Nous sommes le monde.
 

Partagez | 
 

 You're so "mainstream" | République Tchèque | U.C.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: You're so "mainstream" | République Tchèque | U.C.   Dim 27 Nov - 23:05

Et j'arrive! Fais place, Invité!

"L'Histoire est une suite de mensonges sur lesquels on est d'accord. [Napoléon Bonaparte]" ]


"Il y a des moi plus moi que d'autres."
Paul Valéry

Ils sont innombrables ceux qui me ressemblent, et moi, cependant, je demeure unique.
Vasyl Symonenko

    ♠♥ NOM HUMAIN: Čestmír Alois Dvořák
    ♠♥ NATION REPRESENTEE: La République Tchèque !
    ♠♥ SEXE: Un homme, un vrai de faux !
    ♠♥ FAMILLE: Slovaquie en famille proche et quelques cousins et cousines par-ci et par-là.
    ♠♥ LIEU D'HABITATION: Frozen Hell
    ♠♥ RANG PERSONNALISE:La vérité vaincra




♠♥ CARACTERE:

Alois est au départ, une personne très méfiante. Mais pas paranoïaque. Vu comment il agit face à ce qu'il ne connaît pas, on pourrait croire qu'il est parano, mais non. Il ne croit pas que tout le monde le regarde quand il marche dans la rue et tout, quand même pas. Par contre, il n'arrive pas à faire confiance à ce qu'il ne connaît pas et surtout à ceux qu'il ne connaît pas, donc éventuellement, les étrangers. Pas que les étrangers que tu croises dans la rue, parce que bon, s'ils sont Tchèques ils sont sûrement sympathiques et inoffensifs ! S'ils sont comme toi comment pourraient-ils te faire du mal ? Là est la question ! Enfin, c'est ce que pense le damoiseau. En gros, il craint en majeure partie les étrangers qui viennent d'autres pays. Puisqu'eux, tu ne les connais pas et qu'ils pourraient très bien te sauter au cou, t'arracher les yeux avec un crayon 2HB et les ajouter à leur collection. Ou encore pire, ils pourraient t'enterrer jusqu'à la taille puis se mettre à te lapider avec des cupcakes. Ces étrangers là, ils sont capables de tout ! Il faut donc s'en méfier... C'est peut-être un peu excessif de la part du garçon, mais quand même, le monde est fou... Bon, c'est sûr que quand on est un jeune homme du nom de Čestmír Alois Dvořák et qu'on a un humour absurde à tendance raciste, c'est un peu évident qu'on doit craindre les étrangers, parce qu'attends-toi pas à recevoir un sourire chaleureux de la part d'un américain sur lequel tu as testé ton humour douteux. Bon, pour revenir à nos bières, lorsque le blondinet croisse un de ces dit étrangers, il va lui parler, par respect, mais à distance sécuritaire. Puisqu'il tient à sa peau. Par contre, si l'étranger vient lui parler de hockey, admettons qu'il va écouter et participer à la conversation assez activement (parce qu'il ADORE le hockey ! ), en oubliant même sa peur de se faire arracher les yeux avec un crayon 2HB... Dans la même branche, même s'il connait la personne, il ne lui donnera pas facilement sa confiance. Puisque la confiance, c'est dur à gagner, surtout avec lui. Et le pire, c'est que c'est très facile à perdre et qu'enlever la confiance que l'on a donnée à quelqu'un c'est douloureux. Donc, quitte à se faire poignarder dans le dos, aussi bien limiter les personnes à qui il fait confiance. C'est sûr qu'après un certain temps, il vous la donnera, mais mieux vaut être super gentils et sympathiques, cela facilite le processus. En conclusion, à part Slovaquie, très peu de personnes ont sa confiance. Le damoiseau n'a pas peur d'exprimer son opinion. C'est la sienne et c'est ainsi, elle ne variera pas selon celle des autres. Il peut crier haut et fort qu'il voue un culte aux bananes mutantes parce qu'elles sont supers sympathiques et se foutre carrément que les gens le prennent pour fou ou tout autre truc du genre. Par contre, il ne reste pas sans rien faire. Il a la mauvaise habitude de tenter de convaincre les autres que son opinion est la meilleure et qu'il a raison, quitte à se prendre des tomates au visage. Même si les tomates, c'est devenu trop « mainstream » ! D'ailleurs, il aime bien quand les choses virent à l'engueulade, c'est toujours plus excitant, donc quand il lance un débat ou un truc du genre il essaie parfois que tout ce finisse en engueulade, jamais il ne tentera de calmer le jeu, parce que c'est trop fatiguant de tenter d'éteindre une engueulade quand elle est déjà allumée.

