Nous sommes le monde.
 

Partagez | 
 

 Si ça marche pas, frappe avec le bâton. Ca ira vite mieux. { Bulgarie }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Si ça marche pas, frappe avec le bâton. Ca ira vite mieux. { Bulgarie }   Mer 31 Aoû - 22:58



Nom
Pays
Sexe
Famille
Lieu d'habitation
Rang personnalisé

Nikolai Petrov
Bulgarie
Masculin
Repasse plus tard, mon brave.
Frozen Hell
L'union fait la force | Heureusement que je suis là


Je suis parfait, ne sois pas jaloux

Herr Stick & moi, tout une histoire d'amour

Nikolai, Nikolai … On tente une page, on termine avec un roman. Il n'est pas facile à cerner, surtout parce qu'il déteste laisser cette opportunité à autre que lui. Il se planque derrière des plans un peu farfelus, mais qu'il n'exécute jamais. Élaborer pour le plaisir de le faire, sans plus, après, c'est vraiment trop galère. Les mettre à exécution représente la dernière chose à faire, le geste pré-apocalyptique, bref, un acte désespéré. Ce n'est pas toujours un échec, la preuve, monsieur est toujours là et juge qu'il s'est très bien débrouillé dans le passé. Osez dire le contraire, et il grognera.

Mais avant tout, il est important de dire qu'il ne s'agit pas du souriant émotif jeune garçon, celui à qui on arrachera une larme en le prenant par les sentiments. D'ailleurs, ces choses-là, en dehors de ces amours bien cachés et de ces haines exprimées, on n'est pas sûr qu'elles existent. C'est plutôt sommaire. J'aime, j'aime pas. Point, les nuances, il les garde pour lui et ne les communique pas. Même Herr Stick n'est pas au courant, c'est dire comme il protège ses ressentis. Et il ne se force pas à la bonne figure, s'il lui arrive de sourire, le genre commercial, ce n'est pas de la joie. Et le reste du temps, c'est un visage plutôt fermé qu'il affiche, assez peu expressif, traduisant plus aisément le mépris et l'intérêt. Il ne tient pas de longs discours alambiqués dans lesquels on se noie, à l'opposé de sa satané joueuse, préférant des réponse simples, courtes, bref, le strict minimum. Froid, dites-vous ? Certainement, qui sait après tout ?

S'il agit ainsi, ce n'est pas par honte. Bien que sa fierté soit une chose essentielle, très rapidement, vous comprendrez qu'il n'a pas la même vision que n'importe qui d'autre. Se rouler dans la boue est une honte, là, vous êtes d'accord. Cela dit, jouer les gentils chiens dociles, ça, ce n'est pas un problème. Et non, ne soyez pas fous, cela ne marche pas avec tout le monde. Faut être pur jus communiste pour avoir le droit à la papatte. Le must encore, c'est d'avoir un nom commençant par R, finissant par E en français, de refiler des coups de tuyaux (ça calme net) et de le traiter comme un cabot. Hein, un schéma ? Je crois que vous visualisez. Sa fierté tient bon, dans ce cas-là, et même, elle est plutôt assurée. Cela dit, n'essayez pas d'appliquer cette règle à vous. Il vous regardera de haut et rira, vous prenant pour un fou. En dehors de l'autre gosse dans un corps de géant, il considère le monde comme plus faible que lui. Qu'y voulez-vous … Il est juste parfait, après tout.

Mais il ne s'arrête pas là. Vous voir comme faibles ne suffit pas, il faut qu'il vous le rappeler. Par des regards de travers, des sourires de mépris, hautains, avant de vous faire taire en vous frappant avec un bâton, direct sur le haut du crâne. Cela dit, si vous avez une bonne réplique ou les poings faciles, vous avez de fortes chances d'y échapper. La réaction, ce n'est pas marrant. Cela explique pourquoi Italie du Nord fait partie de ses victimes favorites, dans le genre pleurnichard incompétent, il n'y a pas mieux ! Et ça, c'est vraiment fun.

