Nous sommes le monde.
 

Partagez | 
 

 Ecrits splendides et monstrueux d'une âme des Limbes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Prusse
THE AWESOME!!
avatar


MessageSujet: Ecrits splendides et monstrueux d'une âme des Limbes.    Sam 30 Avr - 23:18

Ce carnassier d’espèces, j’en garde les visions mémorables, séraphiques. Je poursuivais un chemin au feu poussiéreux, jonché de fleurs défraîchies et ravagé par mon ardeur primitive et meurtrière. Mes actes effrénés n’étaient pas dénués de sens, du moins pour moi. Mais une telle créature, mourant dans la fleur de l’âge, ne devait perdurer au risque de faner douloureusement. Car le supplice des roses, c’est de ne pas être éternelles.

Je suivais les pas de la bête, mes offrandes charnelles dédiées à Méphistophélès lui-même. Quelles bacchanales merveilleuses, quels sangs écarlates m’étaient offerts, tandis qu’autour, des paysages évasifs prenaient feu. Pourtant, pourtant, ma gloire ne me laissa que quelques fleurs de sang en guise d’adieu, ma déchéance étant à la hauteur de dignes empereurs de la Rome Antique. Comment a-t-on pu m’infliger une telle affliction, alors que j’aurais dû tous les achever de mes propres mains ? Quelle trahison impardonnable ils commirent ! Mais ces splendides batailles surpassaient les affres de mes plaisir, les délices de mes envies, car jamais je ne pus le possédé tout entier. Je me jetais corps et âme dans cette passion couleur rouge sang, dans de luxuriants jardins au supplices sanglants. Comme j’aimais mes lèvres ruisselantes de rubis, comme j’aimais mes frénésies meurtrières. Combien de fois ai-je perdu mon regard dans les espaces limpides, noyé dans les cieux éternels, alors que l’immensité du jour se dissipait dans ses yeux infiniment bleus ? Combien de fois ai-je voulu vider l’océan ou encore réunir le ciel et la mer éternellement distants, en attendant qu’ils ne s’embrassent dans l’horizon lointain ? Je m’extasie encore en repensant aux champs de fleurs ensanglantées que cette beauté immola.


Que c’était beau. Que c’était mal.

Spoiler:
 

_________________
Ich bin Preußen, die Armee die ein Imperium erbaute,
Ich bin der Sohn des Krieges, der Dämon einer Zeit.

Ich bin der Gott des Krieges und des Schwertes.

Avatar by Kugel ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Imprecations.skyrock.com
Prusse
THE AWESOME!!
avatar


MessageSujet: Re: Ecrits splendides et monstrueux d'une âme des Limbes.    Ven 27 Jan - 22:27

J'ai tant de fois cru que mes chants soudoieraient le passeur, que mes mains inventeraient une mélodie digne d'Orphée, mais je n'ai ni le talent, ni l'orgueil d'impressionner les Dieux. J'avais pourtant espérée, que tu répondrais toi-même à mes complaintes, et ton silence me déchire. Tu me manques.
Mais aujourd'hui, mon piano est désaccordé et ma voix est brisée, car j'ai trop souvent tenté de te récupérer. Tu me manques. J'en ai les doigts qui saignent d'avoir trop joué et le coeur noyé de larmes. Tu me manques. J'en ai assez d'étouffer, de m'écraser sous mes sourires. Tu me manques.
J'en ai l'âme brûlée de remords.
J'en ai les lèvres gercées de regrets.

Chants pour un père

_________________
Ich bin Preußen, die Armee die ein Imperium erbaute,
Ich bin der Sohn des Krieges, der Dämon einer Zeit.

Ich bin der Gott des Krieges und des Schwertes.

Avatar by Kugel ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Imprecations.skyrock.com
 

Ecrits splendides et monstrueux d'une âme des Limbes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku Hetalia :: A chacun son histoire ~ :: Factums-