Le jeune homme est de nature assez travaillante. Ça peut paraître absurde dit ainsi, mais il aime bien travailler. Ça fait passer le temps. Pour finir un truc, il fournit le plus d'efforts qu'il peut, ça paraît toujours bien quand quelqu'un fournit des efforts et même si ce qu'il fait ne lui plaît que très peu, voire pas du tout, il va le continuer. Il refuse toujours de laisser quelque chose au statu d'incomplet, cela en est presque une phobie. La persévérance, il connaît ça. Lorsqu'il veut atteindre ses buts, il donne tout ce qu'il a, niveau temps et énergie. En gros, le damoiseau est littéralement un bourreau de travail en plus d'être un maniaque des détails. Le Tchèque est obnubilé par l'argent, il essaie de le cacher, mais il n'y arrive pas vraiment. Il dépense que très rarement et lorsqu'il va pour s'acheter de nouveaux vêtements, c'est direction les friperies, on y retrouve des merveilles là-bas... Et ça ne rend pas le portefeuille anorexique. Il est aussi assez admiratif face aux nations assez riches. Il lui arrive parfois de trottiner derrière celles-ci avec un regard admiratif. Par contre, il ne quête pas, parce que ce n'est pas digne et que même si ça ne paraît pas plus que ça, il a un ego assez fragile. Donc pour ramasser le plus de richesses possible, il s'arrange comme il le peut et avec ce qu'il a. Il est même du genre à rappeler à quelqu'un qu'elle ou il lui doit de l'argent. Dans n'importe quelle situation, même si celle-ci est sur un lit d'hôpital...

Le tchèque n'aime pas ressembler aux autres. Il essaie toujours de se démarquer. Que ce soit par ses occupations ou bien par ses agissements ou encore dans sa façon de s'habiller. Il n'aime pas la mode et il ne la suit pas, parce qu'en plus ça coûte carrément trop cher et même pour un portefeuille, être trop mince ce n'est pas le mieux. En bref il déteste complètement tout ce qui est considéré comme étant « mainstream ». En gros, il refuse d'être un clone ! Si ça devait arriver... Il paniquerait peut-être un peu trop. D'ailleurs, il déteste, que ce soit au niveau de l'habillement ou de la façon d'agir, les trucs trop explicites. Les trucs pas nets et louches le gênent comme pas possible. De ce fait, lorsqu'une conversation du genre a lieu, soit il reste silencieux dans son coin à rougir comme un pauvre gamin troublé ou bien il s'en va plus loin en marchant à grands pas pour être sûr de s'éloigner le plus loin possible. Tout comme il exprime vivement sa gêne, il exprime tout aussi vivement toute la gamme d'émotions qui bouille dans son petit corps. Quand il se fâche il cri comme, si je peux me permettre, un débile grave, baffe le mur... Quand il est super heureux, ce n'est pas rare de le voir sauter partout comme s'il avait des ressorts sous les souliers. Et encore.


♠♥ PHYSIQUE:

© Shelliana

I'm blond bimbo girl in a fantasy world, Dress me up, make it tight, I´m your dolly. -Barbie Girl

Que dire du Tchèque? Je pourrais me contenter de vous dire de regarder à gauche, là où il y a ce qu’on appelle un avatar, mais bon, ce ne serait pas digne. Donc commençons par la base de la base. Tchéquie n’est pas très grands, ce qui le complexe un peu. Disons qu’il fait environ un mètre et soixante-trois centimètres, ce qui est loin d’être super grand pour un garçon. À côté de Russie, le jeune homme pourrait limite se rouler en boule pour « pleurer », parce que c’est carrément la honte d’être trop petit. Au moins, il existe les souliers pour homme qui ont des talons, mais ce ne sont jamais des talons très hauts à moins d’aller fouiner dans des boutiques gothiques histoire d’acheter des plates formes, mais… Ah ah… C’est trop cher pour le damoiseau qui finira peut-être un jour par assumer sa petite taille. Ou bien qui continuera à manger ses croûtes de pain dans l’espoir de grandir un peu. Puisque oui, il y croit dur comme une roche. Et si ce n’était que ça… Non seulement il n’est pas très grand, mais il est aussi tout mince. Ce qu’on pourrait qualifier de cure-dent, quoi. Aucun muscle ultra développé, que des bras spaghettis et des jambes poireaux. Ses épaules peu larges et loin d’être imposantes laissent croire à une carrure parfaite pour une jolie demoiselle aux mouvements gracieux. Une jolie demoiselle ? Eh nah. Mouvements gracieux ? Encore moins. Alois est maladroit comme s’il avait des pieds à la place des mains (rassurez vous, il a bien des mains et non des pieds à la place des mains et vice-versa). Ce qui est sûrement dû aux mouvements vifs et expressifs du jeune homme aux traits trop fins pour un damoiseau. Son visage, aussi victime de ces traits trop fins fait en sorte qu’avec une perruque et une robe, le jeune homme pourrait avoir l’air d’une fille. Il n’a pas le visage rond, c’est déjà ça. Le fait que son visage soit plutôt de forme ovale, ça lui donne un air plus mature. Donc, il n’a pas l’air d’un gamin, c’est déjà ça. Sa peau légèrement pâle laisse facilement voir la couleur de ses joues lorsqu’il rougit. Ça aussi, ça le complexe. S’il est mince de partout, il ne l’est pas moins des joues. Ce qui fait que les joues pâles du Tchèque ne sont pas du tout amusantes à tripoter et c’est tant mieux puisqu’il n’aime pas du tout lorsque quelqu’un s’amuse à lui tirer les joues. Il mord parfois ceux qui le tentent ! Pour ce qui est des yeux, ont aurait pu s’attendre à quelque chose de bleu ou encore de vert, mais non. Le blond il fait dans l’originalité avec ses grands yeux bruns plein de vie. Comme il est blond, ses yeux passent un peu inaperçus . Les cheveux du jeune homme sont ni trop courts ni trop long, tombant juste parfaitement sur la nuque. Aucune trace de frisures dans la tignasse blonde du jeune homme. Il ne se casse pas la tête quand vient le temps de se coiffer. Quelques coups de brosse et le tour est joué ! En bref, le damoiseau est légèrement efféminé, genre pas viril pour dix sous, mais pas à l'extrême.

