Nous sommes le monde.
 

Partagez | 
 

 Overnight and hangover ! [ Pv : Etats-Unis ♫ ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angleterre
J'vous laisse faire ce que vous voulez 8D
avatar


MessageSujet: Overnight and hangover ! [ Pv : Etats-Unis ♫ ]    Mar 1 Mar - 21:01

Que va t-il encore arriver aujourd'hui ? Les journées sont rarement banales avec une telle famille, et un tel caractère. Il y a tout juste hier, que Sealand est encore venu dans la maison du jeune homme. Ce petit frère tellement agité, et surtout insupportable, à crier et à courir partout, surtout que son égo est assez imposant ces derniers temps. Bien sûr du fait de son statut de " nation " enfin tout est relatif comme on dit hein ! Personne ne le qualifie vraiment d'un pays à part entière, et puis quel gamin ! Dans un sens, il n'y a pas que lui qui est complètement immature et qui est une nation, le parfait exemple est bien sûr Italie n'est-ce pas ? Complètement dépendant de l'allemand, et puis ses réactions sont... des plus énervantes ! Mais à la rigueur s’il n'y avait que quelques personnes qui mettaient en colère l'anglais ça pourrait aller, alors qu’en général tout le monde l'énerve. Très impulsif, oui il l'est, et surtout il est colérique voilà la principale raison !

Mais bon, là actuellement il est huit heures du matin, et Arthur vient tout juste de se réveiller, le silence complet dans sa chambre. Rien ni personne, aah quel bonheur ! Le jeune homme se laissa retomber sur son oreiller pour réfléchir un peu à sa journée. Aujourd'hui aucun conseil, tant mieux ! Car il faut bien avouer que c'est assez long et ennuyant, et puis en fonction des gens, les débats sont impossibles ! Puis aucune guerre à faire en ce moment, les temps sont bien calmes ! Aucun français en vue pour tenter de déclarer la guerre dans tous les domaines possibles et imaginables ! Mais bon il faut bien occuper cette journée, par une chose ou une autre ! Lire quelques livres d'occultes ? Hum non, Angleterre les a déjà tous lus un bon nombre de fois ! Après tout, il connait tout par cœur, mais cela l'intéresse toujours autant. Sinon pour bien profiter de cette journée qui s'annonce être bien calme, pourquoi ne pas faire un peu d'exercice ? Le blondinet n'est pas non plus tout frêle bien loin de là ! Mais en comparaison à l'américain... qui s'amuse à le narguer en passant devant lui tout en tirant une voiture, non vraiment quelle horrible défaite !! Mais il doit bien avouer qu'il a toujours été bien plus fort, pour une raison vraiment inconnue ...
L'anglais se leva rapidement, pour au final sortir de la chambre. Une belle journée qui s'annonce, ne mérite pas d'être gâchée ! Et puis un tel élan de joie est bien rare chez ce jeune homme donc autant en profiter ! Direction la cuisine, pour se servir un bon thé, une journée ne peut pas commencer sans un thé ! Mais un bruit assez strident retentit dans la demeure, qui brisa l'élan d'Arthur. Le téléphone... Non voilà, il avait juste oublié un seul truc, le seul objet qui risquait très fortement de lui casser la journée qu'il avait organisée !


Il se précipita d'un pas rapide vers l'appareil qui n'arrêtait pas de sonner, un long soupir s'échappa de sa bouche, avant de prendre l'objet. Quelle bonne surprise allait bien l'attendre ? Une voix très stridente sortit du combiné... Une voix pire que celle-là c'était vraiment impossible. Un long silence se mit en place avant que le blondinet ne se décide à prendre la parole.

« - Alfred, tu me veux quoi encore ?! On pouvait sentir dans sa voix son énervement.
De quoi ?! Mais je m'en fous moi que tu t'ennuies merde, ce sont tes affaires !! Plus la discussion montait, plus le ton de l'anglais se faisait désagréable. »

Un silence s'installa de nouveau, laissant l'américain parler à travers le téléphone. Un air renfrogné restait sur son visage, le temps qu'il l'écoute. Quelle stupide proposition allait-il encore lui faire ? De toute manière dès qu'il téléphone à quelqu'un c'est pour lui demander si il veut venir s'amuser avec lui.

« - Tu te fous de moi ?!! Tu voudrais que je vienne chez toi pour faire la fête ?! Tu déconnes !!! La maison était si calme, avant qu'il ne se mette à crier...
- Non il en est hors de question !! La raison est simple, j'ai pas envie d'aller voir un abruti comme toi !!»

La discussion se termina rapidement, sur un dernier mot vulgaire de la part de l'anglais. Alfred avait juste envie de l'inviter chez lui pour s'amuser un peu, et passer du temps. Non mais vraiment quelle connerie ! Mais bon, Arthur doit bien avouer, que dès que l'américain l'invite il ne refuse jamais, même si il ne dit jamais oui de but en blanc, question de principe. Ainsi sa soirée étant réservée, il ne faut pas oublier le thé du matin ! Le blondinet partit dans la cuisine pour enfin boire son thé habituel.

Ainsi la journée s'écoula assez rapidement, juste le temps de courir un peu dans un parc pas bien loin de chez lui, d'en profiter pour acheter un livre sur l'occulte. Une fois rentré, pouvoir enfin lire le dernier volume de « Malédictions, magie noire ? Facile ! ». Malheureusement l'heure étant déjà bien avancée, pour se rendre chez Alfred il n'aura pas l'occasion de pouvoir lire un peu. Non mais vraiment, l'empêcher de pouvoir lire, juste pour aller chez lui ! Quelle perte de temps !! Malgré ses pensées, l'anglais était entrain de se préparer pour sortir, contradictoire ? A peine !
Et le voilà prêt à se rendre chez Alfred, dans une tenue tout à fait classe, comme à son habitude. Une chemise blanche, avec une cravate noire accrochée. Avec par dessus un petit pull en coton couleur sable. Pour finir un pantalon en coton, avec un motif tartan de couleur assez foncé. Et voilà, un gentleman beau et élégant comme il se doit ! Et surtout prêt à partir pour rejoindre la maison de l'américain. Encore heureux il n'habitait pas bien loin de chez lui, peu de temps après il se trouvait déjà devant la porte de sa maison. Angleterre se demandait si il n'avait pas encore fait une erreur d'aller le voir, mais bon, il résiste rarement à ce qu'il lui demande, sûrement une de ses faiblesses d'avant ! Arthur frappa à la porte qui ne tarda pas à s'ouvrir, avec une certaine rapidité, témoignant encore une fois de l'hyperactivité de l'américain.


