Nous sommes le monde.
 

Partagez | 
 

 Une place dans mon coeur, pour chacun d'entre vous ... [Ukraine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Une place dans mon coeur, pour chacun d'entre vous ... [Ukraine]   Dim 2 Jan - 21:42

Et j'arrive! Fais place, Invité! Où ma poitrine n'entrera jamais...

L'Histoire est une suite de mensonges sur lesquels on est d'accord. [Napoléon Bonaparte]


"Il y a des moi plus moi que d'autres."
Paul Valéry

Ils sont innombrables ceux qui me ressemblent, et moi, cependant, je demeure unique.
Vasyl Symonenko

    ♠♥ NOM HUMAIN: Yekaterina Chernenko
    ♠♥ NATION REPRESENTEE: Ukraine
    ♠♥ SEXE: Féminin, chose qui n'a jamais été remis en doute...
    ♠♥ FAMILLE: Ivan et Natalia, mon unique famille, dont je suis la sœur ainée. Quant aux autres …
    ♠♥ LIEU D'HABITATION: Frozen Hell
    ♠♥ RANG PERSONNALISE: … Gnih, plus tard : D




♠♥ CARACTERE:
La première chose que l'on a tendance à dire de la jeune femme est qu'elle est une sacrée pleurnicharde. C'est un fait. De nature très sensible, tout semble la toucher. Son cœur fragile est souvent bouleversé par ce qu'elle voit, par ce qu'on lui dit. Elle a fréquemment les larmes aux yeux, retient mal ses pensées. L'expressive demoiselle font souvent en sanglots, la rabaissant aux yeux de tous, au rang d'une gamine incompétente. Mais Yekaterina est bien plus que ça. Son cœur sensible n'est pas qu'un défaut, c'est d'abord une qualité. Touchée par les autres et par leurs malheurs, elle s'applique toujours pour essayer de leurs venir en aide. Inconsciemment, elle se veut la seule malheureuse, pour que les autres soient heureux. Elle s'attache aisément aux autres, et quand bien même elle ne les connait pas, elle essaie de les couver ! Bien entendu, personne ne pourra recevoir un traitement aussi spécial que celui d'Ivan et Natalia, pour qui elle se voue toute entière, étant plus qu'une sœur : elle est aussi une mère.
Par réflexe, la jeune femme s'efface. Bien que sa poitrine soit une chose dure à cacher, elle essaie de ne pas importuner autrui. Respectueuse, elle se montre également très polie, s'appliquant à ne froisser personne. Yekaterina est modeste et pas du tout narcissique ! Elle ne se vante pas de ses quelques qualités – elle a même du mal à les remarquer – et ne souhaite pas la première place. Non, tout ce qui l'intéresse est le bonheur de sa famille, la joie de ses amis, rien de plus. Le reste du temps, elle se met dans l'ombre en souriant.
Mais l'Ukrainienne a un joli défaut : elle est maladroite. Elle se met souvent dans le pétrin pour pas grand chose. Généralement, c'est son côté naïve et trop maternelle qui lui joue des tours. On peut la tromper sans qu'elle ne le remarque. Elle est bien trop gentille pour vous soupçonner … Dans ce sens, elle fait confiance. Mais si jamais vous êtes contre Vania ou Natacha … Vous passerez immédiatement dans la liste noire. Elle n'ose pas s'attaquer aux autres... Mais dans la nécessité absolue, un coup de fourche entre deux larmichettes ne fait de mal à … Ah si.
La jeune femme n'aime pas la violence. Et ceci a une réelle place dans son caractère. Elle évite au maximum le contact physique pouvant blesser l'autre – et n'allez pas dire que vous souffrez lorsqu'elle vous étouffe dans sa poitrine ses bras -. Elle refuse de croire que son frère ou sa sœur soit violent. Pour elle, il s'agit de tout autre chose... Quoi ? On ne sait pas réellement, elle fuit ces questions, refusant de croire qu'ils puissent avoir un quelconque côté dangereux.
Oh et ce n'est pas la seule chose qu'elle fuit. Elle prend ses jambes à son cou lorsqu'Ivan lui parle … De ses factures de gaz par exemple. Sans un mot par rapport à ce sujet, elle bredouille une fausse excuse et disparaît... Elle a fait de même tant de fois, lorsque son boss lui suppliait de l'ignorer ! Dur, mais elle s'appliquait.
En pleurant.