♠♥ HISTOIRE:

« La vie c'est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. » - Forest Gump

Mon pays est vieux, mais dans un autre sens, il ne l'est pas. La République Tchèque en général n'existe pas depuis si longtemps que ça. Avant, mon pays c'était la Bohème et la Moravie, ça c'est beaucoup plus vieux. Disons que c'est assez vieux pour que des celtes y soient passés trois mille ans avant la naissance de Jésus-Christ. Eux, ils se sont installés en Bohême. C'est un peu grâce à eux que mon pays n'est plus une forêt, car avant, c'était une grande forêt de l'Europe de l'Ouest. Donc ces celtes en ont enlevé une partie de sur mon territoire, c'est déjà mieux que rien. Le nom de Bohême vient du nom de leur tribu. « Boïen ». Ces fameux Celtes sont chassés de Bohême lors du règne de Auguste, un empereur romain. Plus tard, ce sont les romains. Mais eux, ils ne sont pas venus en Bohême, mais en Moravie. Ils sont venus à partir de la Pannonie, genre de chez Hongrie, mais avec un nom plus classe. Plus tard, ce sont des germaniques. Les Slaves que l'on connaît si bien aujourd'hui, parce qu'on est trop bien ! Mieux que les slaves, vous connaissez ? On est des cadeaux de Dieu ! Hmn, je m'égare un peu du sujet. Au 5ème siècle, les slaves viennent s'installer sur la future République Tchèque (et on sait déjà qu'ils y resteront pour encore longtemps, parce qu'on ne fait pas bouger des slaves de là où ils se sont installés. Ce n'est pas humain. ) C'est seulement près de trois cents ans que la Grande-Moravie se crée (À l'époque on était sous le règne de Svatopluk). Il s'agit en bref d'un royaume slave qui s'étend sur l'actuelle République Tchèque, une partie de l'Allemagn ; la partie orientale, la Slovaquie, sur la partie nord-occidentale de la Hongrie et la partie sud de la Pologne. Le possible prédécesseur de la Grande-Moravie est le royaume de Samo (623-658), qui était composé de la Slovaquie, de la Bohême, de Sorabie sur l’Elbe, de la Moravie et de la Basse-Autriche. Un peu plus tard, la Grande-Moravie est séparée en deux principautés, soit la partie étant centrée sur la Moravie et sur l’extrême ouest de la Slovaquie. Celle-ci était gouvernée par Mojmir I et la principauté de Nitra, gouvernée par Pribina de Nitra. L’évangélisation de mon pays se fait plus ou moins avant le 9ème siècle. Ce sont des missionnaires en provenance de Bavière franque qui s’en sont chargés en premier. Par la suite, vers 863, ce sont deux moines Grecs (Cyrille et Méthode) qui viennent pour poursuivre ce qui est déjà entreprit. Lorsque Svatopluk décède, la Grande Moravie connait un déclin (en 864) puisque plusieurs querelles ont lieux et déchirent peu à peu la dynastie. Donc, la Moravie et la Bohême, au bout d’un moment, finissent par se séparer.

En 907, des Hongrois envahissent la Grande-Moravie (quand je dis que les Hongrois c'est le mal ! ). Et en plus, genre, la domination Hongroise m'a enlevé Slovaquie. J'lui en veux à la sorcière, ce n'est pas possible. Puisque comme les Tchèques sont restés autonomes et que les slovaques étaient sous le joug Hongrois, ceci a fait en sorte que notre histoire était maintenant séparée... C'est plus que triste ! Plus tard, mon pays passe petit à petit sous la domination Allemande. Je crois que j'aurais pu m'en passer. C'est carrément emmerdant d'être dominé... Mais je suppose que ceci arrive à tout le monde, non ? Au 10ème siècle, mon pays évolue sous le règne de la dynastie des Przemyls. Un des membres de cette dynastie, soit Borivoj, répand le catholicisme en Bohème et fait construire plusieurs établissements religieux, qui de nos jours ne servent presque plus à rien puisque l'athéisme se répand de plus en plus chez moi. Il aurait dû réfléchir un peu avant de faire tout ça... Mais à l'époque c'était vraiment tendance pour les Européens d'être catholiques et d'avoir des établissements religieux, donc il avait peut-être raison d'en faire... Après tout, il y a quand même des gens qui vont à l'église encore aujourd'hui, même si elles sont de plus en plus vides. Ce qu'il y a de meilleur lorsque la religion s'est étendue chez moi, c'est que ceci a rendu le pays beaucoup plus important, donc finalement, on n'aurait pas pu s'en passer. Plus tard, vers 973, Prague (mon actuelle capitale) devient le centre du pouvoir de la Bohême. Pour ce qui est de la couronne tchèque elle est héréditaire, mais seulement en 1158 avec le règne de Vladislav II Przemyls. À partir de cette époque, le royaume de Bohême commence à devenir urbain ! Moins que maintenant, on s’entend, mais quand même ! Donc, des villes sont construites et tout le tralala. Par contre, tout s’arrête lors de l’assassinat de Venceslas III Przemysl et la dynastie prend fin en 1306. Un peu après, le Royaume fait partie du Saint Empire Romain Germanique.