« - J'suis venu juste pour te tenir un peu compagnie, pour pas que tu t'ennuies trop ok ?! Rien de plus !! »

Et voilà, que la soirée s'annonçait bien remplie, malgré que l'anglais, ça ne le savait pas encore !

_________________
United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland Avatar : By Kugelmugel
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Overnight and hangover ! [ Pv : Etats-Unis ♫ ]    Jeu 3 Mar - 3:48

Le soleil filtrait doucement par la fenêtre, décrochant un long bâillement au protagoniste presque endormi. Ronflant depuis quelques heures, il renifla un bon coup en entrouvrant les paupières. États-Unis ne voyait presque rien sans ses lunettes, on pouvait facilement l’associer à une taupe. Il étira doucement, sans trop brusquer, son bras vers ses lunettes…

‘’BIPBIP…BIPBIP…BIPBIP…BIPBIP’’

Alfred prit une pose d'auto-défense ninja en entendant l'horrible réveille-matin, puis se calma un peu. Il pressa un bouton, faisant taire la machine maudite pour ne serait-ce qu'un court instant, mais il y avait tout de même ça de gagné. Il reprit son dangereux périple pour attraper ses binocles, réussit à les poser sur son nez fin et mâcha un peu d'air. Oui, il goûtait l'air frais du matin pour se réveiller, ne posez pas de questions, c'est États-Unis ! Il ne fut cependant pas satisfait, sa chambre était bien rangée, il faisait beau... Bref, rien de bien emballant... Il croisa les bras, telle la mimique qu'un jeune enfant mécontent ferait et grommela un peu. Il n'aimait pas ça, les journées sans aventures... Il était tout de même le pays d'origine d'Indiana Jones, alors les aventures rocambolesques ne lui faisaient plus peur. Il sauta littéralement hors du lit, faisant quelques étirements dignes d'un athlète, pour ensuite aller prendre une bonne douche pimpante ! Il s'était vite débarrassé de ses vêtements superflus et avait fait couler l'eau chaude contre sa peau. Ces petits moments de purs bonheurs, où personne ne peut vous déranger...

-Quoi que si Angleterre était là, ça ne me dérangerait pas non plus hein… chuchota-t-il en passant ses longs doigts fins contre sa chevelure blonde. Il sentit ses joues rougir en pensant à ça, ne trouvant pas cela étrange pour le moins du monde de penser à sa figure paternelle de cette façon...

D'accord, peut-être un petit peu, mais qu'est-ce qu'on peut y faire, États-Unis aime bien mettre dans des situations louches et étranges les gens~! Angleterre étant souvent sa première victime. L'Américain ferma l'eau et se dirigea hors de la salle de bain, une serviette autour des hanches et une autre sur le crâne. Il avait remis ses lunettes à ce stade-ci et des vêtements aussi d'ailleurs. Des jeans bleus tirant sur le noir, un chandail ample et large lui laissant amplement de liberté de mouvements. Sur celui-ci était écrit ''I<3NY'' et était, si l'on omet les écritures, tout blanc. Par-dessus ses vêtements légers, notre blondinet portait son éternelle veste d'aviateur.

Bref, la grande classe.

Il piqua une course à travers la maison, rigolant bêtement comme un enfant, puis arriva dans la cuisine. Bien sûr, son éternel burger l'attendait, bien chaud, dans le four, mais il voulait manger autre chose, plus santé... De la crème glacée ! Il agrippa le bol dans son frigo, souriant toujours, puis prit une grande cuillère. Il posa son derrière sur son sofa, puis soupira...Qu'allait-il faire aujourd'hui...

Cette question le tourmenta durant une bonne dizaine de minutes, il ne pouvait tout simplement pas penser à autre chose. L’américain n’aimait pas s’ennuyer, c’était tout bête, mais c’était pour lui impossible de passer une journée, à lire tranquillement. Non, il devait se trouver de l’amusement !
En parlant de ça, son ami anglais n’avait pas quitté sa tête non plus…Pourquoi ne pas mélanger les deux ! Ah, États-Unis, comme tu es brillant ! Il passa sa main dans son front, il faisait plutôt chaud aujourd’hui, puis se précipita vers le téléphone.

Il pressa une panoplie de boutons, ce qui équivalait au numéro de Baka-England. Oui, ça allait l’occuper, faire la fête avec son semblant de paternel ! Le binoclard réajusta ses lunettes alors que le combiné sonnait, le laissant languir d’impatience.

- ALLO BAKA-ENGLAND !! Avait crié le jeune américain dans le téléphone, juste pour bien réveiller son anglais favori. Il ne sembla pas heureux de lui parler, dommage, lui et ses gros sourcils manquaient à États-Unis ! ’’Je m’ennuie, je n’ai rien à faire aujourd’hui !’’répliqua-t-il, voulant arriver dans le vif du sujet. Angleterre répliqua qu’il s’en moquait éperdument… Quel vilain !

États-Unis toussa un bon coup, avant de continuer son flamboyant discours. ’’Vois-tu, Baka-England, j’avais pensé à passer la soirée avec toi, faire la fête, avoir du fun !’’ . Notre patriote américain favori (et le seul d’ailleurs…) souriait à pleines dents. Mais lorsqu’Angleterre répliqua avec cruauté qu’il ne voulait pas… Et bien l’américain n’arrêta pas de sourire, Angleterre ne savait pas dire non, c’était ce qu’il aimait chez lui~!

Tiens, la ligne était coupée, mais en jargon anglais, cela voulait dire ‘’Ne t’inquiète pas, je me prépare et j’arrive’’. Ne cherchez pas non plus à comprendre, l’anglais d’Angleterre est une race rare, primitive et difficile à décoder à son état sauvage. Mais maintenant, il devait attendre une journée entière avant de voir son cher Arthur…

Les heures ont défilé très lentement aujourd’hui, il ne pouvait pas du tout s’empêcher d’imaginer tous les sales coups qu’il ferait à Angleterre! Holala~ Comme il adorait cet homme. Notre petit blondinet alla chercher un peu de bière à l’épicerie du coin (Quoi, une bonne soirée entre amis se doit d’être soulignée avec de l’alcool !) aujourd’hui, mais ce fut la seule chose qu’il fit. Le soleil était déjà tombé, manifestant la nuit arrivée, et notre jeune homme ne se faisait que plus impatient. Puis, miracle, ce qui lui avait semblé si loin arriva : trois coups à la porte. Il se précipita sur celle-ci, l’ouvrant pour aller saluer !!! …….Le livreur de pizzas… Il salua Italie, sur le bord des larmes, et claqua la porte, allant ranger les pizzas dans le four. Quel gâcheur de moment !