♠♥ PHYSIQUE:
C'est une femme. Une Femme avec un grand F. Comme la taille de son bonnet.
Non, plus sérieusement. Yekaterina est une très belle femme, aux formes voluptueuses. De taille moyenne – 1m 69 – elle est plutôt élancée, pourvue d'une modeste immense poitrine développée. Malheureusement à tout bonheur, un malheur. La jeune femme en souffre dans le sens propre du terme : douleur au dos notamment. Elle s'assied rapidement, incapable de tenir bien longtemps debout sans finir par se tenir les hanches. Fragile fleur...
En dehors de ses mensurations, la jeune femme possède un visage rond, ébloui par de sincères sourires. Des cheveux courts, blonds comme le blé de ses terres, entourent son visage en lui donnant une allure plus enfantine encore. Elle y passe un serre-être bleu, parfois d'une autre couleur, ainsi que des barrettes tout à fait simples. Autant dire qu'elle n'a pas une coiffure des plus élaborés, bien que féminine.
En dessous de sa frange dispersée, deux grands yeux bleus, tirant sur le turquoise, brillent par des larmes oh si nombreuses. Nous aurons vite fait le tour, un petit nez, des lèvres fines qui s'étirent quoique marquées, des joues d'enfants, des mains délicates... Oui, elle respire la candeur. Une gamine dans un corps de femme mûre, oscillant parfaitement entre les deux.
Quant à ce qui la mettrait en valeur, il n'y a rien. Rien ne vient se poser sur sa peau pour ajouter des couleurs ou pousser sur le devant de la scène ses yeux. Au sens propre, sa peau est pure. De même, ses tenues sont assez standardisées. Elle porte une chemise aux manches légèrement bouffantes, d'un blanc ordinaire, et une salopette tout aussi bouffante, aussi bleue que le ciel vous dira-t-elle. Des bottines, un ruban, et le tour est joué, voici la tenue de tous les jours de la jolie Yekaterina !
Bien entendu, elle possède son uniforme militaire, qu'elle a rangé avec soin dans une armoire. De même, elle a gardé chacune de ses tenues dans le temps, soigneusement pliées, qu'elle ne ressort jamais de peur de les abimer...

♠♥ HISTOIRE:
Les origines exactes de la jeune femme sont plutôt floues, même pour elle. Quel peuple à mener à sa naissance ? Ils furent tant à passer sur ses terres, venus de toutes parts. Mais pour sûr, ce furent les Varègues qui eurent la chance d'être vu comme « ses ancêtres », car ce fut avec eux, qu'elle amena son pays au rang de plus étendu d'Europe. Du moins … À cette époque.

Si elle a vécu avant, elle en garde des souvenirs enneigés par le temps et l'appréhension de ses gens. Pour sûr, le jour où elle trouva Russie fut spécial, mais quant à le dater … C'est une autre histoire.