Vers les années 1400, un mouvement religieux est né. Le mouvement hussite. Bon, ce n’était pas qu’un mouvement religieux réformateur, mais aussi un mouvement nationaliste. Bons, ils ont beau être religieux, ils ne sont pas totalement nets (puisque personne n’est parfait, surtout pas les autres ! ), puisqu’ils étaient impliqués dans des mouvements anti-allemands et anti-impérials. Ce mouvement a débuté lorsque Venceslas IV est devenu roi de Bohème et empereur du Saint Empire. La révolution hussite provoque une guerre qui dure quinze ans. Cette guerre était, en bref, les Croisades contre les hussites. Comme il s’agit d’un mouvement protestant, l’Église Catholique tente de les chasser. Tout a commencé après la mort du roi Venceslas IV, ce qui a augmenté les tensions en Bohême. La plupart des catholiques sont donc expulsés. Les croisades anti-hussites durent jusqu’en 1433, il y en a eu cinq au total. Lorsque Ladislas 1er de Bohême meurt, Georges de Podiebrady monte sur le trône. Lorsque vient son tour pour aller saluer la mort, la couronne de Bohême passe sous la dynastie lituano-polonaise pour ensuite passer sous la dynastie Habsbourg en 1528. Plus tard, en 1576, l’empereur du Saint Empire, Rodolphe II devient roi de Bohême. À cette époque, Prague récupère en importance, surtout au niveau de la culture, ce qui est particulièrement bien. Malheureusement, quand il est mort, les tensions entre protestants et catholiques deviennent pires que lorsqu’il était vivant, surtout lorsque son frère, Matthias 1er lui succède, surtout puisque mon peuple s’y oppose assez. Comme on le sait, la mort d’un roi, bah, ce n’est jamais sans accrochage et tension. Au 17ème siècle a lieu la deuxième défenestration de Prague. (En bref, une défenestration c’est quand on pousse une ou plusieurs personnes par une fenêtre ou bien qu’on saute soi-même d’une fenêtre. Ce truc, c’est plutôt utile parce que la plupart du temps c’est fatal.) Soit le 23 mai 1618 (la première ayant eu lieu le 30 juillet 1419, quand des partisans de Jan Želivský prennent d’assaut l’hôtel de ville de Prague et jettent sept échevins par la fenêtre.). La deuxième défenestration est le résultat de la fermeture de deux temples protestants. Un groupe de protestants (dirigés par Jindrich Matyas Thurn-Valassina) se rend au château de Prague, là où vit le roi Matthias. Ils ont réussit à pousser deux gouverneurs et un domestique par la fenêtre, par contre ceux-ci survivent grâce à un tas de fumier non loin de la fenêtre qui a amorti leur chute. Même si cette défenestration n’est pas mortelle, elle est la principale cause de la future guerre de Trente ans. Lorsque Matthias décède, Ferdinand II a été choisit par Matthias lui-même, puisqu’il n’a laissé aucun descendant pour prendre sa place, pour monter sur le trône. Puisqu’il est catholique à l’extrême, les Tchèques ne sont pas contents de sa présence en tant que dirigeant, donc ils ont élit Frédéric V (soit Frédéric II de Bohême) à la place. Le 8 novembre 1620, l’armée catholique de Ferdinand II s’oppose à l’armée de Frédéric II à la Montagne Blanche, non loin de Prague. Il s’agit d’une des batailles de la Guerre de Trente Ans. L’armée de Frédéric II est composée de 21 000 hommes et elle est dirigée par Christian 1er d’Anhalt-Bernbourg et l’armée de Ferdinand II est composée de 29000 hommes et dirigée par Charles-Bonaventure de Longueval et Jean t’Serclaes (qui dirige la Ligue Catholique). Les protestants perdent la bataille, ce qui marque la mise en tutelle de la Bohême aux Habsbourg et la perte de son indépendance pendant 300 ans. Éventuellement, la Bohême sera convertie, presque entièrement au catholicisme. Lorsque Joseph II entre au pouvoir, les Tchèques ont le droit à la tolérance religieuse.