Ce ne fut que quelques minutes plus tard que des toquements résonnèrent à nouveau. Lorsqu’Alfred alla ouvrir, c’était bel et bien son vieil ami de toujours : Angleterre ! Il lui offrit un magnifique sourire, puis lui fit signe d’entrer. Il prétextait que c’était parce que l’américain s’ennuyait ? huhu, étrangement, on aurait dit que lui aussi ne pouvait pas se passer de l’autre.

États-Unis se pencha, imitant un vieux gentleman, et prit un accent tout à fait ridicule tournant vers l’accent britannique. ’’Voudriez-vous quelque chose à boire très cher ?'' s’amusa-t-il à répéter pour frustrer son cher ami

Alala, quelle belle soirée en vue~!


Dernière édition par États-Unis le Ven 4 Mar - 15:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Angleterre
J'vous laisse faire ce que vous voulez 8D
avatar


MessageSujet: Re: Overnight and hangover ! [ Pv : Etats-Unis ♫ ]    Ven 4 Mar - 11:37

Pendant quelques secondes le jeune anglais resta devant la porte. Remettant encore une fois en question le fait d'aller faire la « fête » avec l'américain, quelle idée il lui a pris de faire ça ? Dès qu'il se retrouve seulement avec lui il repense au bon vieux temps, qui a été brisé bien trop rapidement à son goût. Cette journée-là, malheureusement il n'arrive pas à l'enlever de son esprit, et derrière ça toujours l'impression d'une douleur amère. Déjà rien que le fait de perdre une telle bataille, puis surtout de le perdre lui. Certes ce n'est pas comme si ils ne se voient plus du tout, au contraire, d'après Arthur ils se voient même trop ! Il est impossible à suivre, avec son hyperactivité. Non vraiment, la perte de cette bataille, lui laisse un arrière goût bien étrange.
Enfin, ce n'était pas vraiment le bon moment pour penser à ça, car il se trouvait toujours devant la porte d'entrée. A peine eut-il posé le pied dans la maison, qu'Alfred s'amusa à se moquer de lui, et des gentlemen de chez lui ! Non mais il n'a pas honte ?! Se moquer de telles figures !


« - La ferme ! S'exclama l'anglais. Et j'veux rien boire venant de ta part ! »

Et voilà que ça recommençait. Après tout avec un tel caractère, pas bien dur de se mettre en colère si rapidement ! Et puis quelle idée venant de la part de l'américain, mais lui aussi à bien le droit à une excuse, c'est dans son caractère ! Arthur était à présent dans le couloir de la grande maison, regardant d'un œil discret un peu partout. Et comme à chaque fois qu'il vient ici, il ne peut s'empêcher de penser que la décoration de cette maison est vraiment... Originale, enfin autant dire que « la décoration est américaine » oui voilà ce qui résume bien l'ensemble des lieux. Avec une telle maison, il ne serait même pas étonnant de croiser Batman dans la cuisine, et Superman sortant tout juste de sa douche, une réelle vie de Comics en somme ! Mais nous ne sommes pas vraiment dans une BD actuellement, mais bel et bien dans la vie réelle, donc les affabulations de l'anglais sont à mettre de côté. Mais bon le blondinet ne peut pas faire que critiquer non plus, il doit bien avouer malgré lui, que sa maison n'est pas si moche, et surtout assez grande ... Très grande même, toujours un besoin de faire des trucs gigantesques. Le jeune anglais retira sa veste pour la déposer sur un porte-manteau juste à côté du gros blouson d'aviateur d'Alfred, et d'autres vêtements. Les deux personnes continuèrent leur marche, tandis qu'Etats-Unis parlait et riait comme à son habitude, Angleterre, lui, ne disait rien et soupirait. Leurs pas résonnaient dans le couloir, en rythme des chaussures qui tapaient le sol, un rythme assez agréable il faut bien l'avouer.
Leur petite marche finit par les laisser arriver dans le salon, très grande salle, avec en principale décoration une grande télévision. Autour de nombreuses consoles de jeux, des sodas partout, bref typiquement Etats-Unis quoi. Ce qui vint directement à l'esprit du blond, c'est bien, ce qu'ils vont faire ce soir ? Qu'est-ce qu'Alfred va encore bien pouvoir trouver ? Passer la nuit à jouer aux consoles de jeux ? Pas très amusant pour Arthur, surtout, qu'il n'est pas très doué à ce genre de trucs. Ou bien regarder bon nombre de films d'horreur, qui feront terriblement peur à l'américain, alors que lui ne réagit même pas. Le pire, c'est que les films qu'il qualifie « d'horreur » n'en sont même pas ! Juste des histoires de fantômes ridicules, et puis à ce niveau là Angleterre en connait un rayon sur la magie noire, donc peu de choses arrivent à vraiment le surprendre. Ou alors a t-il encore d'autres idées étranges ? Le cerveau d'Arthur réfléchissait beaucoup dans ces moments, de peur d'être pris au dépourvu, et puis se préparer à une quelconque idée stupide venant d'Alfred. Ah ! Mais peut-être qu'ils vont jouer à des jeux de société ?! Comme les échecs, un jeu vraiment amusant, et que l'anglais affectionne tout particulièrement ! Ah non, il ne faut pas oublier que là Angleterre se trouve chez Etats-Unis.... Il faut donc s'attendre à des trucs plus "originaux" et plus "excentriques" surtout venant de la part de cet hyperactif !


« - Bon j'espère que tu sais ce qu'on va faire hein ?! Pas envie de m'ennuyer ce soir hein sinon je repars ! »