Il y avait tant de neige, que le voir releva du miracle. Peut-être fut-elle passé près de lui d'autres jours sans s'en apercevoir. Visiblement, elle préfère ne pas y songer. À peine l'eut-elle trouvé, qu'elle se proclama sa sœur. Peut-être son sourire candide, sa manière de l'appeler « Grande Sœur » ou ses vêtements disloqués l'aidèrent à faire ce choix. Sans aucun doute même. Mais officiellement, il n'eut rien qui la poussa à cela.
Peut-être il y avait-il quelque chose avant. Elle n'aurai su le dire vraiment. Certainement était-ce si vide, tant dénué de sens, qu'elle avait fini par l'oublier. Quelque soit la raison de cette absence de souvenir, elle s'en portait bien. Tournée vers le petit Russie, Ukraine ne voyait plus le reste. S'occuper de lui lui prenait une grande partie de son temps, mais elle ne s'en plaignait pas : cela lui allait comme cela, elle était heureuse. Il semblerait que Russie le fut aussi. C'est ce qu'elle conclut rapidement, en le voyant porter l'écharpe qu'elle avait fait pour lui. Et cela a le don de la faire sourire, chaque fois que son regard croise le vêtement. Les petits bonheurs simples …

Des peuples nomades, il y en eut. Une part prenait son frère, une autre elle. Réunis sous un même étendard, et pourtant si loin. Elle avait le regard perdu à l'horizon, dans l'espoir de voir venir d'autres gens, le petit Russie sur la selle. Cela n'arriva jamais. Elle attendit en vain.
Qui furent-ils, ses hommes qui avaient ses terres mais point son attention ? Des Cimmériens, des Scythes, des Sarmates, des Goths, d'autres certainement … Un après l'autre, selon qui venait. Aucun ne la marqua. Pas même les Khazars, bien qu'ils eurent créé sa future capitale. Non. Même eux, elle les renia, en rattachant un tout autre peuple à la création de Kiev. Ce fut de longs siècles d'attente, toujours le regard perdu à l'horizon. Attendait-elle vraiment ? Elle avait l'espoir de le revoir. Et pas même le temps ne semblait entamer cet espoir, qui resta aussi fort dans ses débuts qu'en ses fins.

Elle n'avait pas l'intention de changer. Ce fut les Varègues qui animèrent en elle, le désir de grandir et d'aller trouver Russie, au lieu d'attendre son retour – qui sait où il était à ce moment -. Elle commença à s'attacher à ces vikings venus de Suède et de Danemark, et ce fut grâce à eux, qu'elle trouva cet autre enfant. Il n'avait rien de Russie, puisqu'il fut 'Elle'. Biélorussie, Natalia ou la Russe blanche. Ukraine s'attacha également à elle, malgré son caractère tout autre. Pour sûr, Biélorussie la changeait de Russie. Quand Ukraine offrit une écharpe à son frère, elle coiffa sa sœur.
Ce fut un nouvel élan. Retrouver Russie et le ramener ne fut pas si difficile. Les Rus' lui avait donné un but tout autre, Biélorussie un nouvel espoir et par le retour de Russie, un État.
La petite famille slave formèrent à eux trois, la Rus' de Kiev.

Elle était belle, l'époque où elle régnait. Elle était le plus grand État d'Europe. Ukraine se plaisait ainsi. Elle avait grandi pour surmonter la crise. Elle avait réussi.
Seulement … Seulement, c'était trop beau. Trop facile.

988. Un homme vint au pays, et convertit son peuple. Elle se plia aux règles du catholicisme sans rechigner, voyant là une nouvelle activité et peut-être une réponse quant à son existence ici. Ce ne fut pas le début de la fin. Juste des anecdotes avant sa descente. Elle écouta patiemment ce que ses supérieurs lui disaient, elle était très sage. Elle éduqua comme elle le put, Russie et Biélorussie. Un temps de paix pour elle et sa petite famille slave …
Jusqu'à ce que ses terres se fragmentèrent. D'autres slaves. Aucuns ne lui plut sur le coup. Ils étaient différents, ils étaient... Trop. C'est ça. Trop. Kiev eut à subir les guerres entre les différentes principautés formées. La ville fut saccagée. Un premier choc pour la jeune femme, qui la blessa tant qu'elle ne vit pas Russie partir. Elle s'en veut aujourd'hui, pour sûr. Ukraine ne savait sur qui rejeter la faute. Elle ou les autres slaves ?
Elle ne vécut pas bien longtemps en compagnie de Mongolie, qui avait alors investi le territoire. Rapidement, elle fuit. C'est presque avec enthousiasme qu'elle se soumit à Lituanie et Pologne. Être sous leur couronne était bien plus supportable que sous celle de l'autre.