Puisque nous étions dominés par les Autrichiens, les Tchèques n’existent plus vraiment. Sauf que la langue et la culture, existent encore. Un peu comme des reliques. Non seulement le catholicisme revient avec la Contre-réforme catholique, les Tchèques voient aussi venir une germanisation. Les Tchèques réagissent en donnant lieu à une renaissance nationale, donc la langue perd ses racines allemandes qui se sont implantés au fil des années, ce qui est déjà un bon départ pour les années à venir. Certes, ceci est bien beau, mais ce n’est pas sans difficultés. Non seulement les Allemands sont majoritaires, donc éventuellement la langue allemande aussi et en plus il faut ajouter de nouveaux mots, surtout au niveau du vocabulaire scientifique. En plus, il faut donner un coup au cul de l’industrie, des arts et de la science, pour monter mon importance culturelle au maximum ! Ceci ne dure qu’un temps. Peu après, on voit les exigences politiques (droits d’égalité du langage tchèque, la reconnaissance des institutions et la décentralisation) voler la place des exigences culturelles. Par contre, la Sainte-Alliance refuse les changements, donc les demandes des Tchèques sont automatiquement refusées. Le fait que la Sainte-Alliance les refuse donne lieu au Printemps des révolutions (aussi connu sous le nom de Printemps des peuples.). En bref, ce sont des révolutions qui ont lieu un peu partout à travers l’Europe. Ceci commence en 1848. Bon, ça ne me touche pas directement, mais c’est durant la Révolution Autrichienne que j’obtiens mon autonomie. Au mois de décembre 1848, les révolutions se calment un peu. Ferdinand 1er (assez apprécié par les Tchèques) abdique et c’est François Josef 1er qui monte sur son trône, par la suite. Celui-ci est en cours de préparation d’une nouvelle constitution, mais finalement, en 1851, celle-ci est annulée et les anciennes lois de 1848 restent en place, soit l’égalité, la liberté religieuse et la décentralisation locale. Durant les années 1850, les droits politiques sont limités et la plupart des trucs en liens avec la politique valorisent l’Église catholique à cause de l’accord fait avec le Vatican en 1855. Pendant que l’Autriche fait plusieurs changements à cause d’une réforme obligatoire, surtout au niveau de l’industrie à cause de la débâcle de l’Italie du Nord à ce niveau, le Programme national tchèque revendique leur désir d’obtenir l’égalité nationale, des droits civiques et, encore une fois, la décentralisation du gouvernement. Le 16 Février 1862, le Sokol voit le jour. En gros, il s’agit d’un groupe de gymnastique nationaliste, bien évidement tchèque. Ce mouvement inclus activités sportives et activités culturelle, ainsi que le patriotisme. À la base, ce mouvement n’était que centré sur le sport. Avec le temps, il finit par s’étendre au niveau culturel, ouvrant même des bibliothèques. Ce mouvement aide à forger l’identité tchèque. Comme le règlement Austro-hongrois a oublié ce que les tchèques demandent (Parce que c’est possible de m’oublier ?), donc pour répliquer ils ont fait plusieurs grands rassemblements, tous dans des lieux importants de l’histoire tchèque. Suite à des négociations avec le gouvernement autrichien en 1871, les droits des Tchèques sont renforcés, surtout au niveau politique, ils ont le droit à la création d’un gouvernement Tchèque et à la division du royaume en deux parties, soit une tchèque et l’autre allemande. Par contre, ce projet tombe en miettes suite au refus des Allemands de Bohême et celui des Hongrois. Donc, les Tchèques continuent de boycotter le gouvernement de l’Empire. Ce boycottage prend fin en 1878. Par quel évènement ou réflexion ? Tout simplement parce qu’ils réalisent que s’ils participent aux décisions et à tous les trucs politiques, ils gagnent plus qu’en s’abstenant de le faire. Plutôt logique, non ? Petit à petit, ils commencent à participer aux choix du gouvernement, mais de façon plutôt faible qui finira par prendre le nom de « politique des miettes ». Plus tard, ceux qui représentent les Tchèques se divisent en deux partis, soit les Vieux-tchèques et les Jeunes-tchèques, qui ont beau représenter le même peuple, mais qui ont des opinions totalement différentes, par exemple les Jeunes –Tchèques sont plus radicaux que les Vieux-tchèques, qui sont beaucoup plus conservateurs. D’ailleurs, c’est à cause des Jeunes-tchèques, que le projet de règlement tchéco-hongrois échoue en 1890, puisque ceux-ci le refusent catégoriquement. Plus les années passent, plus les relations entre les Tchèques et les Allemands sont de plus en plus nulles. Les Tchèques veulent instaurer le tchèque comme langue de tous les jours, mais les Allemands qui sont environ un tiers sur le territoire de la Moravie et de Bohême tiennent à créer un territoire allemand en Bohême. Comme leurs revendications sont incompatibles avec celles des Tchèques, ils boycottent le travail au parlement national et les problèmes financiers s’aggravent. En 1913, la gestion de la Bohême est donnée à une commission administrative. Lorsque l’industrie recommence à se développer en Bohême, celle-ci devient un centre important au niveau de l’industrie dans l’Empire austro-hongrois. En 1869, on voit la naissance des journaux tchèques et des théâtres présentant des pièces en tchèque. Les Tchèques et les Allemands commencent, au fur et à mesure que de nouveaux établissements culturels Tchèques voient le jour, à entretenir une rivalité sur la scène de la culture. Lorsque l’Empire austro-hongrois s’affaiblit suite à la Première guerre mondiale, le conseil tchèque annonce, le 30 octobre 1918, la création de l’État Tchécoslovaque.