… Pardon ? Vous vous demandez comme il arrive à s'intégrer ? C'est bien là le soucis, il a du mal. Les rares personnes qu'il approche sont ses camarades d'infortunes. Par là, je parle des pays soumis à l'Empire Ottoman. Ses autres années de servitude ne furent pas toutes perçues de cette manière. Mais ce genre de choses, je vous laisse les découvrir plus tard, quand l'heure sera à celle de l'Histoire. Contentons-nous de quelques clichés… Tiens, commençons par ce qu'il aime. Autrement, parlons yaourt. Vous ne voyez pas de quoi je parle ? Laissez-moi douter. Ne saviez-vous pas que le bulgare a pour passion le yaourt ? C'est à tous les repas, après tout, il est connu pour ça. Le soucis, c'est qu'à force, il a vu là une constante universelle. Osez dire que cela fait une semaine que vous n'avez pas manger de yaourt, et il vous fixera avec étonnement, vous demandant enfin, lorsqu'il sera en force de le faire, le choc passé, si vous êtes réellement humain. Sinon, il reste très attaché à sa culture, comme un tique, il ne lâche rien. Il croit dur comme fer à Baba Marta, suit la religion orthodoxe en tentant de ne pas se laisser envahir par l'Islam (ça vient de Turquie, c'est à bannir bon sang de bois !), compte le nombre de fleurs des bouquets et accroche les photos des défunts aux poteaux électriques. C'est comme ça depuis longtemps, ça le restera vous dira-t-il. Oh, et autre chose à savoir avant tout … Si monsieur hoche la tête, monsieur dit non. S'il la secoue, il dit oui. Assez déstabilisant, mais vous allez voir, à force, on finit par s'y habituer…

Bref. Je crois qu'on a fait le tour ? Il apprécie les jeunes filles, surtout les sages et agréables demoiselles qui ne tentent pas de vous empaler aux clôtures de jardins. La guerre, c'est cool, les géraniums, c'est mieux. Et Herr Stick, c'est le bâton qu'il a coincé à sa ceinture, il ne s'en sépare pas. Oh. Il apprécie plutôt la famille Rus'. La grande soeur autant que le frangin. Par contre, la dernière, il bloque encore. Qu'y voulez-vous ?

Passons à ce qui est, déjà, plus négatif. Ce qu'il n'aime pas. Je vous vois venir, Turquie. Non, sa haine n'est pas à la hauteur de celle d'un certain grec. Cela n'empêche qu'il ne l'apprécie vraiment pas du tout, et qu'il a longtemps lutté contre. Plusieurs fois. Pour finalement s'en défaire ('faudrait peut-être qu'il envoie cette fameuse carte de remerciement à Russie, non …? ). Enfin. Et par principe, il n'aime pas tout ce qui vient de Turquie. Les Balkans l'agaçant, trop d'histoire, trop de guerres, dans lesquels il fut impliqué. Les autres, ceux qui ne savent le situer. Byzance. Valachie. D'autres comme ça. Ca fait trop ensuite. Qu'on joue les nations supérieures, qui valent mieux que lui. Qu'on lui pique Herr Stick et qu'on jette son yaourt dans le lavabo. Et puis, aussi … Pardon, me la fermer ? Oui, oui, monsieur, je me tais …


Une seule chose sur moi : sex'.

Il existe plusieurs manières de dresser une description physique. La première consiste à afficher une photographie de la personne, allant de la tête aux pieds. Dans le meilleur des cas, avec une version profil et de dos. Mais cela n'est en ce moment non envisageable. La seconde ne l'est cependant pas plus. Il s'agit en effet de décrire cette personne en quelques mots simples, sous forme d'une liste. Mais ce n'est pas ainsi que j'atteindrais les sept lignes requises. Ou, en vue de la largeur de ma page désormais, disons, dix lignes, non ? Allons, dix lignes. Reste alors deux méthodes assez semblables : l'idéal et le réel. L'idéal se focalise sur les qualités et ignore les défauts. Le réel se veut plus proche de la réalité, prouvant ainsi que la véritable beauté … Est dans la différence.