Certes des menaces en l'air, mais il faut bien avouer que c'est plutôt efficace, donc autant s'en servir comme il se doit. Mais dans un sens le blondinet n'a pas spécialement envie de passer une soirée à s'ennuyer, car chez lui il aurait pu lire son dernier livre, et passer une soirée agréable ! Arthur alla s'asseoir sur le sofa, en continuant de regarder un peu partout. Mais il y a bien une chose à laquelle il n'a pas pensé, que va t-il bien manger ce soir ? Hors de question de manger ces hamburgers, peut-être que l'anglais va pouvoir cuisiner quelque chose ? Malgré que tout le monde s'y oppose fortement la plupart du temps, ce n'est pas vraiment de sa faute s’il est sans-goût ! La tête du blondinet se posa sur des cartons, posés sur la table. Des boîtes de pizza ? Oui aucun doute, avec ce drapeau dessiné dessus, et des tomates à tous les coups des pizzas qu’Italie à dû emmener. Arthur n'en raffolait pas c'est vrai, mais il doit bien avouer que la cuisine italienne est vraiment bonne, mais ça il est hors de question qu'il le dise à voix haute ! Angleterre à une fierté et il y tient beaucoup !
D'un petit mouvement de bras il recula sa manche pour regarder l'heure qu'il était, neuf heures et demie. Le soir était déjà bien avancé, et pourtant rien à faire à ce moment là. Mais l'américain retourna dans le salon, avec en main deux bouteilles de bière, allemandes bien sûr, et les posa sur la table. De... L'alcool ? Mais pour quoi faire ? Ah oui, les deux bouteilles sont pour lui bien sûr ! Il est commun que les gens qui font des soirées boivent de l'alcool, bien sûr ! Mais pas pour l'anglais, il ne supporte pas les lendemains sans aucun souvenir, et c'est ce qui lui arrive systématiquement ! Car il faut bien l'avouer, sa résistance à l'alcool est vraiment très faible, ou disons plutôt, qu'une fois dans son élan il ne se rend pas compte qu'il à une descente facile et finit complètement à l'envers, et l'horreur du lendemain revient toujours. Toujours assis dans le sofa il ne bougeait pas, attendant de voir ce que voudrait faire Alfred, tout en poussant un long soupir, en regardant tous les sodas posés pas loin de la télévision. Il faudrait vraiment qu'il arrête il va prendre du poids sinon, et puis Arthur à pris l'habitude de donner des leçons à l'américain tout simplement.

_________________
United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland Avatar : By Kugelmugel
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Overnight and hangover ! [ Pv : Etats-Unis ♫ ]    Dim 6 Mar - 8:29

L’américain souriait à pleines dents comme à son habitude, il avait réussi à le fâcher, super ! C’était un jeu qu’il affectionnait particulièrement : tomber sur les nerfs d’Arthur. Il soupira en écoutant sa réplique : il va quand même réussir à le faire boire, c’était sûr. Un héros réussit toujours tout ce qu’il entreprend et comme tout le monde le sait, États-Unis est un héros de grande classe !

Les deux compatriotes se mirent à marcher en direction du salon, la conversation tournait autour des blagues d’États-Unis. En fait, c’était plutôt un monologue car Angleterre n’était pas du style à parler pour rien dire. Peu importe, Alfred s’en moque, il est capable de parler pour deux ! Le sourire toujours ancré aux lèvres, il parlait comme bon lui semble.

-Baka-England, Baka-England, tu savais que j’aimais les hamburgers ? Je te jure, je ne peux tout simplement pas m’en passer, et

Et il commençait à fabuler sur le sujet… Il ne pouvait pas endurer un trou dans une conversation, donc il se mettait à parler de tout et n’importe quoi. Il voyait Angleterre soupirer, le sujet ne semblait pas l’intéresser. C’est dommage, le seul sujet sur lequel ils pourraient s’entendre crevait le cœur de l’américain à chaque fois.

Cette journée, pluvieuse de surcroit, face à son frère. Les armes bien tendues, la haine dans l’âme, Alfred ne voulait qu’une seule et unique chose : la liberté. Mais le prix à payer avait-il vraiment été équivalent au plaisir d’être indépendant ? Avait-il vraiment apprécié le gout de la liberté malgré ce goût amer en bouche d’avoir perdu Arthur ?

Il rit nerveusement, il devait arrêter d’y penser, l’Anglais devait déjà avoir tout oublié. Il devrait faire de même en fait, ce serait mieux pour tout le monde. L’Américain regagna son sourire de satisfaction et de plaisir, il devait garder sa bonne humeur, sa fierté de héros ne le laisserait pas éprouver un moment de faiblesse.

-Voilà mon salon ! J’ai fait le ménage avant que tu arrives, ne t’inquiète pas~! déclara le Jones, fier d’avoir un peu forcé la dose pour l’arrivée d’Angleterre. D’accord, il restait quelques canettes et assiettes autour de la télévision, mais il ne faisait pas des miracles non plus ! La grosse télévision était éteinte mais si quelqu’un l’allumait, il tomberait sur un soap américain classique. Et oui, le mangeur d’hamburger était un grand tendre.

L’anglais posa à ce moment précis une question indiscrète : qu’allait-il faire ce soir ? D’un rire léger lui collant bien à la peau, Alfred se dirigea vers la cuisine, faisant signe à son ami de l’attendre. Oh oui, une bonne bière et une petite conversation légère allait bien commencer la soirée. Il chercha un moment dans son frigo de la bière allemande, le délice en ce domaine ! Il tomba par chance sur deux de celles-ci, il avait dû boire les autres durant la semaine… Ou la journée d’hier, il aimait bien l’alcool.

Se dirigeant à nouveau vers le salon, il déposa les deux contenants sur une table basse, souriant à pleines dents. Angleterre ne semblait jamais aimer ses goûts culinaires, mais ceux des autres auraient sûrement plus de succès ! Il décapsula sa bière puis en prit une grande et satisfaisante gorgée. Bon sang, même si lui et Allemagne n’était pas les meilleurs amis du monde, il devait admettre que sa bière était délicieuse ! Il vit qu’Arthur ne touchait pas à la sienne, alors tout en redressant maladroitement ses lunettes, l’Américain engagea la conversation.

-Angleterre, tu vas boire ta bière j’espère ! Un gentleman tel que toi ne peut refuser ce que la maison offre voyons~!

C’était si facile de rouler un anglais, on n’avait qu’à jouer un peu avec son estime et son égo. Le jeune homme continuait obstinément à ne pas vouloir boire sa bière, alors Alfred dut passer par les grands moyens : lui faire boire de force ! Il s’approcha, son sourire de prédateur aux lèvres et un rire lui montant dans la gorge. Mais, laissant trainer à peu près tout par terre, il trébucha sur un album. Se retrouvant le visage complètement aplati au sol, il maudit ledit ouvrage. D’un geste rapide, il s’assit et prit le traitre, s’apprêtant à le lancer aux bouts de ses bras. Angleterre devait franchement rire de lui en ce moment ! Mais au moment de le détruire il se figea….