La Première République Tchécoslovaque (le premier régime de la Tchécoslovaquie) nait en 1918 suite à la dissolution de l’Empire austro-hongrois. Son existence est officialisée en 1919 lors du traité de Saint-Germain-en-Laye, un traité qui établit la paix entre l’Autriche et les alliés et qui confirme l’effondrement de l’Autriche-Hongrie. Donc, du coup, plus besoin de parler allemand chez moi ! Ils sont reconnus comme étant une minorité linguistique (Il était temps… !). Le 18 novembre, Tomáš Garrigue Masaryk devient le premier président de Tchécoslovaquie. Certaines tensions ont lieu avec les Hongrois et les Allemands. Lorsque la Haute-Hongrie doit être rattachée è la Hongrie, le bon fonctionnement de l’État est secoué pour cause de la présence armée de la Hongrie, qui empêche les fonctionnaires Tchécoslovaques de faire ce qu’ils ont à faire, en Slovaquie. À cause de cela, l’État entre en conflit avec la Hongrie et ce, en mai 1919. Comme l’armée rouge de la Hongrie réussit à pousser les troupes de la Tchécoslovaquie, sur le territoire Slovaque de la Tchécoslovaquie on peut voir la formation d’une République slovaques des conseils qui y est jusqu’à l’intervention du Royaume de Roumanie qui chasse les Hongrois de là. En août 1920, la république conclu une alliance militaire (Petite Entente) avec le Royaume de Roumanie et le Royaume de Yougoslavie. Par contre, celle-ci est trop faible pour résister en cas de gros conflits armés. La Première République tchécoslovaque prend fin en 1938, suite aux accords de Munich. Celle-ci est suivit de la Seconde République tchécoslovaque, en 1938. Celle-ci perd en superficie, puisque la Bohême et la Moravie perdent 38% en superficie et qu’une partie de la Slovaquie est annexée à la Hongrie. Elle prend fin en 1939, séparée par le Troisième Reich. De mon bord, elle laisse le Protectorat de Bohême-Moravie, proclamée par Hitler lorsque la République slovaque a déclaré son indépendance. La Bohême-Moravie n’a plus vraiment de pouvoir politique, malgré le fait que le gouvernement reste en place. Tout est géré par un Protecteur du Reich. Au départ, l’occupation est très légère, quelques violences par-ci par-là, mais sans trop d’ampleur. Par contre, le 24 septembre 1941, Konstantin von Neurath est remplacé par Reinhard Heydrich, puisque Hitler le trouve trop « doux ». Heydrich augmente l’occupation allemande, condamne Alois Elias (premier ministre du Protectora de Bohême-Moravie) à mort pour haute trahison et alliance avec l’ennemi. Il fait également fusiller plus de quatre cent Tchèques entre le 27 et 29 septembre 1941. Heydrich est blessé lors d’un attenta le 27 mai 1942 et il décède le 4 juin 1942. Les Allemands se « venge » en tuant près d’un million de Tchèques. Le 5 mai 1945 a lieu l’insurrection de Prague, elle dure jusqu’au 8 mai 1945. Le lendemain, soit le 6 mai 1945, l’Union soviétique déclenche l’offensive de Prague, qui se terminera le 11 mai 1945. Le Protectorat de Bohême-Moravie prend fin en 1945. Le lendemain, soit le 6 mai 1945, l’Union soviétique déclenche l’offensive de Prague, qui se terminera le 11 mai 1945. Le Protectorat de Bohême-Moravie prend fin en 1945. C’est en mai 1945 que la République Tchécoslovaque est rétablie, avec les anciens territoires qu’elle possédait avant, et qu’elle est prise par l’Union soviétique. Les Allemands et les Hongrois sont expulsés de la Tchécoslovaquie et ne demande, en retour, aucun dommage de guerre à l’Allemagne. En 1948, la Troisième République tchécoslovaque devient la République socialiste tchécoslovaque. La République est gérée par un régime autoritaire d’inspiration marxiste-léniniste. En janvier 1968, le Printemps de Prague débute, ayant pour but d’instaurer le Socialisme à visage humain en Tchécoslovaquie. Le tout se termine le 21 août 1968, lorsque la Tchécoslovaquie se fait envahir par les troupes du Pacte de Varsovie (soit la Pologne, la Bulgarie, la Hongrie, l’URSS et la République démocratique d’Allemagne ; la Roumanie et l’Albanie ayant décidé de ne pas participer à l’opération.) La République socialiste tchécoslovaque prend fin lors de la révolution de velours, qui dure du 16 novembre 1989 au 29 décembre 1989 et d’où son nom, est une révolution plutôt douce, sans évènement trop malheureux. Par la suite, l’état change de nom pour République fédérale tchèque et slovaque. Le 1er janvier 1993, c’est le divorce de Velours, soit la dissolution de la République fédérale tchèque et slovaque.