Le bulgare se vante de cette disparité. Il ne semble pas très grand, pourtant il dépasse quelques de ces confrères sans porter le moindre talon haut. Et si sa taille parait aussi commune, c'est qu'un mètre soixante-dix-sept n'est pas une chose qui se distingue aisément. Sa corpulence lui a notamment permis, sans qu'il ne le veuille vraiment, bien au contraire, de camoufler cette hauteur. Il n'est pas mince, loin de là. Il n'a pas de problème de poids, ou quoique ce soit dans le genre, mais il est proportionné. Une musculature, discrète pour ne pas faire tâche, suffisante pour se battre, fait le reste. Pour résumé, il n'a pas une physionomie vraiment marquante, se rapprochant même d'une espèce de banalité commune … Pas si désagréable. Et l'avantage d'avoir un tel corps, c'est que les comparaisons aux demoiselles sont inexistantes …

Il ne s'agit pas d'une règle qui se limite au corps. Le bulgare en a même le visage, aux traits nettement masculins. Mais allons-nous dire qu'il s'agisse là d'une figure virile ? Car il ne faut pas confondre masculin et viril. La véritable virilité, c'est celle de l'homme bourré à la testostérone, impossible de confondre avec son épouse (généralement foutue comme une poupée Barbie, ça s'attire, les extrêmes). Une personne masculine ? La version de ville, plus discrète, qui n'a pas besoin de barbe pour prouver l'existence du paquet entre les jambes, mais sur qui un noeud rose laisse des doutes. Bref. Où en étais-je ? Il a une mâchoire très légèrement carrée, mais rien qui ne saute aux yeux. Un nez droit, non imposant, marque le centre du visage, d'où s'étire des sourires hypocrites. Cette même malice se lit dans ses yeux amande, aux couleurs sombres. On y aperçoit une lueur sardonique, révélant ses pensées réelles. Hautaine lueur. Mais il ne la cache pas, comme en témoigne le rabattage de frange. Sa chevelure noire est séparée par une frange marquée, encadrant ainsi son visage par de longues mèches obscures.

Mais je sais que vous êtes en train de bouillir. Vous en avez marre ? Et bien, passons le visage. Malheureusement, ce n'est pas tout à fait finit. Il faut encore parler de quelques détails, comme l'allure. Cette démarche désinvolte, comme si rien n'avait d'importance, preuve vivante que l'on peut avoir l'air fier sans être aussi droit qu'un poteau électrique. Il est pas spécialement proche, physiquement parlant. Pas du genre à tendre les bras pour l'accolade, ni même à faire la bise. C'est même mal vu. Le contact, c'est pas ça.

En fait, cessons maintenant, arrêtons la description. Il est classique. La banalité commune. Tellement qu'au final, ça en est extraordinaire. Les fringues, c'est pareil. Il a deux amours. Le premier, les uniformes. Simples, classiques, sophistiqués, idéal pour les réunions. Le second, les fringues relâches. Un jean et un tee-shirt digne d'un geek. Eh, oublie pas chéri, le créateur du premier ordinateur, Jonh Vinvent Atanasoff, il était bulgare. Enfin, américano-bulgare, mais quelle différence… ?


Je fus un sauveur, je le demeure.

« Mon petit … C'est l'heure d'une histoire … »