Des photos, des dizaines et des dizaines de vieilles photos brunâtres représentant lui enfant avec Angleterre. Une douleur soudaine le prit en pleine poitrine, une crise cardiaque ? Sûrement ! Un héros ne ressent pas d’émotion comme la tristesse voyons, Alfred était un héros… Le héros…

Mais il ne pouvait tout simplement pas s’empêcher de fixer cette photo, prise le jour où Angleterre était revenu le voir. Il avait franchement grandi entre-temps, le petit Américain ! Les deux souriaient, ils devaient rire de bon cœur avant que le cliché soit pris. Le sentiment de bonheur qu’il avait ressenti en revoyant Angleterre qui avait tenu sa promesse : revenir…
Revenir en haut Aller en bas
Angleterre
J'vous laisse faire ce que vous voulez 8D
avatar


MessageSujet: Re: Overnight and hangover ! [ Pv : Etats-Unis ♫ ]    Mer 9 Mar - 16:06

Freedom. Un simple mot mais qui pourtant veut dire tellement de choses surtout pour ces deux individus. Si on omet que ce mot est anglais, il veut tout dire pour un certain pays. Et justement cette personne là, se trouvait dans la même pièce qu'Arthur et en ce moment il lui proposait de la bière. En fait, ce mot-là, actuellement il ne veut vraiment rien dire surtout dans une situation comme celle là. Surtout que l'américain insistait pour qu'il prenne la boisson, hors de question ! L'alcool c'est bon, une fois qu'on commence dur de s'arrêter, surtout quand on a la descente facile ! On peut sûrement expliquer cela à cause des longues années de piraterie de l'anglais, boire à tout va sur des bateaux, mais il faut bien l'avouer, jamais au grand jamais il n'a réussi à tenir l'alcool.
Surtout que là ... Alfred n'a pas tort, un gentleman digne de ce nom ne peut pas refuser ce que la maison offre, c'est plus que déplacé, même s'il s'agit d'alcool. Surtout que niveau bonnes manières l'anglais est très fort, bien sûr si l'on oublie le fait qu'il est vulgaire, impulsif, bruyant et colérique. Oui parfaitement mis à part tout cela Angleterre est parfait niveau bonnes manières ! Mais... Mais là il ne peut pas accepter cette bière, enfin, en réalité il le peut et voudrait bien, de la bière allemande de plus... Mais ce n'est pas raisonnable du tout, la soirée va encore devenir du gros n'importe quoi, surtout que l'américain doit avoir du stock ! Le pire reste, le lendemain sans souvenir, et ce mal de crâne qui met tellement de temps à partir ! Non vraiment hors de question de boire ce soir ! Il peut se passer n'importe quoi, il peut dire ce qu'il veut, le jeune anglais ne va pas boire une goutte d'alcool ce soir !


« - Non. Hors de question. »

Voilà, réponse simple, courte, d'une voix sèche et surtout facile à comprendre. Mais tout naturellement, comme Arthur s'y attendait Etats-Unis n'abandonnerait pas si facilement, c'est une qualité la persévérance en règle général, pas dans cette situation, surtout du point de vue du blondinet. Tout en le regardant faire tout en se méfiant, il remarqua un grand sourire dessiné sur son visage qui ne présumait rien de bon surtout qu'il se dirigeait dangereusement vers lui. Pas bien dur de se douter ce qu'il comptait faire, le faire boire de force bien sûr. Et d'un réflexe tout à fait naturel Arthur s'éloigna au maximum d'Alfred, jusqu'à arriver au bout du sofa. Mais rapidement l'américain s'arrêta pour au final s'écraser au sol tête la première, après s'être pris en beauté les pieds dans quelque chose. Rapidement le blondinet laissa un rire moqueur retentir dans la pièce, quelle magnifique scène ! Il s'apprêtait encore à faire un mauvais coup et tout part en fumée grâce à un gros bouquin ! Tout en continuant à se moquer il réussit à placer quelques mots entre ses rires.

« - Si tu avais rangé aussi !! »

Au moins ce soir Angleterre aura bien ri, à cause des bêtises de l'américain. Ce dernier se releva rapidement, et s'apprêtait à lancer le livre, qui n'était coupable de rien, sur le mur. Tout en continuant à rire il le regardait faire, et de nombreux bouts de papiers réussirent à s'échapper du livre, finissant par s'écraser sur le sol. A mieux y regarder il s'agissait de photographies, assez anciennes dues à leur couleur brune. Arthur s'arrêta rapidement de rire, pour mieux voir ces photos, et se décala à peine pour mieux les observer.
Rapidement le cœur du blondinet se serra, une sensation des plus désagréables, que l'on ne ressent jamais dans les bons moments. Toutes ces photos, des photos du temps ou Etats-Unis était encore jeune et où l'anglais s'occupait de lui. Juste avant le désir de prise d'indépendance de l'américain. Un bonheur émanait de chaque photo, un sourire que l'anglais faisait seulement en sa présence se trouvait sur chacun des clichés. Le premier qu'il aperçu, fut celui pris le jour où Arthur était enfin de retour, après un au revoir difficile de la part de l'américain. Il lui avait promis de revenir et c'était le cas, jamais il ne serai parti comme ça sans rien dire et en le laissant. Mais pourquoi cet album se trouvait là ? Et surtout, pourquoi dans sa maison ? Après tout, il est sur la plupart des photos, et c'est l'enfance de l'américain c'est vrai mais que le blondinet y soit aussi le perturbait. Après tout, Angleterre a aussi de nombreux albums chez lui donc après tout... Un lourd silence prit place dans la pièce, plus rien, la joie de l'américain venait de s'envoler à la vue de toutes ces photos, ainsi la soirée va se terminer comme ça ? Sur une note si triste ? Et puis rien que de ressentir le malaise d'Alfred inquiétait l'anglais. Il empoigna rapidement la bière et commença à la boire rapidement.


« - Les bières allemandes vraiment... Les meilleures !! N'est-ce pas ?! »

Un sourire de satisfaction se dessina sur son visage, au final sa promesse faite à lui-même ne tenait plus, enfin pas dans des moments comme ça plutôt ! Il se leva pour s'asseoir par terre à côté de l'américain et commença à ramasser les photos pour les remettre dans le livre. Un air mélancolique prit place sur son visage, revoir tout ça ... Ça faisait combien de temps qu'Arthur n'avait pas regardé ses albums photos ? Tellement longtemps ! Une fois le livre rangé, il le posa sur la table et lança un grand sourire à Alfred.

« - Bon et sinon, tu n'aurais pas un peu de rhum ? Il se releva et prit une pose assez fière. J'adore ça ! Mais si tu as autre chose ça me convient aussi !! »

Et voilà, au final il va finir la soirée à l'envers. Surtout que l'américain lui tient bien mieux l'alcool, un problème va vite se poser, puis surtout que vont-ils faire ? Jouer à la console ? Une fois un peu saoul plus rien ne dérange l'anglais en fait. Freedom n'est-ce pas ?

_________________
United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland Avatar : By Kugelmugel
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Overnight and hangover ! [ Pv : Etats-Unis ♫ ]    Ven 11 Mar - 20:20

Alfred était un peu dépassé par les évènements, s’il faut le dire ainsi. Son sourire qui était si jovial quelques secondes avant avait disparu. Envolée, cette joie frivole qui faisait gaiement sourire son cœur. Plus qu’une lourde et perturbante amertume à présent. Il vit du coin de l’œil la réaction de l’anglais : il ne semblait pas totalement indifférent lui non plus à la situation. L’américain soupira d’un air mélancolique, il avait été un si bon ami autrefois : un frère ou presque un père.