« M'en veux-tu ? »

Ukraine s'écarta de Pologne. Celui-ci semblait être des plus proches d'elle, certainement parce que le Lituanien avait les yeux rivés sur sa jeune sœur. Ce sont des choses qu'une femme remarque. Mais quoiqu'il en soit, elle préférait la quiétude des plaines. C'est au nom de cette tranquillité, qu'elle se retrouva à combattre pour Pologne, notamment contre les Tatars et les Ottomans.
Elle était séparée des siens et avait dans le cœur la nostalgie de la Ruthénie. Puis, une idée lui vint. Les Cosaques se faisant importants, elle fuit avec eux. Ce fut sa première révolte, qui achemina à la création d'un État indépendant. Malheureusement, elle était encore faible militairement parlant – du moins, elle était loin de ce qu'elle fut autrefois - et possédait de grandes richesses (voyez, une demoiselle qui avait alors des formes bien généreuses ...). Elle attira les intéressés et fut rattrapée, un siècle après son escapade, par Pologne et Russie. Elle passa dès lors une moitié de son temps chez Pologne et l'autre chez Russie.
Heureuse, elle était, de retrouver son frère. Mais elle avait gouté à la liberté et elle sentait encore ce goût. Étrangement … Il lui plu.

Russie supprima sa dernière chance d'indépendance, vers le 18ème. Bye bye, les Cosaques, bye bye, le Hetmanat*. Ukraine n'en voulut pas à Russie, elle finit par se dire qu'il avait simplement peur qu'elle s'en aille. Elle s'approcha plus souvent de lui dès lors et essaya de se faire plus présente. Après tout … Il devait lui en vouloir …
Plus tard, la Pologne fut divisée. On découpa même le territoire ukrainien qui fut sous l'emprise du Polonais. Elle put passer plus de temps avec Russie … Mais allait chez l'Autrichien et la Hongroise le reste du temps. Peu souvent, mais tout de même. Elle ne se lia pas tant d'amitié qu'on put le croire. Mais il était plaisant d'être, parfois, avec eux.
Mais encore une fois, la liberté l'attira. Elle commença par parler l'Ukrainien en toute circonstance, à un tel point qu'elle s'adressa même ainsi à Russie et Biélorussie. L'identité de son pays se fit plus fort, elle se vit rapidement comme différent de son frère et de sa sœur. Certainement cela énerva Russie, car il en interdit l'usage dans les écoles, journaux et littérature.

Il ne fallut pas plus à Ukraine pour fuir. Mais il fallait le bon moment. Quitter Russie lui brisait le cœur, elle ne désirait pas laisser ainsi sa famille, mais elle savait que pour la survie de sa nation et de sa propre identité, il fallait qu'elle parte. Elle attendit le bon moment … Qui n'aurait pas pu être meilleur que la Révolution d'octobre. En 1917, elle quitta la maison du russe et deux mois plus tard, se déclara indépendante. Elle demanda l'appui de l'Allemagne pour se débarrasser de l'Armée Rouge qui se trouvait sur ses terres. Malheureusement, le pays germanique perdant la der des der, Ukraine fut fragilisée, et rapidement remis sous le contrôle de l'Armée Rouge.