Aussi loin qu'il s'en souvienne, il n'a jamais été seul. Jamais. Il n'était qu'un gosse. Et le gamin se tut. Il n'avait pas son mot à dire, il se contentait d'écouter et .. D'en prendre de la graine. Retenir la manière dont on tient l'épée, la manière dont on dirige les peuples, la manière dont on s'exprime, la manière … De considérer les autres, ceux qui doivent se taire. Les faibles. Et les grands, ils sont passés, ils sont repartis, mais ils avaient tous une prestance, qui marqua le gosse. Il en tira de bonnes choses.
La toute première Grande Personne qui s'occupa de lui, ce fut Thrace. Une grande nation dont il fut tout de suite fier. Très attaché. Et si ce ne fut pas toujours facile, il se plia aux ordres. Il apprit la guerre. Il apprit les mythes. Les siècles passèrent ainsi, jusqu'à ce qu'on l'arrache à son nid. Il passa de Thrace à Macédoine. Pas l'actuelle, non, à la Macédoine Antique. Il jouait toujours les enfants attentifs. Il passa l'an zéro auprès de Macédoine.
Et ce n'est pas après une guerre violente ou un accord définitif qu'il passa entre les mains de Rome. Ce fut peu à peu, une romanisation lente qui dura deux siècles entier, avant de finalement devenir un territoire romain. Mais il fallut attendre 212 après J.-C. pour qu'il ne puisse être considéré comme romain.
Cela aurait été trop facile de s'arrêter là. Vinrent le Slaves et les Proto-Bulgares. Et si ces derniers apportèrent leur nom, on ne peut décemment les définir comme unique origine de la Bulgarie. Ils sont un souffle sur une culture, en forme une partie. Aujourd'hui, on s'accorde à dire que trois civilisations ont marqués la Bulgarie : Thrace, les slaves er les proto-bulgares. D'une certaine manière, ce sont eux qui constituent le pays.

« Regarde ! Regarde, c'est ta mère, c'est ton père ! C'est ton essence ! Ne l'oublie jamais ! »

Si le bulgare n'y fut pas, il en tira beaucoup. La Vieille Grande Bulgarie fut un grand État au nord de la mer Noire. Malgré son étendu non négligeable, il ne dura guère longtemps. À la mort du khan des Bulgares, Koubrat, ses fils se séparèrent. L'un partit vers le nord-est pour former la Bulgarie de la Volga. Un échec, car elle fut vite islamisé et assimilé par les Tatars. On n'en parla plus.
Un partit au sud-ouest, formant un second khanat, christianisé et assimilé par les Slavons. Cependant, c'est cette branche qui, mélangée aux autres cultures, donnera naissance à Bulgarie.

« Fini, c'est fini ! Je ne suis plus un gosse ! »

Et un 9 août 681, les Bulgares formèrent le premier État bulgare … Enfin décidé à ne plus jouer les gosses de l'ombre, il prit les devants pour faire ce que son peuple attendait de lui : s'imposer en tant que nation indépendante, autonome. Et c'est peu à peu, durant ce temps de liberté, qu'il devint réellement Bulgarie. Car sa langue, sa culture, tout n'était pas fixe. Ils évoluaient encore, atteignant bientôt le stade souhaité de culture unique.
Il passa par l'alphabet grec, puis glagolitique avant de finir sur l'alphabet cyrillique. Il fut orthodoxe, et le resta avec acharnement, malgré toutes les tentatives du pape et des Bogomiles.
Mais ses rêves d'enfant ne sont pas morts, loin de là. Il possède enfin la liberté qu'il désirait, pouvant dès lors se lancer dans les batailles et conquêtes. Très rapidement, il envahit les terres de la Serbie, des Magyars et oblige l'empire byzantin à reconnaitre son indépendance. Et si quelques tentatives d'alliance seront projetés entre les deux États, permettant d'attaquer avec davantage de force les Arabes, cela ne permet pas de garantir la paix.
Peu à peu, alors que l'empire était promu à un bel avenir, son déclin s'annonce. Quatre siècles après sa fondation, il fait face à des oppositions qu'il ne peut réprimer. Ainsi les incursions magyars, les révoltes serbes, l'hérésie bogomile et l'invasion russe ont raison de l'empire, qui retourne en 972 sous la coupe de l'Empire byzantin. Pour un bref temps, il se relève avant de définitivement retourner au stade de province byzantine en 1014, obéissant aux ordres de l'empereur Basile II, dit le Bulgaroctone. Le tueur de Bulgares. Il perd le nord de son empire au profil de la Hongrie et des Coumans.
Malgré tout, ce court instant de gloire lui valut d'être perçu comme le " Sauveur de l'Europe ", titre qui lui tient réellement à coeur. Une lueur qui lui permit de supporter le retour au joug byzantin.