Mais bon, l’heure n’était plus pour les larmes ! Il l’avait eu, sa liberté ! Son seul et unique rêve, sa raison de vivre : être libre. Il devait s’en réjouir, la perte d’un être cher n’est pas si importante si l’on atteint ses buts !

…Non ?

Puis d’un coup, le blondinet aux sourcils tailles XL agrippa sa bière, à l’étonnement du Jones, et l’engloutit d’un coup sec. Celui-ci déclara que la bière allemande était un délice pour ensuite venir à ses côtés, l’aider à ranger… Il s’est pris un très violent coup sur le crâne, seule explication plausible. L’étrange attitude d’Arthur n’avait pas fini d’étonner l’américain car ensuite, après avoir méticuleusement ranger l’album, l’anglais avait un énorme sourire accroché aux lèvres. Décidément, quelque chose de louche se tramait ici…

Mais le binoclard qu’il était devait bien admettre que ce sourire lui manquait, ce sourire rempli de gentillesse qu’il lui offrait toujours auparavant. Maintenant, ce n’était que lors de très rares occasions qu’il avait droit à ce privilège. Puis le Kirkland demanda s’il avait du Rhum, semblant intéressé à l’idée d’en boire.

-Du rhum ? Non, je n’ai pas de ça je dois bien l’avouer… , dit l’américain tout en se grattant le derrière du crâne, semblant mal à l’aise. Il se dirigea vers la patère ou reposait son manteau d’aviateur et se le mit sur les épaules. Mais je vais en chercher, je reviens !

Lorsqu’Alfred mit le nez dehors, un long vent froid vint lui caresser la joue et lui détacher un frisson non-désiré au niveau de la nuque. Il pencha la tête pour que le bas de son visage soit emmitouflé par le manteau et se dirigea d’un air déterminer vers la supérette.

De plus, il avait besoin de prendre l’air, toutes ces émotions d’un coup était surement un peu trop intense pour lui. Même les héros ont droit à un moment de faiblesse non ? D’un pas lent, trainant ses pieds au sol, le Jones alla acheter une bouteille de Rhum à la boutique tout près… Pourquoi du rhum après tout ? C’était beaucoup plus fort que de la bière allemande pourtant ! Pff… Les Anglais, il n’y a rien à comprendre d’eux ! Payant le caissier avec un sourire en coin, il sortit ensuite à nouveau dans le froid hivernal.

-Allez Alfred, ce ne sont que quelques photos sans importances ! disait-il, essayant de s’auto-persuader. Il avait regagné un peu de sourire malgré tout, une bonne bouffée d’air frais faisait toujours le plus grand bien.

Surtout dans des moments comme celui-ci.

Frottant ses bras et ses épaules, il revint vers son domicile, cherchant un peu de chaleur. Une fois que la maison fut en vue, il eut cependant une réticence à revenir… Arthur était, il ne le savait pas trop, mais il était quelqu’un d’important pour l’Américain…

Important, mais dans quel sens ? Voilà encore une question sans réponse ! Remontant doucement ses lunettes, il observa sa maison d’un œil amusé. Grande, grande comme lui, une grandeur héroïque montrant sa supériorité ! Il passa la longue entrée d’un air maladroit et s’arrêta devant la porte, la main tremblante.

Il était encore temps de reculer ? Il pouvait le laisser sombrer dans l’alcool et lui expliquer demain qu’il s’était endormi… Oui, cette horrible douleur dans l’estomac disparaitrait surement avec ça !

…Non, il ne faut pas se faire de fausses idées non plus, cette douleur n’a jamais disparu. Depuis ce jour sous la pluie, où les larmes d’Arthur se sont mélangées à la boue, Alfred sent un mal qui le ronge de l’intérieur…

Surement n’importe quoi, il soupira puis entra dans le cadre de porte, mais s’arrêta automatiquement.

-Mais qu’est-ce que…ARTHUR !
Revenir en haut Aller en bas
Angleterre
J'vous laisse faire ce que vous voulez 8D
avatar


MessageSujet: Re: Overnight and hangover ! [ Pv : Etats-Unis ♫ ]    Ven 18 Mar - 10:49

Au final en y repensant un peu mieux, accepter de boire était sûrement une très mauvaise idée et qui va encore poser des problèmes à l'anglais. Et puis demander du rhum à l'américain, alcool bien plus fort qu'une simple bière, vraiment très mauvaise idée. Le pire était qu'il n'en avait même pas chez lui, déjà rien que le fait de ne pas en avoir est très grave, ne pas posséder un alcool si bon, et si aimé de l'anglais, non vraiment l'américain a un problème. Et puis il s'est senti obligé de partir en acheter, tant pis si Arthur n'aurait pas eu de rhum, toute autre chose aurait pu convenir ! Vu la rapidité d'Alfred pour se lever et sortir dehors, le blondinet n'a même pas eu le temps de l'empêcher de partir.
Ainsi l'hôte de la soirée se retrouve seul chez l'américain à attendre et à ne rien faire pendant ce temps là. Mais il à sûrement ressenti le besoin de partir en vitesse, pour prendre un peu d'air frais après ce qu'il venait de se passer. L'anglais a pris l'habitude de paraître fier et fort devant tous les autres, de ne pas avoir de faiblesse, pour ne plus se faire écraser comme avant. Les défaites sont toujours terriblement amères, il suffit juste de s'endurcir pour ne plus avoir à les subir tout simplement, enfin là, c'est plutôt le mode de pensées de l'anglais. En réalité il ne sait pas vraiment si cela lui sert, mais tant qu'il arrive à se convaincre lui même c'est déjà ça ! Mais pendant ce temps ses yeux restaient fixés sur ledit album qui venait de créer une ambiance si lourde. Ils ont sûrement bon nombre de photos en communs, mais peut-être que l'américain en possède qu'Arthur n'a pas ou ne s'en souvient plus ? Il étira légèrement le bras vers le gros livre, la curiosité lui brûlait les doigts. Mais il se ravisa au dernier moment, avant de se laisser tomber sur le sofa dans un long soupir. S'il décide d'ouvrir l'album la seule chose qui va arriver c'est une énorme mélancolie tout simplement, et c'est inutile dans une soirée.