« Je suis … Désolée. »

Encore une fois, elle s'excusa de sa fuite et se rangea dans les rangs. Elle exécuta par la suite tous les ordres qu'on lui donna, et se sachant importante, fit de son mieux. On la réprima encore pour son ukrainien. Elle devait parler russe. Elle s'appliqua à ne plus dire un mot d'ukrainien.
Et bien qu'elle fut sage, pensa-t-elle, bien qu'elle travailla et se révéla des terres les plus fertiles, la famine la frappa à plusieurs reprises. Elle accusa silencieusement le supérieur de son frère, mais jamais n'osa élever la voix. Aujourd'hui, elle nomme cette période 'Holodomor', mais en dehors de cela, elle en parle peu, voire jamais.
Elle eut à souffrir, pour sûr. Chaque fois qu'elle laissait un mot ukrainien franchir ses lèvres, chaque fois qu'elle osait parler d'elle comme un pays non russe, chaque fois qu'elle sous-entendait qu'elle était libre … Elle aurait bien embrassé Allemagne lorsqu'il l'arracha à Russie. Mais ce n'était pas correct, ainsi se contenta-t-elle de le remercier.
Cadeau empoisonné.
Elle faillit sauter sur Russie et l'étrangler dans ses bras tant elle fut heureuse de le revoir en 1944. Elle fut remercié pour avoir lutté en ces temps durs et fit partie des membres fondateurs de l'ONU après la guerre, se voulant utile. La suite fut plus douce. Plus calme. Après l'agitation, elle retrouva Russie et Biélorussie.

« Vous ne m'en voulez plus … ? »

Elle tenta d'être un appui psychologique pour son frère, qui menait alors de grandes batailles. Elle le quitta bien plus tard, doucement. Il lui fallut deux ans pour cela. Une semaine après, et l'URSS s'effondra.
Les beaux jours, dans les champs de blés et sous le soleil bleu.

« Mais je suis près de vous. »


Spoiler:
 

♠♥ TEST RP:
Journée d'hiver.
Ukraine regardait par la fenêtre, les flocons doux de la saison. Un sourire discret marquait son visage pâle. Le premier jour de l'an 2011.
Son téléphone sonna. Un préposé répondit pour la jeune femme, qui traversait la maison. Il s'agissait de l'Autrichien qui requérait sa présence pour un Conseil. Il était visiblement préférable qu'elle soit là autour de la table, afin d'apporter une certaine personnalité qu'elle seule est capable d'amener. Une telle formulation tout aussitôt qu'elle l'eut entendu la charma et fit tel qu'elle accepta de suite. Et après tout, il y avait Vanya.

Elle fut accueilli rapidement, par de polis sourires et de chaleureuses paroles. Du moins, elle le prit ainsi. On la guida jusqu'à la salle, lui donnant l'occasion d'admirer le papier peint du couloir – qui donnait une certaine prestance au lieu, mais n'allons pas débattre la dessus -.

« … HERO !! »

Les cris étouffés – dont celui-ci semblait couvrir les autres – lui parvenaient à travers la porte. Oh, ils doivent beaucoup s'amuser, se dit-elle en souriant. Prête à entrer, elle remonta le haut de sa robe que sa poitrine et la marche avait tendance à transformer en un décolleté … Très plongeant.
Elle ouvrit la porte, pile à l'heure. En espérant n'avoir inquiété person.....

« Attention ! »

SLAM.
Elle ne bougea pas. L'éclair qui lui passa à côté, de près, l'avait si fortement surprise qu'elle n'osa bouger. Un instant avant de voir le danois s'approcher avec un sourire narquois, tendant la main vers elle … Pour décrocher le hache de la porte.

« Fais attention, les haches, ça coupe ! »

Elle sursauta et le fixa avec les larmes aux yeux.
« Je suis désolééééée ! Je ferai plus attention l-la prochaine foiiiis ! »

Ukraine n'osa bouger, attendant que Danemark recula d'un pas, en profitant pour se faufiler et aller directement à sa chaise, près de son frère, alors perdu dans ses pensées. Elle lui fit un sourire timide, sourire qu'il lui rendit tout aussitôt.

« Bien ! Maintenant que nous sommes tous là ! ... »

L'Américain frappa la table avec un dossier sur lequel résidait les mots 'Crise économique : les solutions'.