La République Tchèque fait partie de l’Union Européenne depuis 2003.


♠♥ TEST RP:
Sois le bienvenu, République Tchèque,

Des nations vont se réunir une fois de plus dans la salle du conseil afin de discuter d'un sujet important. Tu es donc convié à te rendre à cette réunion pour répondre à la question suivante : "La science représente-t-elle l'avenir?". Tu seras en présence d'Angleterre, Russie, Estonie et Ukraine

Nous rappelons que tout ceci doit se passer dans le calme.


République Tchèque observa encore une fois la feuille qu’il tenait dans ses mains tout en s’avançant vers la salle de conseil. Il n’avait pas à se presser il n’arriverait pas en retard, puisque qu’il était tellement ponctuel, voir un peu trop et trop, c’était comme pas assez. Donc on pourrait s’attendre à ce que le damoiseau soit seul en arrivant dans la salle. Mais non, il n’allait pas seul, puisqu’il venait de voir passer une demoiselle qui n’état pas du tout silencieuse, enfin c’était plus sa poitrine qui faisait du bruit qu’autre chose, à côté de lui. Il n’avait pas vu son visage pour la reconnaître, il n’avait pas besoin de le voir pour deviner, mais bon. Il s’arrêta un instant. Histoire d’arriver peu après elle, voir beaucoup après elle. Une fille avec autant… de courbes, c’était trop gênant pour lui. Il allait donc prendre son temps Il toussota un coup et reprit sa marche juste après que celle-ci soit entrée dans la salle. Au moins il n’allait pas être seul dans la salle, même si la présence de la demoiselle allait le gêner, ce n’était qu’un simple détail anodin. Il jeta un dernier regard à la feuille.

« Gros sourcils, gros nez, gros cerveau des Baltes, gros seins… »
murmura-til pour lui-même.

Un congrès de gens qui possèdent quelque chose de gros, quoi…Trouvez l’intrus.
Pensa-t-il un instant en se pointant lui-même. Il plia, ou plutôt chiffonna, la feuille désormais inutile et la rangea rapidement dans sa poche avant de se dépêcher d’arriver dans la salle. Finalement, pourquoi prendre son temps si c’était pour peut-être arriver en retard. Quand Ukraine était passée, elle semblait pleurer un peu, ce qui voulait sûrement dire qu’elle était peut-être pas trop à l’heure … Bon vu la taille de ses…choses, peut-être qu’un homme l’avait reluquée de travers. Mais bon, il s’en foutait. Tant que ce n’était pas Slovaquie que quelqu’un matait ingratement, il s’en fichait comme on se fiche d’une fourmi qui traîne sur un trottoir. Le jeune homme courrait limite vers la porte et se planta devant. Il prit une grande inspiration et tourna la poignée de la porte, prenant soin de claquer celle-ci –la porte pas juste la poignée- contre le mur.


« BONJOOOOOUR ! »
s’écria le blond.

Sur le coup, tout le monde se tourna vers lui, ce qui était un peu normal et bien mieux que de se faire ignorer. Saluant tout le monde d’un grand mouvement de bras, il alla s’asseoir à la place qui lui était désignée. Il croisa nonchalamment les jambes, mais non, pas sous la table, mais SUR la table. Juste en face du visage de l’Anglais, pour le plaisir de l’embêter. En vrai, le Tchèque agissait ainsi dans le but de camoufler le stress qui l’envahissait juste à être dans cette salle pleine d’étrangers. Son ego ne lui permettait pas vraiment de laisser paraître sa peur, si cela paraissait, c’était comme un beau coup de pied au cul. Douloureux et indésirable.


« Alors, gros sourcils, la science va représenter l’avenir ? »


Angleterre grogna légèrement, prenant une gorgée de son thé.

« Si elle permet de faire taire les idiots comme toi, oui … » affirma d’un air blasé, la nation aux gros sourcils.

Sur le coup, le blond afficha un air boudeur qui exprimait le mécontentement de se faire traiter d’idiot…


« Si la science peut permettre l’évolution rapide du monde de l’informatique, ceci serait une représentation assez juste de l’avenir. Après tout, les robots commencent légèrement à prendre une place dans la société » exprima Estonie en remontant ses lunettes.

République Tchèque observa un peu les gens qui semblaient avoir une opinion bien construite de la science. Lui, il s’en fichait un peu de la science. Les autres faisaient ce qu’ils avaient à faire avec ça et lui, il était un simple spectateur qui agissait peu.


« Hum…Euh….La science … !? Je ne sais pas trop, désolée… » Balbutia l’Ukrainienne

« La science qui reprrrésente l’avenirrr ? Je dirrrais que c’est la Rrrussie qui reprrrésente l’avenirrr ! »


Alois roula discrètement des yeux et descendit ses jambes de la table pour y couchée sa tête… Il soupira un peu en réfléchissant. Ils ont tous une opinion concrète, pensa-t-il… Il se leva et quitta finalement la salle, sentant la présence d’étrangers, qui ont des opinions en plus, lui peser un peu trop sur les épaules.