Il se releva légèrement pour regarder ce qu'il y avait sur la table basse et remarqua la bière de l'américain qui était loin d'être finie. Il hésita pendant quelques secondes avant de l'empoigner et de commencer à boire par petites gorgées laissant le liquide glisser dans sa gorge. Un air de satisfaction se dessina sur son visage, on ne peut pas vraiment dire qu'il est alcoolique, non juste qu'il aime bien ça. Ce n'est pas comme si l'on pouvait le comparer à Russie, qui a toujours une bouteille de vodka en main ! Ou alors à Prusse, toujours avec une choppe de bière ! Mais bon la boisson qu'il continuait à boire était vraiment très bonne, alors pourquoi s'en priver ? Et puis même si ce n'est pas sa bouteille à lui, mais celle de l'américain il ne va sûrement pas lui en vouloir, et il n'aura qu'a à prendre une autre ! Oh puis tant pis ! Arthur se leva pour au final s'asseoir par terre devant l'album qui trônait sur la table basse. Il paraissait très vieux et assez abîmé, après tout cette époque remonte à quelques temps. Toujours sa bière en main, en continuant à boire de petites gorgées, il ouvrit le livre et remarqua bon nombre de photos mises en désordre. Vraiment, quel enfant bordélique Alfred ! Il lui a toujours appris à bien ranger ses affaires, et pourtant voilà ce qui en ressort de son éducation ! Rapidement les pensées de l'anglais le déconcerta, l'américain n'était plus son enfant, ni quoi que ce soit d'autre de sa famille, ou ayant un quelconque lien avec lui. Dans un long soupir l'anglais tourna les pages et remarqua une photo, des deux personnes bien sûr. L'américain jouait avec ses petits bonshommes en bois offerts par l'anglais, et ce dernier jouait avec lui, avec un magnifique sourire dessiné sur le visage. Tout ça dans un décor printanier, entouré de nombreuses fleurs et plantes. Une ambiance qui respire le bonheur. Dans un léger soupir, et une gorgée de bière Arthur tourna la page, pour continuer à regarder ses photos. Clichés qui lui font certainement plus de mal que de bien, laissant sur son visage un air tristement mélancolique, de revoir tout ce passé. Voilà sûrement une des principales raisons pour l'anglais de ne jamais ouvrir ses albums photos d'avant, de devoir repenser à tout ce qui s'est passé. Le blondinet doit bien avouer que c'était une très belle époque, mais malheureusement ce jour ou ces larmes se sont mélangées à la pluie, ce jour a réussi à tout briser.

Mais bon faire tout ça ne sert à absolument rien, mis à part se mettre le moral au plus bas, ce qui est complètement inutile, et puis pas ce soir ! Après un dernier coup d'œil l'anglais referma le livre en prenant soin de bien placer les photos. Il se releva, le prit et alla le poser sur une étagère ou étaient disposés de nombreux livres et comics divers et variés. Le blondinet resta quelques temps figé devant tous ces livres pour regarder tous les ouvrages qu'il avait. Et puis, l'américain n'arrivait toujours pas, mais bon sang que fait-il ? Alfred se serait perdu dans une ligne droite pour aller à la supérette ?! Le pire, c'est que la faim commence à tirailler le ventre de l'anglais.


« - Bordel mais qu'est-ce qu'il fout ?! »

Il partit en direction de la cuisine, et puis il ne lui reste même plus de bière. Plus rien à boire ni à manger. Enfin, sauf si on oublie pas les boissons et les hamburgers, mais hors de question de manger ça ! Nourriture qu'il refuse catégoriquement de manger, pour une raison de santé dans les aliments, enfin ça c'est ce qu'il aime dire. On ne peut pas vraiment parler d'équilibre dans la nourriture qu'il se fait chez lui, vu l'état dont ils ressortent, complètement brûlés ou avec un goût horrible pour le commun des mortels. Longtemps il resta bloqué devant le réfrigérateur, à regarder un coup les boissons qui prenait une place immense, et un coup les hamburgers. Au moins avec ce stock il est sûr que l'américain ne risque pas de mourir de faim ! Dans un dernier soupir d'énervement il ferma la porte, et retourna dans le salon en prenant tout son temps dans le couloir. Mais un large sourire se dessina sur son visage, laissant un air un peu benêt apparaitre.

« - Aaah ! Mais pourquoi vous êtes venus là les gars ? Son rire retentit dans la salle. Mais qu'est-ce qu'il lui arrive à Unicorn ? »

Il se précipita vers ses amis imaginaires, avec un grand sourire. Pendant ce laps de temps l'américain ouvrit la porte, montrant comme scène l'anglais assis au sol entrain de paniquer, et de caresser quelque chose dans le vide. Arthur caressait la licorne dans des gestes rapides, tout en paniquant, et il se retourna vers l'américain d'un air désespéré.

« - Alfred !! Unicorn est malade ! Regarde elle est couchée au sol !! »

Il ne se rendait même pas compte que le pauvre américain ne pouvait même pas voir son ami, mais bon tant pis, dans des cas comme ceux-là on ne pense pas vraiment à tout.

_________________
United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland Avatar : By Kugelmugel
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Overnight and hangover ! [ Pv : Etats-Unis ♫ ]    Sam 23 Avr - 5:26

La vie offre quelque fois de drôles de spectacles… Mais de voir Angleterre couché au sol avec un air aussi désespéré au visage ne voulait prédire qu’une seule chose : il se passait un truc VRAIMENT catastrophique ! Alfred fouilla la pièce dur regard un instant, tentant de trouver ce qui le mettait dans cet état de panique. Ne serait-ce qu’un verre brisé ou un miroir en miettes, tant qu’il sache ce qui se passe ! Il avait tellement peur qu’il se soit blessé…

Mais lorsque les mots déferlèrent des lèvres de l’Anglais, il tiqua légèrement du sourcil, un air aussi désespéré que complètement abasourdi au visage.
’’Alfred !! Unicorn est malade ! Regarde elle est couchée au sol !!’’ avait hurlé Arthur, abordant un air cependant totalement sérieux… Attendez….Unicorn en anglais veut dire licorne….. Alors il est en train de parler de licornes malades ? Quelque chose ne tourne définitivement pas rond dans cette tête-là.

’’Ouais…Une licorne dis-tu…’’ répondit le jeune homme en remontant ses lunettes, tentant tout de même de voir de quel licorne parlait-il. Mais ses mots ne semblèrent pas rassurer le Kirkland du tout, vu qu’il se mit à donner de légères pressions dans le vide…

Il. Est. Fou. Voilà le seul résumé qu’il pouvait faire du blondinet aux épais sourcils. Il avait beau se donner la peine de fouiller, il ne voyait pas de quelle ‘’licorne’’ il parlait.