« Écoute ma voix … Ma religion. Ecoute la, écoute là, viens, tu verras, tu ne verras pas ? N'écoute pas, écoute bien, tu vois, tu verras, peut-être bien, tu verras ? »

Comment savoir qui a rasons quand tout le monde parle avec conviction ? Hérésie bogomile, manichéiste, paulicianniste ! Ils envahissent sa tête sans qu'il n'arrive à les chasser. La foi orthodoxe s'ébranle. Il tente de réprimer les courants hérétiques. On appelle à la croisade, contre les musulmans, mais aussi contre les bogomiles.

« Libre, libre, je veux être libre ! »

1187, fondation du deuxième royaume bulgare. Bulgares et Valaques gagnent contre l'empire byzantin, une révolte victorieuse. C'est alors que, reconnu par le pape, il accepte de momentanément briser les liens avec l'Église orthodoxe. Après une courte histoire mouvementée qui résultat sur le détrônement et l'aveuglement d'un de ses rois, une nouvelle descente se fait pressante. Les principautés se forment et l'État bulgare se fractionne.
Il tente maintes fois de recoller les morceaux, mais en vain. Reconstruire un État bulgare s'annonce difficile, voire impossible. Les échecs s'enchainent et son rêve de liberté est réduit à néant par l'invasion ottomane.

« Je te hais, je te hais, je te hais, je te hais, je te hais … »

Considérée comme la période la plus sombre de l'histoire bulgare, l'occupation ottomane se révèle douloureuse. Après un déclin long dont on ne voyait plus la fin, le voilà sous un nouveau joug, plus dur que celui de l'empire byzantin qu'il vint à regretter. Ne jamais dire qu'on ne connaitra pas pire et qu'il s'agisse là de la plus horrible des choses. C'est ce qu'il en tira.
Il baissa tout simplement les bras. Il perdit son nom et sa capitale, devenant, avec d'autres la Roumélie. Régime strict, on y veuille soigneusement, à cause, principalement, de son emplacement stratégique.
Cependant, il y a une chose qu'il refusa d'abandonner et ce fut sa foi. Seul appui face à l'oppression. C'est ainsi que, petit à petit, son identité se reforma. Pièce par pièce. Religion unique, culture unique. Et il reprit le goût de l'indépendance, de la liberté. C'est dans les monastères, dans les montagnes, que se forma la résistance. Et là … Boum.
1876. La révolte contre l'empire ottoman. elle est rapidement éteinte. Mais ce sera elle qui mènera à l'indépendance du pays. La violence fera vibrer l'Europe, voire même les Etats-Unis, à ce que les rumeurs disent … 1877-1878. Ce sont les Russes et les Roumains qui se battent contre les Turcs, qui débouche sur le traité de San Stefano. La Bulgarie est libéré. Et si le premier traité lui garantit un territoire étendu comprenant une partie de la Macédoine, le congrès de Berlin (juillet 1878) lui en retire une partie, dans l'optique de maintenir l'ordre dans la région.

« Mais tu vas me lâcher, oui … ?! »

Cependant, il n'est pas encore totalement libre. Devenu un royaume autonome, il reste relié à l'empire ottoman. Ainsi tente-t-il, par divers accords, de récupérer l'intégralité de son territoire auprès du turc. Ce qui, visiblement, n'a pas semblé plaire au serbe qui lui déclare alors la guerre. Bulgarie gagne la guerre et envahit la Serbie, n'acceptant de se retirer que sous la menace d'une intervention militaire de l'Empire austro-hongrois (Non, mais je vous jure, on peut pas faire ses petites expansions tranquille ici !).
Cette guerre permit néanmoins de redonner une grande confiance en lui-même à Bulgarie qui, dès lors, cesse de douter et s'affiche fièrement, regardant de haut ses voisins.

