allemande ? Là est la question ... [U.C.]   Sam 10 Mar - 17:16

Rejoins notre guilde de micronations qui veulent dominer le monde, Lorraine ! (ou micro états, on est pas racistes voyons)

_________________
« Le vrai moyen d'être trompé c'est de se croire plus fin que les autres. »
La Rochefoucauld
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lorraine || Française ou Allemande ? Là est la question ... [U.C.]   Sam 10 Mar - 17:21

Si je deviens chinoise, je me pends. Si je deviens russe, je me tire une balle. Si je redeviens allemande, je mange de la saucisse, si il m'arrive de devenir anglaise, je me mets au régime et si je reste en France, je demande mon indépendance pour rejoindre Vatican chez les Micro-Nations ! \o/
Ah, et si je deviens japonaise, je me convertie en otaku, si je deviens américaine, je prouve que c'est moi l’héroïne et...
Enfin, bref. Que de très beaux projets ! 8D


Dernière édition par Lorraine le Sam 10 Mar - 17:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lorraine || Française ou Allemande ? Là est la question ... [U.C.]   Sam 10 Mar - 17:47

Hey! Re-bienvenue parmi nous^^

Lankou: Hey...! Comment ça tu te mets au régime... On sait cuisiner hein u_u... Et je peux vous rejoindre...? Je suis autonome à 99% (les 1% restant c'est juste que l'Île de Man dépend de l'armée anglaise^^")

Lankou
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lorraine || Française ou Allemande ? Là est la question ... [U.C.]   Dim 11 Mar - 10:52

Non mais cherchez pas, la Lorraine ça va finir islandais, comme le reste du monde, vous le savez pas, mais on vous envahit, tous e_e *oui sort vite 8D*

*revient et balance des réglisses de bienvenue*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lorraine || Française ou Allemande ? Là est la question ... [U.C.]   Dim 11 Mar - 11:12

Bienvenue en Chine Lorraine :DD *Tend les bras*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lorraine || Française ou Allemande ? Là est la question ... [U.C.]   Dim 11 Mar - 11:23

Man, rejoins nous, on va fonder une véritable ligue et on dominera le monde, tu verras ! uou
Ah, et en passant, c'est England qui sait pas cuisiner, j'vais pas mourir d'indigestion, moi ! D8

*Mange les réglisses*
Merci très cher, mais j'aime pas les volcans ! o/

Oh, merci Chine, c'est vraiment trop aimable ! : D
*ne s'approche pas*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lorraine || Française ou Allemande ? Là est la question ... [U.C.]   Dim 11 Mar - 11:31

Je te souhaite la bienvenue parmi nous lorraine~
Si tu deviens japonaise tu te convertie en otaku?
...C'est intéressant ça :3


Dernière édition par Japon le Dim 11 Mar - 14:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lorraine || Française ou Allemande ? Là est la question ... [U.C.]   Dim 11 Mar - 14:10

    Bienvenue, mam'zelle.
    Bon alors genre, j'aurais pu soutenir Chine, mais nan.
    Moi aussi j'veux être indépendant. è__é
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lorraine || Française ou Allemande ? Là est la question ... [U.C.]   Ven 16 Mar - 10:14

Bienvenuuuuuue! *saute de joie* Coucou, mon amie et ben...
Ben je suis contente de pouvoir poster ici pour te dire bonne chance pour les derniers détails de ta fiche! Et aussi te souhaiter une bonne validation, évidement, et puis ben ...ben voilà quoi!
Alors certes je passe un peu moins mais à bientôt! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lorraine || Française ou Allemande ? Là est la question ... [U.C.]   Sam 2 Juin - 19:35

*trois plombes plus tard*
Merci à vous trois ! o/
Oui, HK, devenons indépendants ensembles ! èoè

Bon. J'ai posté dans absences pour dire que j’espérais pouvoir finir ma fiche rapidement. Je sais pas comment j'ai fais, mais j'ai passé ma soirée à écrire l'histoire et voilà qu'elle est terminée plus vite que ce que je pensais.
D'un coté, temps mieux, d'un autre, je me demande pourquoi j'ai pas fais ça plus tôt. J'ai honte. u_u
Bref, cette fiche est donc enfin terminée ! -S'il y a des détails dans l'histoire qui sont pas cohérents, dites le moi, j'ai eu quelques bugs à certains moment et il me manquait des données ._. -

Revenir en haut Aller en bas
Grèce
Admin aux chats ~ Zzz...
avatar


MessageSujet: Re: Lorraine || Française ou Allemande ? Là est la question ... [U.C.]   Dim 3 Juin - 9:19

Ta fiche est impec nikel tout ce qu'il faut pour qu'elle soit validée =D
MAIS (oui, c'est chiant, les mais, mais bon, faut bien) il manque un petit truc dans le règlement. Ajoute-le et je te valide ^^

_________________
"Si tu as de la chance, traverse. Si tu as de la destinée, avance." Proverbe grec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lorraine || Française ou Allemande ? Là est la question ... [U.C.]   Dim 3 Juin - 9:44

J'crois que j'ai rajouté le truc qui manquait .3. -ou alors je suis la reine des idiotes 8D-
Revenir en haut Aller en bas
Grèce
Admin aux chats ~ Zzz...
avatar


MessageSujet: Re: Lorraine || Française ou Allemande ? Là est la question ... [U.C.]   Dim 3 Juin - 9:46

Heureusement pour toi, tu n'auras pas à t'encombrer d'une couronne de reine des idiotes =D T'as trouvé, c'est bon et maintenant je te valiiiiiiide ! Et pour le pokémon, tu sera...Arbok, tient.

_________________
"Si tu as de la chance, traverse. Si tu as de la destinée, avance." Proverbe grec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lorraine || Française ou Allemande ? Là est la question ... [U.C.]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lorraine || Française ou Allemande ? Là est la question ... [U.C.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku Hetalia :: Avant RP :: Présentations :: Présentations acceptées-