« Je vous propose un plan qui vous sortira de l'eau ! Finançons les centrales et –
- C'est pas écolo' ! Le coupa le nordique qui se redressa de sa chaise. Enfin, c'est ce qu'on m'a dit … Ca tue les poissons ! »


Oh, les pauvres poissons …

« Allons, un peu de calme...
- Mais si vous devenez tous russes …
- Un plan dirigé par une icône héroïque …
- Je vais m'énerver … !
- Passez la BIERE.
- Les poissons vont vraiment mourir ... ?
- Bien, je vais exprimer ma colère ! »


Le boucan s'installa sans plus attendre dans la salle, voix auxquelles s'ajouta le cliquetis d'un stylo sur la table – au rythme d'un air inconnu pour l'Ukrainienne – et de coups de chaises sur le sol. La jeune femme décida de ne pas intervenir et voyant l'Autrichien se désintéresser de la discussion – certainement lassé par les propositions de plan, d'union et de bière – elle se tourna vers son jeune frère. Il avait un sourire particulier, qu'elle traduisit immédiatement comme de la sincère joie d'être là – mais nous savons tous qu'il ne s'agit pas uniquement de cela -. Puis, il s'approcha d'elle pour lui demander plus bas :

« Ukraine, en parlant d'économie …
- … Oui ? »

Ne parle pas de ça, ne parle pas de ça, ne parle pas de ça …

« Et les factures de gaz ?
 - ...»


Bien. Fuite face au gaz, indiqué comme étant le 1723ème. Excuse du jour : Des œufs sur le feu. Objectifs : courir avec les larmes aux yeux et ayant l'air désolé dans un boucan digne d'un trampoline pour être sure d'être écouté.
Réussite de la mission. Quant à savoir si cela a convaincu la foule ….

♠♥ AIME:
Oh, elle aime beaucoup de choses ! Son frère Ivan, sa soeur Natalia entre autre, ils sont les personnes comptant le plus pour elle ! … Pardon, ce qu'elle aime en dehors d'eux ? Et bien... Elle aime le soleil de son pays, les jours d'été, la neige sur la campagne l'hiver... Les champs de blés d'Ukraine et le ciel bleu qui s'en détache. C'est son amour pour se paysage d'ailleurs, qui l'a conduit à créer ce drapeau qui est désormais le sien. Elle aime les sourires des autres, se sentir utile principalement... Oh, et elle est au comble du bonheur, chaque fois qu'elle voit son frère porter l'écharpe qu'elle a fait pour lui, il y a longtemps...

♠♥ N'AIME PAS:
Et là, bien moins de choses... Dans un premier temps, elle déteste se retrouver éloigner de son frère et de sa soeur. Je me répète ? Parce que la jeune femme jure bien plus par eux que par autrui. Les savoir loin d'elle l'obsède. De même, les savoir en danger la rend presque folle. Elle déteste au plus haut point cette situation, tant elle lui est déjà tombé sur les épaules ... En dehors de ça, il y a la violence, mais cela, je l'ai déjà dit. Elle redoute les famines, les hivers trop vigoureux et les étés trop chauds. Elle craint de voir sous ses yeux encore, des gens blessés qu'elle ne peut aider.


♠♥ AVATAR: Gniiiih... Genre, logique, Ukraine. /fuit/

♠♥ AVOIR UN GRAND FRERE?: [ ]OUI [x]NON {Enfin, je crois que j'y arriverai … Mise à part mon côté on ne peut plus timide... *blush*}
♠♥ TEINTE SOUHAITÉE: Aurore
Code:
#FFCB60

♠♥ ET AUTRES:
Genre, vous avez droit de me frapper pour ce pavé tout moche et tout <3. Donc, genre, j'sais qu'il y a des trucs qui vont pas ... Je changerai ce qui cloche au plus vite ;-;
Revenir en haut Aller en bas
Fonda