« Les guerres ? Même pas peur, essaie pour voir … »

Finalement, il passa de principauté à Royaume, lorsqu'il put récupérer l'intégralité de ses terres et de sa liberté. Il ne lui fallut pas longtemps avant de s'allier avec la Serbie, la Grèce et le Monténégro afin de se retourner totalement contre l'Empire Ottoman. Moins d'un an de guerre, qui les rendit victorieux. Heureux d'avoir pu se venger. Et ce fut la première guerre balkaniques.
Cependant, cela ne lui suffisait pas. Il n'appréciait pas le partage des terres récupérés, se retournant alors rapidement contre ses alliés. Et si Bulgarie n'avait pas trop de mal à affronter Serbie et Grèce, ce fut la Roumanie qui coupa court à ses victoires. Afin de protéger Sofia, Bulgarie demanda l'armistice. Ce fut la deuxième guerre balkanique, qui provoqua l'arrêt de l'alliance russo-bulgare.
Il enchaina directement la première guerre mondiale. Profitant de l'agitation, il déclara la guerre à la Serbie, dans l'optique de récupérer les terres perdues suite à la deuxième guerre balkanique. Mais cela se retourna contre lui. Il n'a pas d'autres choix que de demander l'armistice, se retrouvant donc dans le camp des vaincus. On lui interdit alors l'autorisation de posséder une aviation.
Les dettes s'accumulent, et la Bulgarie tente de trouver une sortie de secours. C'est alors une crise politique interne, violente. En profitant d'une certaine manière, on réinstalle une Armée de l'Air de manière officieuse, reprenant les techniques de l'Allemagne à ce sujet.
Il faudra attendre 1941 avant que la Bulgarie s'allie aux forces de l'Axe. Et s'il accepte que les troupes allemandes traversent son pays, il refuse de participer à l'invasion de l'URSS, conservant alors les maigres liens avec le régime soviétique. Finalement envahi par les Alliés en 1944 - l'armée bulgare eut pour ordre de n'opposer aucune résistance, afin d'attendre la neutralité désirée au début de la guerre -, Bulgarie finit par changer de camp.

« Plus jamais, c'est que des emmerdes… Rangeons-nous calmement sous l'étendards rouge. »

Fin de la guerre, fin du Royaume de Bulgarie. Début de la République populaire de Bulgarie, début du communisme. Après une vague tentative de rapprochement avec la Yougoslavie, Bulgarie laisse tomber l'idée et se tourne vers une nouvelle grandement plus avantageuse : celle de jouer le bon élève docile. Il a même essayé de devenir membre de l'URSS, mais il s'est fait directement jeter. Russie devait avoir confiance, car aucune troupe soviétique ne posa ses pieds sur le sol bulgare. Bulgarie obéissait. Sagement et avec le sourire.
On lui boucha les oreilles. Les révoltes de Pologne, Tchécoslovaquie et Hongrie ne furent que de faibles échos auquel il ne prêta nullement attention. Il n'ouvrit les yeux que très tardivement, cinq ans avant la chute totale. À partie de 1989, il suit l'exemple des démocraties populaires voisines.

« … Je crois que je vais me contenter d'une soirée yaourt-télé-rakiya. »

Il lui fallut plus de temps qu'aux autres, avant de réussir à s'intégrer au monde démocratique, à cause de son instabilité politique et sociale. Mais aujourd'hui, malgré encore quelques difficultés, il n'est pas en marge. Entrée à l'OTAN en 2004, à l'UE en 2007 …. Quoique le dernier soucis en date, la corruption, se révèle être un vrai casse-tête …

… Un petit yaourt pour digérer ?


Toi, moi, dans la salle de reunion, maintenant !