''Dis Angleterre, est-ce que tu serais bourré par hasard ?’’ se risqua à demander l’Américain en arquant légèrement un sourcil. Il avait remarqué ses joues rosées et son air moins éveillé, mais mit à part cela. Il soupira en y repensant : il devait être totalement saoul, mais ne l’avouera pas. Alfred remonta ses lunettes en observant le jeune homme qui donnait toujours de grands coups dans les airs, marmonnant des trucs comme ‘’survie !’’ et ‘’les fées, venez m’aider !’’…. Il a surement dû se cogner quelque part.

Mais il ne pouvait s’empêcher de le regarder avec une passion ardente. Bien sûr, il avait toujours eu du respect (moins que pour lui-même, mais quand même !) pour le Britannique, mais… Ce n’était pas exactement pareil. Juste ses cheveux, la façon dont ils bougent avec le rythme de ses ‘’pressions sur une licorne’’….Ou ses yeux émeraudes, légèrement mouillés, semblant retenir des larmes. On aurait dit un champ vierge où nulle autre personne n’aurait mis pied. De la somptueuse verdure houant légèrement au gré du vent. Ses sourcils, ils ont beau être sur-dimensionnés, ça fait partie de lui, de qui il est.

Alfred baissa les yeux, regardant maintenant sa bouche. De fines lèvres rosés, presque pêches, se fondant dans cette peau juvénile. Ses joues, rosies par l’alcool, était très sveltes et se moulaient parfaitement au reste du visage.

Juste sa figure le laissait rêver. Alfred ne comprenait pas trop ce qui se passait, mais n’en arriva qu’à la simple et unique conclusion.

’’Finalement, il n’y a peut-être pas juste les licornes de malade…non ?’’ marmonna-t-il en continuant à observer le breton, maintenant assis sur l’un de ses nombreux sofas.
Revenir en haut Aller en bas
Angleterre
J'vous laisse faire ce que vous voulez 8D
avatar


MessageSujet: Re: Overnight and hangover ! [ Pv : Etats-Unis ♫ ]    Mar 26 Avr - 14:23

L'anglais toujours pris de panique continuait de caresser la licorne qui gisait au sol, en tentant de la rassurer. Mais, en y repensant bien, voir la scène d'un œil extérieur devait paraître particulièrement... Étrange, oui c'est le mot ! Dans cette salle seul Arthur pouvait voir tout le petit monde qui était autour de lui, de nombreuses fées volaient à côté de lui, deux lutins étaient présents aussi, ainsi que sa fidèle licorne. Mais l'américain n'a jamais eu la chance, si l'on peut appeler ça comme ça, de voir les êtres fantastiques que le blondinet adore. Alors que toutes les personnes de sa famille, comme Irlande ou encore Écosse voient différents êtres imaginaires. Mais ce problème se pose depuis le début, même quand Alfred était jeune il ne les a jamais vus, pourtant c'est bel et bien Angleterre qui s'est chargé de son éducation. Malheureusement le moment n'était pas vraiment aux questions existentielles sur l'éducation de l'américain, éducation qui si on y repense bien, n'a pas l'air d'avoir vraiment bien marché, mais bon tant pis ! Actuellement, l'anglais faisait de légères pressions sur le ventre de la licorne, pour tenter de, lui faire un massage cardiaque ? Certes Arthur n'est pas vraiment très doué pour le secourisme mais au moins il essaye ! Sûrement qu'une autre personne n'aurait pas non plus réussi à faire un massage cardiaque à une licorne n'est-ce pas ?
Malgré ça, l'américain ne prêtait pas vraiment attention à cette licorne, dans un sens c'était vraiment normal, vu qu'il ne voit rien de tout ce qu'il se passe. États-Unis devait bien rire de voir cette scène, ou alors le prendre pour un fou sauf si ça c'est déjà fait. Si, Arthur est bourré ? Mais pourquoi une telle question ? Il a seulement bu une seule bière puis a fini celle de l'autre nation, il ne tient certes pas très bien l'alcool mais avec si peu dans le sang il est encore en forme ! Ou presque...


« - Mais bien sûr que non ! Mon ami est malade là voyons !! »

Dans sa voix se mélangeaient inquiétude et énervement, l'anglais doit bien avouer, qu'il n'aime pas trop quand on lui parle de l'alcool, et encore moins qu'on le critique sur sa faible résistance à cette boisson. Malheureusement comparé à l'américain... Il ne fait vraiment pas le poids, comparé à tous d'ailleurs ! Enfin bon, ce n'est pas le moment de penser à ça, il n'aura qu'à s'énerver plus tard ! Angleterre continuait de parler avec ses amis, implorant l'aide des fées, et en continuant à encourager Unicorn. Il ne prêtait même plus attention à l'américain, ni à ce qu'il pouvait bien faire, non, il essayait seulement de se concentrer sur ce qu'il se passait. Mais à quoi pouvait-il bien penser ? De voir l'anglais s'agiter à ce point-là, il devait très sûrement le prendre pour un fou, il ne va sûrement pas réussir à éviter ses moqueries une fois le problème réglé. Arthur écoutait ce que lui disait ses amis, ils parlaient de jouer à un jeu dans la forêt, la licorne a fini par manger de la fougère ... Voilà tout s'explique ! Quelle idée de sa part que de manger cette plante qui la rend malade à coup sûr ? Mais bon rien de bien horrible, il suffit juste qu'elle aille se reposer et tout va s'arranger.

« - Ramenez Unicorn à la maison les amis, ça va aller mieux ! Par contre, moi je ne pense pas rentrer ce soir ! Dit-il dans un soupir, et à voix basse. »

En effet, si l'anglais continue à boire impossible pour lui de rentrer chez lui, il risque juste de ne pas réussir à retrouver sa maison. Mais bon, aussitôt dit aussitôt fait, ses amis partirent de la maison de l'américain, pour laisser les deux nations seuls. Le blondinet finit par tourner la tête pour voir l'américain, qui était à présent assis sur un sofa. Son regard croisa ses prunelles bleues, il ne put s'empêcher de rougir et de se lever rapidement.

« - P-Pourquoi tu me regardes comme ça hein ?! S'exclama t-il »

Il ne put s'empêcher d'être désagréable comme à son habitude, bien trop gêné par le regard lancé par Alfred, un regard bien étrange. L'anglais retourna dans le salon, en ayant prit soin de prendre la bouteille de rhum, et regarda tout autour de lui à la recherche d'un verre. Il finit par s'asseoir à côté de l'américain sans croiser son regard, attendant qu'il lui serve un verre, où encore que quelque chose d'autre se passe.

_________________
United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland Avatar : By Kugelmugel
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Overnight and hangover ! [ Pv : Etats-Unis ♫ ]    

Revenir en haut Aller en bas
 

Overnight and hangover ! [ Pv : Etats-Unis ♫ ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku Hetalia :: Corbeille RP-