MessageSujet: Re: Une place dans mon coeur, pour chacun d'entre vous ... [Ukraine]   Lun 3 Jan - 17:47

Mhhhhh, passe relire le règlement un coup, il manque un petit quelque chose ~

Et bienvenue =)
(code couleur ajouté ~)

J'suis sûre que tu as choisi Ukraine pour que je ne puisse pas te frapper /sbaff/

_________________
&lt;img src=&quot;http://i20.servimg.com/u/f20/12/90/57/81/0066-110.png&quot;&gt;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bokuhetalia.tonempire.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une place dans mon coeur, pour chacun d'entre vous ... [Ukraine]   Lun 3 Jan - 17:58

Je me disais que j'avais oublié quelque chose ._. *aurait dû le faire tout de suite*.
Même pas, mais maintenant que tu le dis ... <3
Revenir en haut Aller en bas
Fonda




MessageSujet: Re: Une place dans mon coeur, pour chacun d'entre vous ... [Ukraine]   Lun 3 Jan - 18:00

ouais ouais ouais ♥

Bon, navrée mais tu vas devoir attendre le retour de Grèce pour être validée, donc... bah ce week-end. Tu vas pouvoir tenir grande soeur?

...Au pire, vois pour t'organiser dans tes factures de gaz, d'ici là =D

_________________
&lt;img src=&quot;http://i20.servimg.com/u/f20/12/90/57/81/0066-110.png&quot;&gt;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bokuhetalia.tonempire.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une place dans mon coeur, pour chacun d'entre vous ... [Ukraine]   Lun 3 Jan - 18:42

Il y a pas de soucis, hein, je m'attendais pas à être validée avant :3
Et puis, mes fact-quoi ? Hoho, que c'est fâcheux, je crois que ... J'ai oublié de ranger les courses ! /fuit/

Sisi, c'est vrai <3
Revenir en haut Aller en bas
Fonda




MessageSujet: Re: Une place dans mon coeur, pour chacun d'entre vous ... [Ukraine]   Lun 3 Jan - 20:38

Où tu vas comme ça, grande soeur? bizarre, tu cours jamais aussi vite que quand on te parle de factures

J'accepte alors *hug*

_________________
&lt;img src=&quot;http://i20.servimg.com/u/f20/12/90/57/81/0066-110.png&quot;&gt;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bokuhetalia.tonempire.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une place dans mon coeur, pour chacun d'entre vous ... [Ukraine]   Ven 7 Jan - 11:09

Bienvenue. =D
L'histoire avec les poissons dans le test RP m'a bien fait rire. xDD
Revenir en haut Aller en bas
Grèce
Admin aux chats ~ Zzz...
avatar


MessageSujet: Re: Une place dans mon coeur, pour chacun d'entre vous ... [Ukraine]   Ven 7 Jan - 17:31

Mais si on tue les poissons... On donnera quoi à manger aux chats...?
Bref, très belle fiche, je te valide de ce pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une place dans mon coeur, pour chacun d'entre vous ... [Ukraine]   Ven 7 Jan - 17:55

Merci :3
Bah oui, sans poisson, y a pas de chat, et sans chat, y a pas de Chinois, et sans Chinois, y a plus de sac, de chaussure... Mais genre, la fin du monde D:
/se prend une brique/
Revenir en haut Aller en bas
Grèce
Admin aux chats ~ Zzz...
avatar


MessageSujet: Re: Une place dans mon coeur, pour chacun d'entre vous ... [Ukraine]   Sam 19 Fév - 20:16

Toi, t'es un lippoutou

_________________
"Si tu as de la chance, traverse. Si tu as de la destinée, avance." Proverbe grec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une place dans mon coeur, pour chacun d'entre vous ... [Ukraine]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une place dans mon coeur, pour chacun d'entre vous ... [Ukraine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku Hetalia :: Corbeille Fiche-