Venir ou ne pas venir ? Telle est la question. Assis sur un vieux banc, yaourt en main, Bulgarie pesait le pour et le contre. D'une part, il s'agissait d'une réunion sur un sujet frappant le monde actuel, donc, d'une importance capitale. Et puis, c'est un parfait moyen de faire valoir sa parole, ses idées. Il pourrait, sans trop de difficultés, s'avancer vers la scène…. Internationale ! Enfin… Le premier soucis, il est là. Les personnes présentes, ce sont des locaux, de gentils slaves tout orthodoxes comme il faut (ou presque, je te zut Pologne, je te zut). Donc, niveau international, il y a mieux … ! Toutes les pensées des locaux, ça se résume à la même chose ! « Ta monnaie, elle est destinée à disparaitre, viens plutôt prendre la mienne et devenir une de mes provinces ! ». Avec l'option kolkolkol, boing-boing, totalement-carrément-genre-quoi et … Et l'autre, mode tapisserie. Alors, placer une réplique, ça ne sera pas facile…
Non, mais quand même, l'importance de la monnaie, c'est quand même… Il faut en débattre ! Lui-même étant confronté au choix de « dois-je garder le lev ou choisir l'euro ? », il savait à quel point ce n'était pas un choix facile à faire. Quoique, il n'y avait pas de connaisseur à cette fichue réunion, Il a beau être catholique, l'autre poneysque, il a pas d'euro dans son porte-monnaie. Et puis, il y en a deux qui ne font même pas partie de l'Union Européenne … !
Mais quand même, ça lui permettrait d'en profiter… Pour renforcer les liens diplomatiques… Non ? C'est que, Russie par exemple, il aimerait bien rediscuter des gaz avec lui. Les derniers chiffres, côté dépendance, ça lui est resté en travers de la gorge… Mais en même temps, c'est vrai qu'il en a besoin, de ce gaz. Alors, peut-être qu'on peut éviter ce sujet pour le moment… D'autant plus qu'aux dernières nouvelles, c'est le soucis numéro un de l'ukrainienne, et que ce ne serait vraiment pas galant de remettre la gaz sur la table avec elle dans la pièce. Alors, peut-être, juste causer d'éventuels accords… ? Non, il avait mieux à faire. Et puis, l'importation de poneys et de balais, ça le tentait moyen. Sérieux.
Alors… Peut-être sortir son nez de chez lui ? Bof. En plus, on est dimanche quoi. Qui sort le dimanche ? Comment peut-on sortir le DIMANCHE ?!

… Le bulgare plia la lettre avec soin, appuyant les rebords. Puis, il la déchira en petits morceaux, transformant le pli officiel en un fine neige de papier. C'est joli à voir quand même. Et puis, tant pis pour cette réunion. Ce n'était pas vraiment attirant, la perspective de s'y trainer l'enchantait guère. Et plutôt que d'aller revêtir un costume et de mourir de chaud, il resta en tenue décontractée, les pieds à l'air et le regard dans le décor.
Plutôt qu'une réunion, une après-midi détendue, yaourt en main, c'est quand même mieux. De toute façon, les gens ne valent pas assez pour qu'il se déplace pour eux, tsé… ~!






Derriere lui, rien qu'une stupide jeune geek
Avatar
Grand frère
Police
Autres
Code 1




Code 2
Bulgarie
Non.
#8fb59d






Note ; vu que j'ai changé la mise en page... Je me suis permis de changer les "codes" de place. Et d'annexer le aime / aime pas dans le caractère : D


Dernière édition par Bulgarie le Dim 4 Sep - 15:06, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Prusse
THE AWESOME!!
avatar


MessageSujet: Re: Si ça marche pas, frappe avec le bâton. Ca ira vite mieux. { Bulgarie }   Jeu 1 Sep - 7:48

Wilkommen !!! ( Whouaa jolie fiche '^' !!!! Bravo pour le codage ! )

Bonne chance pour la suite /o/

_________________
Ich bin Preußen, die Armee die ein Imperium erbaute,
Ich bin der Sohn des Krieges, der Dämon einer Zeit.

Ich bin der Gott des Krieges und des Schwertes.

Avatar by Kugel ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Imprecations.skyrock.com
Angleterre
J'vous laisse faire ce que vous voulez 8D
avatar


MessageSujet: Re: Si ça marche pas, frappe avec le bâton. Ca ira vite mieux. { Bulgarie }   Jeu 1 Sep - 9:30

Bienvenue \o/ La fiche est classe en effet j'aime beaucoup !
Bon courage pour la suite !