♠♥ AIME:
-Slovaquie
-Le hockey
-La bière
-Les chaussures
-L'argent
-Les gens riches
-L'opéra
-Les contes de fée
-L'athlétisme
-Le café
-Les légendes
-Les marionnettes
-Travailler

♠♥ N'AIME PAS:
-Les gens qui le dérange quand il travaille
-Les sujets tabous
-Tout ce qui est gênant
-Les étrangers (qui font peur surtout...)
-Perdre
-Quand Slovaquie s'éloigne trop
-Dépenser
-Ressembler aux autres
-Les foules

♠♥ AVATAR: Kida Masaomi - Durarara !!

♠♥ AVOIR UN GRAND FRERE?: [ ]OUI [x]NON
♠♥ TEINTE SOUHAITÉE:Mediumslateblue #7B68EE

♠♥ ET AUTRES: Désolée pour les fautes, je corrigerais plus tard, genre bon patron fait des siennes chez moi D8 !


Dernière édition par République Tchèque le Jeu 1 Déc - 22:13, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: You're so "mainstream" | République Tchèque | U.C.   Dim 27 Nov - 23:08

    Bienvenue !

    Ohmygawd ton avatar. *_*
    KIDAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
Revenir en haut Aller en bas
Prusse
THE AWESOME!!
avatar


MessageSujet: Re: You're so "mainstream" | République Tchèque | U.C.   Lun 28 Nov - 6:30

*est grave vexé il est même pas cité, ni dans la famille, ni dans l'histoire.... * Bon courage mon chéri...

_________________
Ich bin Preußen, die Armee die ein Imperium erbaute,
Ich bin der Sohn des Krieges, der Dämon einer Zeit.

Ich bin der Gott des Krieges und des Schwertes.

Avatar by Kugel ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Imprecations.skyrock.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: You're so "mainstream" | République Tchèque | U.C.   Lun 28 Nov - 9:45

Bonne chance pour finir ta fiche \o/ *agite des pompoms*
Revenir en haut Aller en bas
Fonda




MessageSujet: Re: You're so "mainstream" | République Tchèque | U.C.   Lun 28 Nov - 18:29

Rebienvenue Very Happy
Grèce va hurler. Smile

_________________
<img src="http://i20.servimg.com/u/f20/12/90/57/81/0066-110.png">
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bokuhetalia.tonempire.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: You're so "mainstream" | République Tchèque | U.C.   Lun 28 Nov - 18:31

Merci =,D

*retourne modeler sa fiche en trottinant /o/ *
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: You're so "mainstream" | République Tchèque | U.C.   Lun 28 Nov - 18:58

Dès que je vois ton avatar, j'ai l'impression de voir un de mes persos^^", ça fait bizarre^^".

En tout cas rebienvenue parmi nous et courage pour la suite >< *huggy*

Lankou
Revenir en haut Aller en bas
Grèce
Admin aux chats ~ Zzz...
avatar


MessageSujet: Re: You're so "mainstream" | République Tchèque | U.C.   Ven 2 Déc - 18:11

Russie a écrit:
Grèce va hurler. Smile

J'ai pas hurlé. Nan, c'est pas vrai...j'ai pas hurlé... jamais de la vie, voyons...
*bon, au travail, va lire tout ça*

Edit : nan, chuis pas mort!!! Et donc tout est super trop bien nickel, République Tchèque...OMG que c'est long à écrire. Pour toi, ce sera pichu, c'est plus court.
Et donc sur ce, je te valide =D

_________________
"Si tu as de la chance, traverse. Si tu as de la destinée, avance." Proverbe grec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: You're so "mainstream" | République Tchèque | U.C.   Ven 2 Déc - 21:59

Mon pays dzhfpihergpr <3

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: You're so "mainstream" | République Tchèque | U.C.   Ven 2 Déc - 22:31

PICHU ? Grèce. Je t'aime ;w;

Merci =,3
Revenir en haut Aller en bas
Fonda




MessageSujet: Re: You're so "mainstream" | République Tchèque | U.C.   Sam 3 Déc - 7:30

Tu préfères Tchéquie ou RépubliqueTchèque pour le code couleur ? Smile

_________________
&lt;img src=&quot;http://i20.servimg.com/u/f20/12/90/57/81/0066-110.png&quot;&gt;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bokuhetalia.tonempire.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: You're so "mainstream" | République Tchèque | U.C.   Lun 5 Déc - 0:01

Tchéquie =D C'moins long /O/
Revenir en haut Aller en bas
Fonda




MessageSujet: Re: You're so "mainstream" | République Tchèque | U.C.   Lun 5 Déc - 17:51

D'accord xD

_________________
&lt;img src=&quot;http://i20.servimg.com/u/f20/12/90/57/81/0066-110.png&quot;&gt;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bokuhetalia.tonempire.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: You're so "mainstream" | République Tchèque | U.C.   

Revenir en haut Aller en bas
 

You're so "mainstream" | République Tchèque | U.C.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku Hetalia :: Avant RP :: Présentations :: Présentations acceptées-