_________________
United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland Avatar : By Kugelmugel
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Si ça marche pas, frappe avec le bâton. Ca ira vite mieux. { Bulgarie }   Jeu 1 Sep - 9:48

Merci, mes braves, c'est toujours un plaisir d'être apprécié pour son travail. <3
*et sur ce, y retourne, à son travail*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Si ça marche pas, frappe avec le bâton. Ca ira vite mieux. { Bulgarie }   Jeu 1 Sep - 11:13

HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAaaaa. ♥

(franchement, mes commentaires sont super constructifs, non ?)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Si ça marche pas, frappe avec le bâton. Ca ira vite mieux. { Bulgarie }   Jeu 1 Sep - 13:59

Elle est vraiment très jolie ta fiche^^, vraiment hâte de voir la suite >w<


Elenwë
Revenir en haut Aller en bas
Grèce
Admin aux chats ~ Zzz...
avatar


MessageSujet: Re: Si ça marche pas, frappe avec le bâton. Ca ira vite mieux. { Bulgarie }   Jeu 1 Sep - 17:32

Ouaw la fiche, quoi Oo j'ai hâte de voir la suite à celle-là *_* bon courage pour la finir

_________________
"Si tu as de la chance, traverse. Si tu as de la destinée, avance." Proverbe grec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Si ça marche pas, frappe avec le bâton. Ca ira vite mieux. { Bulgarie }   Jeu 1 Sep - 19:41

Trop trop trop belle la fiche <3 Bon courage pour la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Fonda




MessageSujet: Re: Si ça marche pas, frappe avec le bâton. Ca ira vite mieux. { Bulgarie }   Ven 2 Sep - 9:22

Très belle fiche, les deux codes sont mis, c'bon pour moi.

En tout cas je te souhaite la bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuue *frappe le bulgare à coups de tuyau de fort plaisante humeur 8DDDDD*

_________________
&lt;img src=&quot;http://i20.servimg.com/u/f20/12/90/57/81/0066-110.png&quot;&gt;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bokuhetalia.tonempire.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Si ça marche pas, frappe avec le bâton. Ca ira vite mieux. { Bulgarie }   Ven 2 Sep - 10:56

Bienvenue mais je te préviens, avise toi de frapper mon fils adoré avec ton bâton et je te met mon pieds au fesses tellement fort que tu voleras vers d'autres cieux sans savoir comment tu peux voler!

*va ensuite caliner fiston*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Si ça marche pas, frappe avec le bâton. Ca ira vite mieux. { Bulgarie }   Ven 2 Sep - 11:16

Merci, merci, fufufu <3
*se prend un coup de tuyau et tend la papatte*

Grèce A. > Maaaiiiis, Grèce, c'est un pote d'emmerde, j'vais pas l'frapper, j'ai besoin de lui <3
Revenir en haut Aller en bas
Grèce
Admin aux chats ~ Zzz...
avatar


MessageSujet: Re: Si ça marche pas, frappe avec le bâton. Ca ira vite mieux. { Bulgarie }   Ven 2 Sep - 11:31

*câline maman* ouais, Bulgarie c'est mon copain =D *hug Bulgarie aussi*

_________________
"Si tu as de la chance, traverse. Si tu as de la destinée, avance." Proverbe grec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Si ça marche pas, frappe avec le bâton. Ca ira vite mieux. { Bulgarie }   Dim 4 Sep - 15:07

Finish.
Revenir en haut Aller en bas
Grèce
Admin aux chats ~ Zzz...
avatar


MessageSujet: Re: Si ça marche pas, frappe avec le bâton. Ca ira vite mieux. { Bulgarie }   Dim 4 Sep - 17:03

Je te valide, canarticho!!! super ta fiche !!

_________________
"Si tu as de la chance, traverse. Si tu as de la destinée, avance." Proverbe grec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Si ça marche pas, frappe avec le bâton. Ca ira vite mieux. { Bulgarie }   Dim 4 Sep - 17:49

Owiiii, canartichooo <3.
Merci <3.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Si ça marche pas, frappe avec le bâton. Ca ira vite mieux. { Bulgarie }   

Revenir en haut Aller en bas
 

Si ça marche pas, frappe avec le bâton. Ca ira vite mieux. { Bulgarie }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku Hetalia :: Avant RP :: Présentations :: Présentations acceptées-